Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coupe de France de football

8e tour de la Coupe de France : la Berri sortie d'entrée de jeu face à l'AC Ajaccio

-
Par , France Bleu Berry

Un petit tour et puis s'en va. Comme en championnat, la Berri a eu toute les peines du monde pour contenir son adversaire. L'AC Ajaccio en a profité pour se qualifier 2 à 0 face à des Castelroussins toujours malades et qui ont encaissé un but par mi-temps.

Le milieu de terrain Gilles Sunu n'a rien pu faire pour empêcher l'AC Ajaccio de se qualifier pour les 32e de finale
Le milieu de terrain Gilles Sunu n'a rien pu faire pour empêcher l'AC Ajaccio de se qualifier pour les 32e de finale © Maxppp - Serge Vialle

La Berri aurait pu se servir de ce huitième tour de la Coupe de France de Football pour retrouver de la sérénité et repartir de l'avant dans la mission commando pour le maintien en Ligue 2. Mais finalement, les Castelroussins sont retombés dans leurs travers, à savoir un manque de confiance criant qui commence à leur coûter très cher. Certes, la priorité des priorités, c'est le maintien en Ligue 2. Mais plus ça va et plus cette équipe doute.

"La Berri est toujours malade parce que même des des situations où nous ne sommes pas forcément en grand danger, on encaisse des buts. On manque de confiance sur certaines situations. Après, il nous manque du sang frais pour améliorer ce groupe là. Certainement des joueurs différents qui peuvent nous aider", a réagi Benoît Cauet, l'entraîneur castelroussin après le match.

Le Castelroussin Rémi Mulumba a vu son pénalty stoppé par le gardien Corse 

Et pourtant, après l'ouverture du score de l'AC Ajaccio, par l'intermédiaire de Barreto, la Berri a obtenu un pénalty pour revenir à 1-1. Mais Rémi Mulumba a vu sa frappe trop molle repoussée et stoppée par le gardien corse (34e). Les Corses rejoignent les vestiaires avec ce petit but d'avance.

En seconde période, la Berri court toujours après le score. La seule satisfaction, c'est la titularisation du jeune Doucoure (19 ans) qui a tenté beaucoup de choses sans se poser de questions. Mais il a été bien seul à la pointe de l'attaque castelroussine. Ajaccio va tranquillement, et sans jamais s'affoler, doucher les espoirs d'égalisation par un but bien construit avec à la réception Gaëtan Courtet (0-2 61ème). 

Les Castelroussins ne reviendront jamais dans la partie. Ils sortent du coup de cette Coupe de France dès ce huitième tour. Ils ne se sont pas rassurés. Ils n'ont pas rassuré non plus leurs supporters qui attendent toujours avec impatience deux voire trois nouveaux joueurs pour éviter la relégation au niveau trois du football français. Il y a urgence !

Choix de la station

À venir dansDanssecondess