Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coupables de "ses erreurs de gamins", Bordeaux explose à Lorient (4-1)

-
Par , , France Bleu Gironde

Alors que son avenir reste incertain après le retrait de son actionnaire américain, Bordeaux a sombré à Lorient ce dimanche. Les Marine et Blanc se sont inclinés 4-1 face aux Bretons dans un match important dans la lutte pour le maintien. Les joueurs ont semblé affectés par la crise au club.

Jean-Louis Gasset sent ses joueurs de plus en plus "inquiets".
Jean-Louis Gasset sent ses joueurs de plus en plus "inquiets". © Radio France - Yvan Plantey

Après l'abandon administratif, voici l'abandon sportif. Les Girondins ont été lourdement et logiquement battus par Lorient 4-1, ce dimanche après-midi au Moustoir. Menés 3-0 à la pause, les hommes de Jean-Louis Gasset ont sombré dans cette rencontre d'une importance extrême pour le maintien. Les Bordelais font preuve d'une fébrilité devenue chronique dans leur groupe et se sont fait transpercer à chaque offensive des Merlus. Au classement, les Girondins restent à la 16e place mais la zone rouge est de plus en plus proche. Bordeaux n'a plus que cinq points d'avance sur Nîmes, l'actuel barragiste.

Tout le groupe est inquiet par rapport à tout ce qui est arrivé - Jean-Louis Gasset, coach des Girondins de Bordeaux

Les Marine et Blanc étaient visiblement encore groggy de l'annonce choc de cette semaine et le départ soudain de leur actionnaire King Street. "Est-ce que ça a mis une trop grande pression ? J'ose le croire, au vu de la première période qu'on a fait mais on fait des erreurs de gamins", déplore le coach girondin Jean-Louis Gasset.

3 buts qui partent de 60 mètres

La fébrilité s'est installée depuis quelques semaines, voire quelques mois, chez les Marine et Blanc. Les derniers matchs confirment cette fragilité défensive : Bordeaux a encaissé au moins trois buts lors des cinq derniers matchs. Mis à part le premier but de Yoane Wissa (19') qui intervient sur un corner, les autres se ressemblent fortement. Les trois actions partent à plus de 60 mètres des buts de Benoît Costil et en deux passes, les Lorientais se retrouvent face au portier bordelais. "Si vous revenez sur chaque détail, on a été défaillant partout : avec le ballon, défensivement et offensivement", constate l'ancien Rennais. "On s'est tué sur la totalité de la première période", ajoute-t-il.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Le tarif minimum de ces dernières semaines, c'est trois buts encaissés. Bordeaux a pris 17 buts sur ses cinq dernières rencontres et seul Dijon a pris moins de points que les Girondins sur l'année civile 2021. La perte d'Otavio, au mois de janvier, a contribué à rendre le bloc girondin beaucoup plus étiré et friable en contre-attaque. La blessure récente de Laurent Koscielny a amputé le groupe de son capitaine et d'un leader sur le terrain.

"Ils en ont plein le c** et ils se cassent"

Alors que les joueurs étaient en stage à Ploemeur pour se ressourcer, l'annonce du départ de King Street a tout chamboulé. "J'avais demandé aux joueurs d'être positifs dans les discussions mais quand il arrive des nouvelles comme ça, on ne peut pas les empêcher de parler et de discuter de leur avenir", soupire Jean-Louis Gasset. Selon lui, cette annonce est un poids de plus sur un groupe qui n'en franchement pas besoin. "On avait le problème des joueurs en fin de contrat. Aujourd'hui, on a tout le groupe qui est inquiet par rapport à tout ce qui est arrivé", regrette-t-il. À noter que le président Frédéric Longuépée avait fait le déplacement en Bretagne et il a pris place dans les tribunes du Moustoir aux côtés d'Alain Roche et de Lilian Laslandes.

L'environnement est plus favorable à Lorient, qui joue aussi le maintien. Nous, c'est plus compliqué et il va falloir faire avec jusqu'à la fin de saison - Benoît Costil, gardien bordelais

De son côté, le capitaine de la fin de saison, Benoît Costil laisse transparaître un peu d'amertume quand on lui demande ce qu'il a pensé lorsqu'il a appris le départ de King Street : "Vous vous dites qu'ils en ont plein le c** du club et qu'ils se cassent. C'est ce qu'ils ont fait. Ça nous perturbe et ça nous inquiète. Tout ça n'aide pas - et je ne cherche pas de prétexte - mais _c'est quand même mieux de travailler dans un environnement favorable_." Il ajoute : "J'imagine que l'environnement est plus favorable à Lorient, qui joue aussi le maintien. Nous, c'est plus compliqué et il va falloir faire avec jusqu'à la fin de saison."

Les prochaines rencontres (Rennes, Nantes, Lens et enfin Reims) s'annoncent compliquées contre des clubs qui auront, pour la majorité, besoin de points et l'envie de se donner les moyens d'aller les chercher.

Les réactions d'après-match

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess