Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Ligue 2 (J31) | Le Stade de Reims, pas récompensé au Havre, arrache un match nul au forceps (1-1)

vendredi 31 mars 2017 à 19:15 Par Julien Lampin et Alexandre Audabram, France Bleu Champagne-Ardenne

En déplacement au Havre, le Stade de Reims n'a pris qu'un point. Mais ce n'est pas faute de s'être créé des occasions et de frapper au but. C'était sans compter aussi sur un grand Fabien Farnolle, le gardien havrais qui a longtemps retardé l'échéance. Reims reste 4e de L2

Jaba Kankava a encore été un des meilleurs rémois vendredi soir au Havre.
Jaba Kankava a encore été un des meilleurs rémois vendredi soir au Havre. © Maxppp - Maxppp

Le Havre, France

Il y a des statistiques qui ne signifient pas grand chose. Et puis d'autres qui sont plus significatives. En frappant 24 fois en direction des buts adverses (dont la moitié de cadrés), le Stade de Reims a montré ce vendredi soir des velléités offensives intéressantes. La douzaine de tirs havrais prouve aussi que c'est à un match ouvert auquel les quelques 7800 spectateurs du stade Océane ont assisté. L'occasion pour les deux gardiens de se mettre en évidence. Et si Johann CARRASSO est à créditer d'une belle prestation. L'homme du match ne saurait être un autre que Fabien FARNOLLE, le portier du HAC, dont les nombreuses parades ont longtemps fait douter le Stade de Reims.

Dès les premières minutes de la rencontre, les deux meilleures défenses du championnat était mises à dure épreuve. D'abord l'arrière-garde rémoise devait consentir à laisser Zinédine FERHAT botter un coup-franc à l'entrée de la surface que seul le poteau droit de Johann CARRASSO pouvait ressortir (3e). La réponse champenoise ne s'est pas faite attendre bien longtemps. Sur un joli coup-franc de DIEGO (7e), Julian JEANVIER boxe le ballon de la tête. Le moment pour le gardien normand de débuter son show en dégageant sur sa ligne. Une action qui laissera pourtant des traces pour Fabien FARNOLLE qui s'est longtemps plaint de douleurs au genou.

Cela n'empêche pas un début de match haletant où les deux équipes tentent de se porter vers l'avant rapidement. Les intentions sont bonnes, la réalisation un peu moins. Il faut donc un coup de pied arrêté pour débloquer la situation. A la suite d'un corner pour les locaux, Ghislain GIMBERT, laissé seul, reprend le ballon de la tête pour ouvrir le score (17e). Un but qui calme les ardeurs rémoises. Pendant de longues minutes, les protégés de Michel DER ZAKARIAN vont tenter de revenir. Mais sans génie, sans rythme, sans créativité, difficile de mettre à mal une défense du Havre bien en place. Il faut attendre les derniers instants de ce premier acte pour voir à nouveau les rouge et blanc réagir. Mais ni Antoine DEVAUX (40e), d'une frappe de loin, ni DIEGO dont le coup-franc trouve la transversale (45e), ni Julian JEANVIER, seul à la réception du coup-franc du brésilien, ne parviennent à égaliser avant la pause.

La seconde période débute alors comme s'est finie la première. Déterminés, les rémois se ruent vers l'attaque. A nouveau DIEGO a l'occasion, d'entrée, d'égaliser, d'une tête décroisée à la réception d'un centre parfait de Jaba KANKAVA, bien plus en vue après la pause. Mais semble-t-il rétabli de sa blessure, Fabien FARNOLLE se détent une première fois en seconde période. Il réitèrera ses arrêts réflexes face Julien JEANVIER et Rémi OUDIN. Johann CARRASSO n'est pas en reste. Parce qu'à dominer sans marquer, les rémois s'exposent à des contres. Mais le rempart rémois justifie son rôle face à Ghislain GIMBERT par deux fois.

Les changements effectués par l'entraîneur du Stade de Reims finissent tout de même par payer. Sur une nouvelle action offensive, Ibrahima BALDE, fraîchement entrée en jeu, adresse une belle frappe que Fabien FARNOLLE détourne une fois de plus. Mais cette fois, Pablo CHAVARRIA a bien suivi. Egalement sur le terrain depuis peu de temps, l'argentin, déjà auteur contre Le Havre au match aller, permet enfin au Stade de Reims d'égaliser, d'une frappe à ras de terre dans le but vide.
La fin de match est enlevée. Reims reste dominateur face à des havrais fatigués. Mais les dernières occasions de Grégory BERTHIER (sur le poteau) et de DIEGO ne feront pas bouger le tableau des scores.

En repartant du Havre avec un point, le Stade de Reims est récompensé à minima. En restant 4e et en attendant les performances de Lens et Brest (samedi) et de Strasbourg (contre Sochaux lundi), les rémois restent dans la course, sans toutefois réaliser une excellente opération. Les points perdus devront se raréfier à l'avenir, tandis que le sprint final est définitivement lancé.

  - Aucun(e)
-
  • Au Havre (Stade Océane), Le Havre et le Stade de Reims font match nul 1-1
  • Temps : sec
  • Pelouse : moyenne
  • Spectateurs : 7831
  • Arbitre : Mr. Rouinsard
  • But pour Le Havre : Gimbert (17e)
  • But pour Reims : Chavarria (78e)
  • Avertissement au Havre : Alimani Gory (45e) et Nathaël Julan (85e)
  • Avertissements à Reims : Samuel Bouhours (56e) et Julian Jeanvier (74e)
  • LE HAVRE : Farnolle - Chebake, Mendy, Bain, Cambon, Fontaine, Ferhat, Bonnet (Bese, 85e), Lekhal, Gimbert (Julan, 77e), Gory. Entr.: Oswald Tanchot
  • REIMS : Carrasso - Métanire, Weber (cap), Jeanvier, Bouhours (Chavarria, 64e) - Kankava, Devaux, Diego, Traoré, Oudin (Berthier, 80e), Kyeï (Baldé, 70e). Ent.: Michel Der Zakarian.
  - Aucun(e)
-
   - Aucun(e)
-
  - Aucun(e)
-
  - Aucun(e)
-