Football

Ligue 2 (J21) | Le Stade de Reims était bien triste à voir face à Valenciennes (0-0)

Par Julien Lampin et Alexandre Audabram, France Bleu Champagne-Ardenne vendredi 20 janvier 2017 à 19:08

Diego et les autres joueurs offensifs n'ont pas réussi à forcer le verrou valenciennois
Diego et les autres joueurs offensifs n'ont pas réussi à forcer le verrou valenciennois © Maxppp - maxppp

Ce début d'année 2017 pourrait bien laisser des traces pour le Stade de Reims. Après son élimination surprise en Coupe de France et sa défaite à Bourg-en-Bresse la semaine dernière, les rouge et blanc ont concédé un triste match nul à domicile contre Valenciennes..

Il y a des soirs comme ça où les joueurs pourraient jouer des heures sans donner l'impression de pouvoir marquer... Stériles à Bourg-en-Bresse la semaine passée, les joueurs du Stade de Reims l'ont été ce samedi soir face à Valenciennes (0-0). Trop d'incohérences, de mauvaises passes, d'imprécisions. Pas assez d'imagination, de créativité ou de révolte.

Problème, c'est dans son antre de Delaune, que le Stade de Reims a laissé échapper deux points, là où jusqu'ici, il était devenu quasiment impitoyable. Problème parce que le plein de points et de confiance à domicile est nécessaire tant les difficultés sont nombreuses à l'extérieur.

Le début de match était pourtant prometteur pour les rémois. Avec une possession de balle largement favorable, les marnais usaient d'abord de longs ballons à destination d'Ibrahima BALDE ou Pablo CHAVARRIA, mais solides défensivement, les Valenciennois parvenaient toujours à dégager des ballons trop maladroitement exploités par les locaux. Dans l'incapacité de créer du jeu, les hommes de Michel DER ZAKARIAN s'en remettront finalement aux coups de pieds arrêtés. Globalement bien tirés par DIEGO, les corners ont bien donné lieu à quelques situations dangereuses, comme à la 17e lorsque Ibrahima BALDE se retrouve seul au second poteau. Sa frappe, cadrée, est dégagée sur sa ligne par Adrien TAMEZE. Un peu plus tôt, DIEGO, déjà, trouvait la tête de Julian JEANVIER, trop décroisée. Seule action dans le jeu à noter, celle de Jaba KANKAVA, qui d'un une-deux avec Grégory BERTHIER, place lui aussi une tête non cadrée.

La seconde mi-temps est plus soporifique encore que la première. Sans idée et avec une technique de balle parfois hasardeuse, les rémois ne parviennent pas à se montrer dangereux. Pire, ils auraient pu, une fois de plus, être puni sur un contre. Battu dans un duel anodin, Julian JEANVIER laisse Sigamary DIARRA se présenter seul face au gardien rémois. Johann CARRASSO sort idéalement pour refroidir les ardeurs nordistes plus encore que l'ambiance de Delaune.

En manque cruel d'imagination, les rémois ne seront pas aidés par les entrées timides de rémi OUDIN et Grejohn KYEI. En concédant un premier nul sur leur pelouse, les marnais laissent la possibilité à Brest et Lens de s'échapper en tête du classement, malgré une troisième place conservée à la faveur des autres résultats favorables. Il faudra tout de même montrer plus de rythme et d'originalité dans le jeu dans 10 jours face au Red Star pour espérer meilleur sort. Peut-être aussi que le mercato offrira d'ici là de nouvelles possibilité à Michel DER ZAKARIAN

  - Aucun(e)
-
  • A Reims, (Stade Delaune), Reims et Valenciennes font match nul 0 à 0.
  • Temps : sec
  • Pelouse : bonne
  • Spectateurs : 8463
  • Arbitre : Mr. Lavis
  • Avertissements à Reims : Hugo Rodriguez (52e)
  • Avertissements à Valenciennes : Edouard Butin (41e) et Eloge Enza Yamissi (89e)
  • Reims : Carrasso - Bouhours, Jeanvier, Weber (cap.), Métanire, Kankava, Rodriguez, Diego, Berthier, Chavarria (Kyeï, 74e), Baldé (Oudin, 77e)
  • Valenciennes : Perquis - Niakaté, Kantari, Nestor, Néry, Enza Yamissi, Tameze, Diarra (Azbague, 78e), Roudet (cap.), Fulgini, Butin (Faustin, 61e)
  - Aucun(e)
-
   - Aucun(e)
-
   - Aucun(e)
-
   - Aucun(e)
-