Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football DOSSIER : La saison 2019-2020 du FC Sochaux Montbéliard

TÉMOIGNAGES - En colère contre Peugeot, des supporteurs du FCSM boycottent la marque

C'est une manière pour eux de protester contre la façon dont PSA a traité leur club. Des supporteurs du FCSM ont décidé de boycotter la marque Peugeot. Ils n'achèteront plus aucun véhicule floqué du lion.

Certains fans du FCSM, lâchés par Peugeot, ont décidé de ne plus rouler avec des véhicules de la marque
Certains fans du FCSM, lâchés par Peugeot, ont décidé de ne plus rouler avec des véhicules de la marque © Maxppp - Christian Lemontey

Sochaux, France

Plus question pour eux d'acheter le moindre véhicule de la marque au Lion. Les supporteurs du FCSM sont très nombreux à passer à l'acte depuis la vente du club en 2015. Et les déclarations d'une porte parole de PSA en mai dernier n'ont fait qu'amplifier le phénomène et déclenché un tollé chez les supporteurs. Beaucoup ont exprimé leur colère et rancœur dans les concessions de la marque. Selon nos informations, les livraisons de véhicules Peugeot aux salariés et retraités de l'usine sochalienne marquent ainsi une baisse de 10% chaque mois depuis le début de l'année.

Peugeot a commis un infanticide  - Fabrice, de Brebotte

Ne plus acheter de Peugeot ou se séparer d'un véhicule de la marque est un acte de contestation pour les supporteurs qui n'ont jamais digéré la vente du club en 2015.  "Le FC Sochaux, c'était l'enfant de Peugeot. On a considéré que cet enfant là, on pouvait le laisser disparaître. Ce que Tavarès, le PDG, a fait avec son comité de direction est inadmissible ! C'est un infanticide !" dénonce Fabrice de Brebotte.

Ce fidèle abonné du FCSM et de Peugeot devait renouveler sa voiture mais s'est finalement tourné vers une autre marque alors qu'il a toujours considéré que les véhicules floqués du lion étaient de qualité.

Je ne donnerai plus un yen à Peugeot ! - Gérard, supporteur de longue date

Chez les plus anciens supporteurs du FCSM, la pilule ne passera jamais. Gérard, retraité de Valentigney, suit Sochaux depuis plus de 50 ans. Il considère que Peugeot a bradé et liquidé le club. Il a toujours roulé en Peugeot mais va changer en signe de protestation. Il invite même tous les amoureux du FCSM à faire comme lui. 

" Laissez tomber Peugeot, n'achetez plus de véhicules de la marque. Je le dis à tous mes amis. Beaucoup feront pareil que moi. J'achetais Peugeot presque par devoir. Je me disais qu'il fallait faire travailler la région. Le seul moyen que j'avais pour protester contre la méthode employée par PSA vis-à-vis du FCSM était de dire stop aux véhicules Peugeot. Je n'allais pas prendre une pancarte pour aller devant l'usine !?" indique Gérard.

Des fans du FCSM ont exprimé leur rancoeur vis à vis de Peugeot dans les concessions du nord Franche-Comté  - Maxppp
Des fans du FCSM ont exprimé leur rancoeur vis à vis de Peugeot dans les concessions du nord Franche-Comté © Maxppp - Lionel Vadam

Après des années de fidélité au lion Peugeot, il a décidé d'acquérir une voiture d'une autre marque. Il ne pardonnera jamais d'autant que Peugeot vient de renouveler son partenariat jusqu'en 2021 avec le club de rugby du Stade Toulousain.

J'irai donner mon argent de bouseux à une autre marque ! - Cyril, fidèle du FCSM

Pour beaucoup de supporteurs, Peugeot s'est coupé de ses racines, a coupé le lien avec ses origines, son histoire. Et les déclarations en mai dernier d'une porte parole de PSA n'ont fait que rajouter de la colère chez les habitués de Bonal. Elle avait jugé le foot trop populaire pour revenir au FC Sochaux. "J'ai pris cette déclaration comme un manque de respect pour les gens de la région, ceux qui travaillent chez Peugeot.

"Ma réponse, c'est de ne plus acheter de véhicules Peugeot. Il nous considère comme des bouseux ? Ok, puisque je suis un bouseux, j'irai donner mon argent de bouseux à une autre marque. Même si des excuses ont été faites depuis, c'est trop tard !" explique Cyril, fan du FCSM originaire de Meroux-Moval. 

Baisse des livraisons de véhicules aux collaborateurs

Difficile de dire combien de supporteurs sont concernés, mais selon les informations de France Bleu Belfort Montbéliard, les livraisons de véhicules Peugeot aux salariés et retraités de l'usine sochalienne baissent de 10% chaque mois depuis le début de l'année. Les concessionnaires assuraient jusque-là environ 400 livraisons de véhicules neufs par mois.

PSA s'est séparé de son club de foot comme on coupe une branche - la CGT des retraités PSA

Ce boycott des véhicules Peugeot par les supporteurs fait aussi réagir la CGT des retraités PSA, dont une grande partie supporte le FCSM. "Les gens se sont rendus compte qu'on était passé de Peugeot à PSA. Le groupe s'est séparé de son club de foot comme on coupe une branche. La logique financière l'emporte sur l'histoire. Le lien de l'entreprise avec son origine est perdu" conclut le porte parole du syndicat Bruno Lemerle.

Choix de la station

France Bleu