Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

FC Nantes : fin de série pour les Canaris qui s'inclinent dans les derniers instants face à Strasbourg

-
Par , , France Bleu Loire Océan, France Bleu

Le FC Nantes a raté l'occasion de s'emparer provisoirement de la tête de la Ligue 1. Tout avait pourtant bien commencé pour les Canaris grâce au troisième but de la saison de Coulibaly. Mais à force de reculer, les Nantais ont concédé l'égalisation avant de céder dans les derniers instants du match.

Le FC Nantes s'incline dans les dernières minutes (2-1) à Strasbourg et rate l'opportunité de prendre provisoirement la tête de la Ligue 1.
Le FC Nantes s'incline dans les dernières minutes (2-1) à Strasbourg et rate l'opportunité de prendre provisoirement la tête de la Ligue 1. © Maxppp - Jean-Marc Loos

Strasbourg, France

Sur le podium avant cette sixième journée de Ligue 1, les Canaris avaient l'occasion de faire d'une pierre deux coups : enchaîner une quatrième victoire d'affilée et prendre momentanément la première place du championnat. Une occasion gâchée pour les hommes de Christian Gourcuff. Ils se sont finalement inclinés (2-1) à Strasbourg dans les ultimes secondes de la rencontre. 

Kalifa Coulibaly, un attaquant en pleine confiance

Devant les quelque 100 supporters nantais qui ont fait le déplacement jusqu'en Alsace, les Canaris ont attaqué la rencontre pied au plancher. Forts de leurs trois succès d'affilée, les hommes de Christian Gourcuff ont verrouillé le moindre espace pour empêcher les Strasbourgeois de se créer des situations. 

Pendant le premier acte, Moses Simon et Charles Traoré, à gauche, ont dégoûté un Kenny Lala pris en tenaille. Et à force de pousser, les Nantais ont été récompensés. Sur un éclair de génie, Kalifa Coulibaly, encore lui, a débloqué le score d'une reprise du gauche instantanée après un bon travail de Simon. Sur sa ligne, Matz Sels n'a pas bougé surpris par le geste de l'international malien (0-1 à la 28è). 

Kalifa Coulibaly inscrit son 3è but de la saison, son 9è sur ses 14 derniers matchs de Ligue 1.

Les Canaris ont ensuite géré la fin du premier acte et auraient même pu doubler le score si Ludovic Blas avait réussi à reprendre un centre en retrait de Moses Simon dans la surface de réparation alsacienne. 

Une histoire de penaltys 

Transparents pendant 45 minutes, les locaux se sont ensuite réveillés, certainement aidés par une soufflante de leur entraîneur, Thierry Laurey, à la mi-temps. L'entrée de Dimitri Liénard et le changement tactique a permis aux Alsaciens de remettre le pied sur le ballon. Et à force de reculer, les Canaris se sont faits punir. Sur un mauvais renvoi d'Andrei Girotto, Dimitri Liénard a remis les compteurs à égalité (1-1 à la 66è). 

L'égalisation a paradoxalement relancé les Nantais, plus offensifs. Ils auraient même pu bénéficier d'un penalty pour une faute dans la surface. Florent Batta, l'arbitre de cette rencontre, en a décidé autrement. En fin de match, il a accordé un corner inexistant au Racing. Le tournant de cette rencontre. Dans la foulée, Imran Louza a fauché Jean-Ricner Bellegarde dans la surface de réparation. Cette fois, le penalty était indiscutable. Ludovic Ajorque ne s'est fait pas prier pour faire exploser la Meinau de joie (2-1 à la 89è). 

Les entrées de Dennis Appiah et de Kader Bamba n'auront rien changé à l'issue de cette rencontre. "C'était un match sans", confie Nicolas Pallois. Pas la meilleure façon de préparer un derby, ce mercredi, face au Stade Rennais. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu