Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

EN IMAGES - Granville et Saint-Lô filent en 32es de finale de la Coupe de France

dimanche 3 décembre 2017 à 2:42 Par Pierre Coquelin, Anthony Raimbault et Gilbert Guerrand, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) et France Bleu Cotentin

La Manche fait carton plein en Coupe de France ! Granville et Saint-Lô, les deux derniers représentants du département, ont obtenu leur ticket pour les 32es de finale de la compétition.

Ambiance de folie dans le vestiaire saint-lois après la qualification pour les 32es de finale de la Coupe de France
Ambiance de folie dans le vestiaire saint-lois après la qualification pour les 32es de finale de la Coupe de France © Radio France - Pierre Coquelin

Manche, France

Les deux clubs manchois encore en lice pour le 8e tour de la Coupe de France continuent l'aventure. L'US Granville (N2) a obtenu sa qualification pour les 32es de finale à domicile aux dépens des Bretons de l'AS Vitré (N2) 2 buts à 1. Quant à Saint-Lô (N3), il a fallu attendre jusqu'au bout du suspense face à Changé (N3) : les Préfectoraux ont validé leur ticket à l'issue d'une séance de tirs au but (1-1, 3-1 aux tab).

Granville taille patron

Les granvillais ont parfaitement pris la mesure de l’événement pour s'imposer face à Vitré, leur concurrent en championnat de National 2. L'USG ouvre rapidement le score grâce à Tony Théault qui profite d'une énorme boulette de la défense bretonne (1-0, 18e). Ladislas Douniama, parfaitement servi par Blondel double la mise à l'heure de jeu. Les hommes de Johan Gallon auraient pu enfoncer le clou, mais c'est Vitré qui relance le suspens à quelques minutes de la fin de la partie (2-1, 85e). Petite frayeur sans conséquence. Granville disputera en janvier un troisième 32e de finale consécutif.

Saint-Lô au bout du suspense

De son côté, Saint-Lô a du batailler pour venir à bout de valeureux joueurs de Changé. Des Mayennais qui ont cueilli à froid les Manchois en ouvrant le score dès la 2e minute de jeu grâce à une tête de leur milieu de terrain Nassim Laribi sur corner (0-1, 2e). Coup de froid dans le stade, mais les Saint-Lois ne se démobilisent pas et réagissent immédiatement. "Cette année, on a pris de la maturité. On ne s'est pas affolé. On savait qu'on allait marquer", explique le capitaine saint-lois William Coulibaly. Et il ne faut pas attendre longtemps : le milieu de terrain manchois Florian Guénerie catapulte une tête au fond des filets mayennais et permet à son club de recoller au score (1-1, 9e).

"Quand c'est les tirs au but, je deviens fou !" - Benjamin Vergnol (gardien FC Saint-Lô)

Un début de partie sur un rythme infernal, puis une partie d'échec. Les minutes passent et l'issue de la rencontre devient de plus en plus incertaine. Les deux équipes font jeu égal : on ne voit pas réellement de différence entre le leader de N3 Normandie et l'avant-dernier de N3 Pays de la Loire. Des Mayennais qui touchent même le poteau saint-lois. Finalement, rien ne bouge durant le temps réglementaire et la prolongation. Tout se joue aux tirs aux buts. "Le match était pour nous : je me disais que si on allait aux tirs au but, notre gardien ferait le taf car il adore ça", sourit Florian Guénerie. L'un des héros de la soirée, le jeune Benjamin Vergnol, 20 ans, acquiesce mais veut rester "humble". "Quand c'est les tirs au but, je deviens fou. En plus, ont était à la maison, avec tout le monde derrière nous. On avait besoin de moi. J'ai arrêté deux tirs aux but, ça nous a sourit. Tant mieux", précise l'ancien Lavallois. Deux arrêts et un tir changéen au dessus de la barre plus tard, c'est le paradis : onze ans après Montpellier (6 janvier 2007), le FC Saint-Lô va pouvoir à nouveau goûter aux plaisirs des 32es de finale de la Coupe de France.

Depuis le début de l'année, même les présidents de Granville et d'Avranches nous ont dit : "cette année, c'est la vôtre !" ça va être très dur. Il faut de la chance au tirage, mais on va essayer de les imiter" - William Coulibaly (capitaine FC Saint-Lô)

Granville et Saint-Lô seront fixés sur leur sort à l'issue du tirage au sort des 32es de finale de la Coupe de France, lundi soir à partir de 19 heures.