Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Ligue 2 (J35) - Le Stade de Reims réapprend à gagner à Niort (0-3)

-
Par , , France Bleu Champagne-Ardenne
Niort, France

Sans forcer contre des Niortais démobilisés, le Stade de Reims a rempli son objectif, retrouver plaisir et confiance en stoppant une mauvaise série de 5 matchs sans victoire. Certainement trop tard pour espérer accrocher la 3e place...

Danislon Da Cruz a inscrit deux buts face à Niort.
Danislon Da Cruz a inscrit deux buts face à Niort. © Maxppp - maxppp

Pour une fois, les signes étaient plutôt positifs. Dans un stade René Gaillard ensoleillé, les premières minutes flairaient bon les vacances entre deux équipes qui n'ont pas ou peu d'attentes pour cette fin de saison, si ce n'est de terminer le mieux possible. La fin du match devrait remobiliser des rémois en partie repositionnés dans la course à la 3e place, même si celle-ci reste encore concrètement difficilement atteignable.

A y regarder de près, il est difficile de dire que le Stade de Reims s'est réveillé ou a réalisé un meilleur match que les précédents. Simplement, enfin, les faits de match lui étaient favorables. Surtout, ils ont su en profiter, avec un réalisme qui peut certes encore être amélioré, mais qui permet malgré tout de se mettre à l'abri dans un match qui lui a presque été offert.

Les premières minutes sont d'ailleurs pénibles, entre deux équipes qui s'observent. Rapidement pourtant, les rémois s'apercevront que la défense niortaise se rend coupable de carences profitables. C'est ce que montre la première combinaison marnaise entre Grégory BERTHIER et Pablo CHAVARRIA dont le centre ne trouve pas preneur (4e). La seconde accélération bien que bénigne, sera la bonne. Sur une accélération de DIEGO légèrement excentré côté gauche, le Stade de Reims obtient un penalty que Pablo CHAVARRIA transforme sans trembler (11e, 0-1). Un événement tant le traumatisme de ceux ratés contre Strasbourg et Laval restent encore frais dans les mémoires.

Malgré l'ouverture du score précoce, les rémois peinent encore à maîtriser pleinement les débats. Supérieurs face à une équipe des Deux-Sèvres coupable d'erreurs défensives grossières, les hommes de Michel DER ZAKARIAN, en tribune suite à sa suspension (remplacé par Jérôme MONIER), trouvent rarement l'occasion de se présenter face à Saturnin ALLAGBE, le gardien niortais. Seul Rémi OUDIN héritait d'une excellente déviation de Pablo CHAVARRIA suite à une touche de DIEGO. Mais le jeune attaquant stadiste perd son duel face au portier des "chamois".

On se dit alors qu'une fois de plus, le Stade de Reims pourrait avoir des regrets de ne pas tuer un match à sa portée. C'était sans compter sur Danilson DA CRUZ, qui d'une jolie tête piquée au niveau du point de penalty à la suite d'un coup-franc de DIEGO laissait un Saturnin ALLAGBE impuissant, constater les dégâts (39e, 0-2). L'occasion alors de s'imaginer que cette soirée pourrait ne pas ressembler aux précédentes. Plus tranquille, plus sereine... Plus positive.

Car comme trop rarement cette saison, les rémois n'ont pas relâché la pression après la pause. Profitant d'une situation confuse dans la surface niortaise, Danilson DA CRUZ, encore lui, reprend tel un renard des surfaces, un ballon envoyé par DIEGO qui traînait au second poteau après que Pablo CHAVARRIA et Grégory BERTHIER aient raté leur reprise (50e). A 3-0 face à une pâle équipe deux-sévrienne, la messe est dite. Sonnés dans leur stade pourtant bien rempli, les chamois niortais ont bien du mal à réagir. Et Rémi OUDIN puis DIEGO voire Danilson DA CRUZ auraient pu corser un peu plus l'addition. Il faudra une situation cocasse comme Reims en a le secret pour offrir des occasions adverses. A cause d'un remplacement avorté, Hugo RODRIGUEZ dézone, et il faut une claquette d'Edouard MENDY pour garder sa cage inviolée. Le clean-sheet est bienvenu à l'heure où beaucoup pointaient du doigt la fragilité défensive rémoise depuis plusieurs semaines. Face à un faible adversaire, la paire Grégoire AMIOT - Anthony WEBER (dont c'était le 200e match en rouge et blanc) fut solide, bien aidé par un Hamari TRAORE plus à l'aise derrière qu'au milieu.

En l'emportant 3-0, le Stade de Reims a enfin connu réussite, efficacité et sérénité. Il se remet surtout la tête à l'endroit, mettant fin à une série qui pourrait être fatal aux espoirs de montée en fin de saison. Mais le sport, et le football en particulier, a cela de magique que même les causes perdues trouvent parfois des issues miraculeuses. Alors même si les rémois restent en ballottage défavorable en vue de la 3e place de Ligue 2, force est de constater que l'incohérence de ce championnat permet au club de Jean-Pierre CAILLOT de conserver l'espoir. Il laissera soit une joie incommensurable, soit de vilains regrets.

-
  • A Niort (Stade René Gaillard), le Stade de Reims bat Niort 3-0
  • Temps : ensoleillé
  • Pelouse : correcte
  • Spectateurs : 4123
  • Arbitre : M. Stéphane Jochem
  • Buts pour Reims : Chavarria (11e, sp), Da Cruz (40e, 50e)
  • Avertissements à Niort : Grange (39e), Bena (83e)
  • Avertissements à Reims : Bouhours (43e).
  • NIORT : Allagbé - Choplin, Bronn, Sambia, Dembélé (cap), Roye, Daubin (Lebeau, 68e), Bena, Dona Ndoh, Rocheteau (Dabasse, 74e), Grange (Lamkel, Zé, 74e). Ent.: Denis Renaud
  • REIMS : Mendy - Bouhours (Devaux, 65e), Weber (cap), Amiot, Traoré - Da Cruz, Rodriguez, Diego, Berthier (Métanire, 64e), Chavarria, Oudin (Piechocki, 79e). Ent.: Michel Der Zakarian.
-
-
-
-
Choix de la station

À venir dansDanssecondess