Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Ligue 1 - 8e journée : les Verts piégés à Troyes (2-1)

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

En supériorité numérique pendant près d'une heure, les Verts se sont fait surprendre par des Troyens entreprenants et talentueux. L'ASSE s'incline 2-1 dans cette 8e journée. La faute à un déchet technique trop important.

La joie des troyens
La joie des troyens © Maxppp - maxppp

Après un mois d’aout très satisfaisant et prometteur, les Verts retombent dans leur travers en ce deuxième mois de compétition malgré un entraineur différent.

Une faillite collective

Lors du match contre Rennes, on pointait des défaillances personnelles. Ce dimanche contre Troyes c'est l'ensemble de l'équipe qui est à blâmer. Très vite et durant une majeure partie de la rencontre, l'ASSE possèdera le ballon à presque 70% de temps. Malgré cela, peu d'occasion franche et un seul tir cadré à la pause. On peut retenir une tête de Monnet-Paquet alors qu'il était démarqué, le frappe en première intention de Pajot (21') ou encore un duel - à nouveau - perdu par Bamba face à Samassa (26').

Les Verts ne profitent pas non plus du coup de main du destin lorsque Azamoum est exclu après un tacle un peu trop engagé sur la cheville de Cabella (33'). À peine cinq minutes plus tard (39'), Grandsir se joue de la défense et fait valser Loic Perrin. Son centre est repris par Bryan Pelé totalement oublié par la défense stephanoise.

Après la pause, la réaction ne se fait pas trop attendre. À la 53e minute, Cabella - étincelant encore une fois - centre en retrait et Hernani trompe Samassa du gauche. Premier but pour sa première titularisation. Et premier carton rouge pour le brésilien en fin de rencontre après un tacle à retardement.

Les Verts sont restés en supériorité numérique pendant 50 minutes, et, à aucun moment, on les a senti dominateurs. Au contraire, c'est le courage et le talent des Troyens qui va leur permettre de prendre définitivement l'avantage, aidés par une main de Pajot à l'entrée de la surface. Khaoui cloue sur place Ruffier grâce à un coup très bien tiré.

Mais, en seconde période, l'ASSE a eu des occasions de revenir au score ou de prendre l'avantage comme ce centre de Hamouma repris de la tête par Soderlund (67') sorti par un extraordinaire arrêt réflexe de Samassa. Le jeune portier a réalisé un très bon match et a permis à son équipe de conserver ce score de 2-1.

Les choix de Garcia en question?

L'entraineur des Verts a encore réalisé quelques expérimentations durant cette 8e journée. Il a d'abord du palier l'absence de certains joueurs (blessés ou suspendus). Pajot a retrouvé le terrain, Diousse était garant du milieu, Hernani a été titularisé pour la première fois, Monnet-Paquet a retrouvé le XI de départ associé en pointe à Bamba.
En charnière centrale, pour la première fois Perrin et Theophile ont permuté de côté.

Est-ce que ses hommes ont de nouveau manqué de repères comme la semaine passée face à Rennes en première période? Possible. Garcia s'entête à titulariser Bamba, mais depuis plusieurs matches il est dangereux uniquement sur pénalty. Ce dimanche, il est l'un des stephanois à avoir perdu le plus de ballons (16). Lors de la rencontre contre Rennes, Garcia était revenu à un schéma de base (4-3-3) plus performant mais contre Troyes, Oscar Garcia nous a présenté une autre de ses innovations : faire jouer tous ses attaquants. Soderlund a remplacé KMP à la reprise, Hamouma a remplacé Diousse et Perrin (blessé?) est sorti pour laisser sa place à Diony. Malgré cette armada offensive, l'ASSE n'a pas su trouver la solution pour égaliser.

Arrêtons de penser au podium systématiquement quand l'occasion se présente. Car les Verts n'y sont pas à l'issue de cette 8e journée. Le podium était accessible uniquement en cas de victoire. La trêve internationale devra permettre se poser les bonnes questions et d'apporter les réponses dès le samedi 14 octobre dans le Chaudron face à Metz, la lanterne rouge.

Troyes - Saint-Étienne, le résumé

Troyes - Saint-Étienne, les meilleurs moments

Troyes - Saint-Étienne, le direct

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu