Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Ligue 1 : le Stade Rennais retrouve la victoire face à Nîmes (2-1)

-
Par , France Bleu Armorique

Le Stade Rennais a su bien gérer un match particulier, ce dimanche, marquée par une ouverture du score précoce de Nîmes, réduit à 10 avant l'heure de jeu. Un doublé de M'Baye Niang leur a permis de remporter leur première victoire sur les quatre derniers matchs de Ligue 1.

89e minute de jeu, la tête de Niang, poursuivi par Gnagnon, délivre le Stade Rennais.
89e minute de jeu, la tête de Niang, poursuivi par Gnagnon, délivre le Stade Rennais. © Maxppp - Philippe Renault

Au bout du suspens ! Une tête de M'Baye Niang à la 89e minute de jeu a fini par délivrer le Stade Rennais. Une fin logique, mais presque inespérée, tant les Rennais se sont longtemps cassé les dents sur le bloc nîmois. Entre l'exclusion du capitaine des Crocos, Anthony Briançon (53e) pour un geste de catch dans la tête d'Eduardo Camavinga et le dénouement, la fin de match a été à sens unique.

Les 40 dernières minutes ont donc mis aux prises une équipe rennaise qui a multiplié les centres dans la surface, avec parfois huit joueurs offensifs, et des Nîmois regroupés à 10 dans leurs 30 derniers mètres, qui sont souvent restés au sol pour gagner du temps. Mais, c'est donc grâce à la justesse de la tête de son attaquant sénégalais, servi par un centre parfait d'Hamari Traoré, que Rennes a trouvé la faille. 

L'exclusion d'Anthony Briançon a facilité les desseins rennais.
L'exclusion d'Anthony Briançon a facilité les desseins rennais. © Maxppp - Philippe Renault

Dans un scénario particulier, Rennes avait concédé l'ouverture du score dès la 35e seconde, sur un but de Nolan Roux, profitant de l'apathie d'une défense rennaise restée aux vestiaires. Mais les Rouge et Noir avaient rapidement su réagir grâce à Niang (7e) qui avait profité d'un mauvais renvoi de la défense nîmoise, déjà sur un centre de Traoré.

Le fait du match : 17 points après avoir été mené

Le Stade Rennais était déjà la meilleure équipe de Ligue 1 dans ce domaine, elle vient confirmer cette statistique. Les Rouge et Noir ont désormais pris 17 de leurs 44 points en Ligue 1 après avoir été mené au score. Comme lors de la dernière victoire à domicile contre Nantes (3-2) ou celle contre Saint-Étienne (3-2), où à chaque fois les matchs ont basculé dans le "Stéphan TIme". 

Ils ont d'abord eu la bonne idée de revenir au score rapidement après le but de Roux, par Niang (7e). Puis, ensuite, à 11 contre 10, il fallait à la fois utiliser les côtés, être patient dans la construction et présent dans la surface pour forcer son destin. Les Rennais ont fait tout ça, avec de l'audace aussi, via les changements offensifs de Stéphan (Hunou pour Camavinga et Guitaine pour Bourigeaud). Et ont été, encore une fois, récompensés. 

L'homme du match : Niang, buteur décisif et retrouvé

Il n'avait plus marqué en Ligue 1 depuis le 21 décembre (1-0, contre Bordeaux), et ça commençait, admet-il, à lui peser. Niang avait certes scoré à Belfort et à Angers en Coupe de France, mais il restait bloqué à huit buts en Ligue 1. Là, ses 9e et 10e réalisations ont soulagé le Stade Rennais d'un grand poids. S'il n'a pas tout bien fait, perdant notamment le ballon sur le but de Roux, il a transformé la surface de réparation nîmoise en son jardin. 

Et Niang s'est envolé pour délivrer tout un stade..
Et Niang s'est envolé pour délivrer tout un stade.. © Maxppp - Philippe Renault

D'abord, avec un geste instinctif, reprenant en déséquilibre un ballon mal renvoyé par Sofiane Alakouch pour l'expédier dans le petit filet de Bernardoni, après un centre d'Hamari Traoré (7e). Puis, à la 89e, face au kop rennais, en croisant parfaitement sa tête pour marquer, sur un nouveau centre de Traoré, sur lequel six rennais étaient dans la surface de la réparation. En fin de première période, Bernardoni, d'un arrêt réflexe génial, avait déjà repoussé une tête similaire. Mais Niang a bien eu le dernier mot. 

Les notes 

  • Mendy 5 
  • Da Silva 5 
  • Maouassa 6,5 
  • Gnagnon 5,5 
  • Traoré 8 
  • Bourigeaud 5 
  • Camavinga 5 
  • Del Castillo 6 
  • Nzonzi 5,5 
  • Raphinha 5,5 
  • Niang 7,5

Les réactions

Choix de la station

À venir dansDanssecondess