Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Football

Ligue 1 : un score nul dans un match rempli d'émotion

mercredi 30 janvier 2019 à 14:45 - Mis à jour le mercredi 30 janvier 2019 à 23:10 Par Olivier Roché, France Bleu Saint-Étienne Loire

On a été ému, on a pleuré ce soir à La Beaujoire. Un Stade de La Beaujoire totalement en feu et en communion pour rendre hommage à Émiliano Sala. Sportivement, les Verts s'en sortent (très) bien avec ce match nul 1-1.

La Beaujoire a rendu un vibrant hommage à son ancien attaquant, Émiliano Sala
La Beaujoire a rendu un vibrant hommage à son ancien attaquant, Émiliano Sala © AFP - Sébstien Salom Gomis

Le film de la soirée

L'hommage du Stade de La Beaujoire

Les personnes présentent dans le stade de La Beaujoire ont vécu un moment unique émotionnellement. Une soirée chargée d'émotions et de souvenirs du numéro 9 nantais, Émiliano Sala. C'est d'ailleurs ce numéro qu'un virage arbore. Sur la tribune latérale c'est le nom de l'argentin qui apparaît. Sur l'autre virage c'est le drapeau bleu et blanc. Tels étaient les habits de soirée du peuple Nantais à son ancien attaquant. 

Même les supporters de Cardiff étaient là ce mercredi soir, représentés par une banderole. Ce club qu'aurait du rejoindre Émiliano Sala. 

Pas de minute silence, telle était la volonté de la famille. Volonté respectée. Les supporters Nantais n'ont jamais cessé de chanter. De chanter à la gloire de Sala. "Sala, il ne lâche rien"comme dit le chant des supporters, eux non plus n'ont rien lâché. 

Un des moments forts est l'arrêt du jeu à la 9e minute, comme le chiffre sur le maillot de l'argentin, où tout le stade l'a applaudi et a suscité l'émotion chez les supporters, les joueurs, et les entraîneurs. 

Côté match : des Verts bien payés

Au-delà de l'émotion suscitée par l'hommage rendu à Émiliano Sala, le match se termine sur un match nul. Sur ce coup-là, les Verts s'en sortent bien. Ils font une bonne entrée en matière en imposant leur rythme aux Nantais. Mais après le premier quart d'heure, la tendance s'inverse et ce jusqu'à la fin du match. Ce sont les Canaris qui vont se procurer le plus d'occasions et les plus dangereuses. Les Verts, eux, balbutient. Ils perdent beaucoup de ballons, beaucoup de mauvais choix et manquent cruellement de concentration. Un 0-0 à la pause plutôt chanceux. 

Mais les Verts et les Nantais ne reviendront pas à 11 contre 11. Car avant la pause, M'Vila et Fabio se disputent la possession d'un ballon alors que le jeu était arrêté après une faute. Les joueurs se repoussent, c'est tout. Mais, averti par l'arbitre responsable du VAR, monsieur Schneider décide d'exclure M'Vila et Fabio. Décision incompréhensible

La deuxième période commence comme la première a fini : les Verts subissent. Kévin Monnet-Paquet est descendu au milieu pour palier l'absence du M'Vila. Et il va faire du très bon boulot. KMP, de loin, le meilleur stéphanois sur ce match. Puis contre le cours du jeu, à la 70e minute, belle combinaison (la seule surement du match) entre Khazri et Cabella. Il se reprend à deux fois pour les mettre au fond et ouvre le score. 

Derrière les Nantais restent sur le même rythme poussés par leurs supporters. Et ils marquent enfin leur but (après plusieurs tentatives) à la 82' par un joli centre de Coulibaly en contre-attaque pour Waris. 

Le score n'ira pas plus loin. les Verts auront gardé la tête hors de l'eau, aussi, grâce à Stéphane Ruffier, qui, encore une fois a réalisé des parades déterminantes. 

Mais il est vrai qu'on avait du mal à avoir la tête au foot ce soir. En tout cas, les Verts devront montrer mieux dimanche 3 février contre Strasbourg à Geoffroy-Guichard. 

Le résumé du match 

Les réactions

Rémy Cabella

Wahbi Kazri

M'Vila sur son expulsion

Les rencontres de Ligue 1

Le classement de la Ligue 1