Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Girondins de Bordeaux : "On joue à la baballe" fulmine Gasset après la défaite face à Toulouse 2-0

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Gironde

Les Girondins de Bordeaux n'auront joué qu'un tour de Coupe de France, sortis par la petite porte par le TFC 2-0, ce mercredi après-midi. Pour la quatrième fois d'affilée, Bordeaux est sorti par un club qui évolue dans une division inférieure.

"Cela fait deux matchs qu'on manque de tout" a déclaré l'entraîneur bordelais.
"Cela fait deux matchs qu'on manque de tout" a déclaré l'entraîneur bordelais. © Radio France - Yvan Plantey

Un petit tour et puis s'en va. Pour le coach Jean Louis Gasset, la Coupe de France est "la plus belle des coupes". Le technicien Marine et Blanc n'en aura pas beaucoup profité cette année, éliminé dès son entrée dans la compétition par Toulouse, club de Ligue 2, sur le score de 2 buts à 0 (Bayo à la 39ème et Antiste à la 56ème).

Le Téfécé et Bordeaux avaient procédé à une large revue d'effectif en faisant tourner mais l'envie était clairement toulousaine. Les Girondins de Bordeaux amorphes et apathiques n'ont jamais existé dans cette rencontre et enregistrent là leur 4ème défaite consécutive toutes compétitions confondues avant de recevoir l'OM dimanche soir à 21h pour la 25ème journée de Ligue 1.

1 tir cadré pour Bordeaux

L'animation offensive, confiée à Jimmy Briand et Sekou Mara en pointe ainsi qu'à Dilane Bakwa et Amadou Traoré, a été l'un des gros manques de cette équipe bordelaise. En panne d'inspiration, les Girondins ont eu beaucoup de mal à trouver leurs deux attaquants axiaux. Jimmy Briand évoluait dans un rôle de pivot, jouait souvent à une touche de balle en retrait et Sekou Mara prenait la profondeur. Mais le déficit physique du jeune attaquant de 18 ans a été l'un des facteurs décisifs dans ses duels avec les costauds centraux de Toulouse comme Rogel (1m90-87kg), Dewaest (1m88-88kg) et Rouault (1m86-76kg).

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Malgré une maîtrise, stérile mais réelle, du ballon avec plus de 60% du ballon, les Bordelais ont été trop souvent imprécis dans leurs transmissions sur une pelouse du Matmut Atlantique qui était en piètre état. Très peu souvent dangereux, mis à part Dilane Bakwa (15'), les Bordelais ont tiré 10 fois au but pour une seule frappe cadrée là où les Violets ont tiré 20 fois et ont cadré à huit reprises.

Une fébrilité défensive ?

Subir autant de frapper de la part d'un adversaire qui évolue en Ligue 2 est difficilement acceptable pour un club qui prétend terminer dans le Top 8 de la Ligue 1. Avec une charnière centrale remaniée et dont les deux acteurs (Jovanovic et Mexer) n'avaient jamais joué une seule minute de la saison, la tâche était rue par avance. Le Serbe et le Mozambicain ont manqué d'automatismes et ce dernier a mis son gardien, Gaëtan Poussin, plusieurs fois à rude épreuve.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Fiers de leur 11 clean sheets cette saison et de leur solidité défensive (notamment quand Bordeaux ouvre la marque), les hommes de Jean-Louis Gasset ont encaissé neuf buts lors des quatre dernières rencontres. Que cela soit face à Brest ou face à Toulouse, le scénario se répète : un adversaire parcours plusieurs dizaines de mètres dans la moitié de terrain girondine. Plus généralement, Bordeaux est coupable d'une déconcentration qui le pénalise.

Les réactions après le match

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix
Choix de la station

À venir dansDanssecondess