Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : 100% Verts

ASSE - LOSC (1-1) : les Verts stoppent l'hémorragie et empochent un point précieux

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

La série noire s'est interrompue ce dimanche 29 novembre pour l'ASSE, qui a accroché un match nul intéressant face à Lille (1-1). Les Verts ont ouvert le score avant de subir une réaction nordiste intense en seconde période.

Les Verts empochent un point précieux
Les Verts empochent un point précieux © Maxppp - PHOTOPQR/LE PROGRES/Philippe VACHER

L'AS Saint-Étienne n'a pas perdu, ce dimanche pour le compte de la douzième journée de Ligue 1. Les Verts ont accroché un match nul dans une certaine douleur mais aussi avec pas mal de combativité face à l'une des équipes les plus prometteuse du championnat. 1 but partout. Tout le monde s'en contentera du côté de l'ASSE tout en étant conscient qu'un point pris à domicile n'est pas une perspective suffisante pour s'extirper de la zone rouge. 

Une première période intéressante pour les Stéphanois et ce petit brin de réussite qui permet à la demi heure de jeu d'obtenir un penalty. Premier but de la saison de Wahbi Khazri, qui concrétise une prestation des hommes de Claude Puel de bonne facture. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Lille pousse au retour des vestiaires

La seconde période est en revanche totalement différente. Les Lillois semblent avoir retrouvé de leur vitesse et de leur efficacité. Jonathan Ikoné trompe Jessy Moulin d'un tir croisé. (1-1)

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Claude Puel, le manager général de l'ASSE, après le match : "Notre première période a été de très bon niveau, très cohérente avec beaucoup de qualité, avec beaucoup de maîtrise technique et avec des situations. Il était logique de mener à la mi-temps. En seconde période, nous avons perdu trois à quatre ballons d'entrée qui nous ont fragilisés. C'est dommage car cela a permis à Lille de se mettre vers l'avant. Nous avons reculé et nous avons eu du mal à ressortir. Et leur banc est très fourni avec de la qualité, et peut faire la différence à tout moment. Je suis quand même satisfait de la seconde période par rapport à la combativité, au courage affichés et à l'implication des joueurs. Il faut continuer de cette manière. Nous prenons ce point face à une grosse équipe. J'espère que nous allons nous inscrire dans un cycle vertueux en confirmant notamment dès dimanche à Dijon. Maintenant, il nous faut des points."

Jessy Moulin (gardien de Saint-Étienne): "A la fin du match, on est content d'avoir brisé cette série de défaites. Nous ne voulions pas entrer dans l'histoire du club. Mais on est presque un peu déçu d'avoir mené et d'avoir été repris au score. Mais Lille a une belle équipe. On le voit sur les remplaçants qui entrent en jeu. Nous avons souffert pour ne pas prendre de but et pour ramener le point du nul. Il est vrai que nous sommes bien concentrés face aux grosses écuries. C'est à nous d'en faire autant face à des adversaires de niveau similaire au nôtre. Si nous allons à Dijon, dimanche, un concurrent direct, avec les mêmes intentions que face à Lille et que nous ramenons les trois points, celui pris contre le Losc sera un très bon point. Nous avons beaucoup discuté ensemble et notamment cette semaine mais nous cherchons toujours des solutions, de casser cette mauvaise dynamique. Nous avons vu qu'avec des joueurs expérimentés, nous avons réussi à bien encadrer les plus jeunes. C'est un résultat positif au vu des dernières semaines mais il faut continuer en gardant ce qui a été bon contre Lille"

Lille a manqué dimanche contre Saint-Étienne (1-1) l'occasion de rejoindre le Paris SG en tête de la Ligue 1, mais les Nordistes talonnent le champion de France avec seulement deux points de retard comme Lyon (3e), Monaco (4e) et Montpellier (5e)  Parmi les ambitieux "outsiders", seuls les Lillois n'ont pas réussi ce week-end à s'engouffrer totalement dans la brèche ouverte samedi par les vice-champions d'Europe, freinés par Bordeaux (2-2) dans la capitale.  

Accrochés par les Verts, les Nordistes comptent désormais 23 points comme Lyon, Monaco et Montpellier, tous vainqueurs plus tôt dans la journée. Marseille (6e), après sa victoire contre Nantes samedi, compte deux points de moins que ce groupe mais peut espérer bonifier ses deux matches en retard.  Trois jours après son duel contre l'AC Milan (1-1) en Ligue Europa, le LOSC s'est fait malmener avant la pause par des Stéphanois qui restaient sur sept défaites d'affilée en championnat.  Trauco (15e) et Romain Hamouma (45e) ont ainsi chauffé les gants de Mike Maignan. 

Et le troisième gardien de l'équipe de France n'a rien pu faire sur le penalty de Wahbi Khazri (33e), généreusement accordé par l'arbitre.  Après la mi-temps, les Nordistes ont remis la marche avant, submergeant les Séphanois grâce notamment à Burak Yilmaz et Jonathan Ikoné. L'international français a égalisé sur un service altruiste du Turc de la poitrine (65e).

Choix de la station

À venir dansDanssecondess