Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Retrouvez les résultats définitifs du second tour des Municipales, commune par commune

Tous les résultats

Encore un rendez-vous crucial pour Le Mans FC

-
Par , France Bleu Maine

Ce jeudi matin, Le Mans FC est de nouveau auditionné par la DNCG, le gendarme financier du foot, qui pourrait ordonner sa rétrogradation administrative en CFA.

Le centre d'entrainnement du Mans FC, la Pincenardière
Le centre d'entrainnement du Mans FC, la Pincenardière

Ce jeudi matin, à partir de 9h30, Le Mans FC va essayer de convaincre la DNCG, le gendarme financier du foot, de ne pas le rétrograder administrativement en CFA malgré son déficit de près de 15 millions d'euros. C'est Serge Cherouvrier, le directeur financier du club, qui va défendre le dossier avec l'avocat d'Henri Legarda et Thierry Chancereul, le directeur de LDC (l'un des partenaires du club). Mais entre la rétrogradation sportive en National et le projet de reprise de Claude Hervé, au point mort depuis des semaines, l'affaire semble bien mal embarquée.

Assignation en justice

 

Surtout que Le Mans FC vient de se prendre un nouveau coup sur la tête : Le Mans Stadium, qui gère le MMArena, assigne le club en justice pour l'obliger à payer ses dettes pour la location du MMArena.

Pour convaincre la DNCG, les représentants du Mans FC vont sortir de leur chapeau de nouveaux investisseurs privés. Qui ? Mystère, en tout cas pas Véolia, qui n'investira que si le club vend pour 1,8 million d'euros de joueurs, qu'il négocie ses dettes avec Le Mans Stadium et que les collectivités mettent la main à la poche. On est loin de tout ça, même si le club va se présenter devant le gendarme financier du foot en annonçant que la Ville, le Conseil général et la Région ont été solicitées pour verser de grosses subventions, plus de 3 millions d'euros. C'est aussi une façon de faire pression sur les collectivités, de leur dire : "si vous n'acceptez pas de payer, c'est tout le navire Le Mans FC qui va couler".

 

  • Sarthe
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu