Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

27e journée de ligue 1 de foot : malgré de l'envie, le TFC coule contre Rennes

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Occitanie

Le TFC recevait Rennes ce samedi 29 février pour la 27e journée de ligue 1. Face au 3e de ligue 1, le TFC s'est incliné 2 à 0. Une rencontre marquée par des mesures de précaution face au coronavirus plus ou moins respectées.

Denis Zanko, l’entraîneur de Toulouse
Denis Zanko, l’entraîneur de Toulouse © Maxppp - PHOTOPQR/LA DEPECHE DU MIDI/MICHEL VIALA

Le TFC recevait Rennes ce samedi pour la 27e journée de ligue 1. Malgré de l'envie et des occasions, le TFC n'a pas tenu le choc face au Stade Rennais (3e) et a perdu 2 à 0 au Stadium. Les Violets restent derniers de ligue 1.

Un but encaissé par le TFC en début et en fin de match

Le TFC a encaissé un but dès la 3e minute du Rennais Benjamin Bourigeaud puis un deuxième à la 83e minute du défenseur Faitout Maouassa, suite à une erreur du gardien toulousain Mauro Goicoecha au premier poteau. C'est le dixième but rennais cette année dans le dernier quart d'heure de jeu. A noter que le Stade Rennais s'est vu refuser deux buts pour hors jeu.  Les Violets en sont à leur 17e match sans victoire (16 défaites et un match nul).

Le capitaine du TFC agacé par les supporters

A la sortie du terrain, le capitaine du TFC, Max-Alain Gradel avait presque les larmes aux yeux et a taclé les supporters sur beIN Sports : "On a besoin de supporters qui veulent soutenir leur équipe. (...) À un moment donné, on a l’impression de jouer à 13 contre 11. Même les joueurs adverses en rigolent. Il y a un troisième but annulé par la VAR et nos supporters crient : “Et un, et deux, et trois zéro”. C’est difficile à avaler. J’assume ce que je dis et je parle pour moi. Moi, j’ai toujours tout donné et j’ai toujours soutenu les supporters. C’est clair qu’ils peuvent être déçus, mais on doit toujours encourager. Si on a nos supporters contre nous, c’est difficile… Franchement, aujourd’hui, on a l’impression qu’ils nous ont lâchés. Et s’ils pensent qu’ils font ça contre les dirigeants, ils doivent savoir que ce sont les joueurs qui sont les premiers affectés. Quand on entend ça, on a du mal à donner 100% de nous-même."

Le coronavirus s'invite dans cette rencontre

Du fait du coronavirus, qui a déjà touché une centaine de personnes en France, les journalistes ne pourront pas aller en zone mixte après le match interviewer les footballeurs. Ceci étant, les journalistes pourront aller en salle de presse mais ne pourront pas s'asseoir au premier rang. Par ailleurs, aucun des joueurs ne s'est serré la main avant la rencontre, par mesure de précaution. Pourtant en fin de match, ils se sont tapés dans les mains... Enfin, les joueurs étaient également censés ne pas donner la main aux enfants qui les accompagnaient en début de match, mais cette consigne n'a pas été respectée, raconte Alexandre Berthaud, qui commente cette rencontre au Stadium pour France Bleu Occitanie. On ne sait pas encore si les prochaines rencontres de ligue 1 sont menacées alors que les rassemblements de plus de 5.000 personnes en lieu confiné, fermé, sont interdits.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu