Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Coupe de la Ligue - 16e de finale : au terme des tirs au but et d'un match laborieux, les Verts sont éliminés

mardi 27 novembre 2018 à 11:18 - Mis à jour le mardi 27 novembre 2018 à 22:18 Par Olivier Roché, France Bleu Saint-Étienne Loire

Ce fut un match laborieux dans lequel Beric a retrouvé le chemin des filets mais, derrière, la défense n'a pas su tenir le score. Au jeu des tirs au but, les Nîmois en sortent vainqueurs et des Verts, bien pâles, sont éliminés dès les 16e de finale de la Coupe de la Ligue.

© AFP - Pascal Guyot

Le film du match

Cela devient une habitude, comme l'an dernier les Verts sont éliminés dès les 16e de finale de la Coupe de la Ligue. C'est la 4e saison de suite dans laquelle l'AS Saint-Étienne sort dès son entrée dans la compétition. Il va falloir se poser les bonnes questions. Jean-Louis Gasset annonçait, en conférence de presse d'avant-match, de jouer la Coupe de la Ligue pour la gagner. Or, le onze de départ ne ressemblait pas à une équipe de vainqueur : 

  • Une défense avec Polomat (de retour), Saliba, Subotic, et Monnet-Paquet. Une défense très (trop?) remaniée qui a été sans repère tout le match et qui coûte l'égalisation à la toute fin de la rencontre, notamment Subotic totalement absent du marquage de Bouanga.
  • Diousse titularisé au milieu au côté de M'Vila qui a balbutié son football. Il a pris un carton jaune dès la 5e minute et sorti à la demi-heure de jeu.
  • Beric lui aussi titularisé, un risque pris par Gasset s'étant avéré payant car c'est lui qui ouvre le score (81').

Un match peu emballé, ni emballant

Les deux équipes ont tiré 14 fois chacune au but mais n'ont marqué qu'une seule fois. Les Nîmois ont fait preuve de maladresse devant le but et Ruffier a été bon dans sa cage, encore une fois. Son homologue gardois, Bernardoni, a été important aussi car il a su sauver son équipe notamment en seconde période lorsque les Verts étaient mieux offensivement. 

Les Verts n'ont pas été assez conquérant. Ils ont eu du mal à avoir le ballon (surtout en première période) et à créer du jeu. Les entrées de Selnaes (29'), de Cabella (60'), et de Khazri (69') vont faire du bien et le but de Beric arrive sur un centre de Cabella venu de la gauche. Nous sommes à la 81e minute. Mais, encore une fois, les Stéphanois n'arriveront pas à tenir le score. À la 90' minute , Bouanga, fraîchement entré, se retrouve isolé dans la surface et la défense stéphanoise avec Subotic en retard et absent du marquage. Bouaga, pas du tout inquiété, peut se retourner et marquer. 

Ensuite, c'est le sort des tirs au but. Khazri et M'Vila ratent leur tour et les Nîmois sont qualifiés pour les 8e de finale. Deuxième défaite d'affilée pour les Verts et un match bien pauvre. Il faudra montrer mieux contre une équipe en forme en ce moment, Nantes. 

Le résumé du match

Les réactions 

Arnaud Nordin

William Saliba

Jean-Louis Gasset

Je suis déçu. J'avais décidé de faire tourner mon effectif pour donner du temps de jeu. La première mi-temps a été catastrophique. 

On a été en panique à certains moments, on n'a pas joué. On aurait dû plier le match en seconde mi-temps, mais on n'a pas su faire la différence, ni su se mettre à l'abri. 

Les rencontres de Ligue 1

Le classement de la Ligue 1