Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

ENTRETIEN - "C'est à moi de m'intégrer", le défenseur de l'US Orléans Arnaud Luzayadio dans 100% USO

-
Par , France Bleu Orléans

Blessé en début de saison, le défenseur de l'US Orléans Arnaud Luzayadio compte bien rattraper le train en route et s'imposer dans l'équipe. Recruté en juillet 2019, le jeune formé au Paris-Saint-Germain doit faire face à la concurrence dans le couloir droit. Il se confie dans 100% USO ce lundi.

Arnaud Luzayadio (au centre), aux côtés d'Abdoulkader Thiam (à gauche) et de Loïc Goujon (à droite), veut s'imposer dans cette équipe orléanaise.
Arnaud Luzayadio (au centre), aux côtés d'Abdoulkader Thiam (à gauche) et de Loïc Goujon (à droite), veut s'imposer dans cette équipe orléanaise. © Radio France - Alexandre Frémont

L'US Orléans n'a pas joué la semaine dernière face au Mans à cause de nombreux cas de Covid dans l'effectif orléanais mais n'a toujours pas perdu sa troisième place synonyme de barrages pour l'accession à la Ligue 2. Les principaux concurrents ont laissé passer le coche le week-end dernier, le Red Star a perdu, ça marche moins bien pour Cholet et Bastia. Est-ce que tout ce contexte ne serait pas favorable à l'USO pour remonter cette année ? On a posé la question au défenseur orléanais Arnaud Luzayadio, qui était l'invité de France Bleu Orléans dans 100% USO ce lundi. Il revient également sur sa saison et sa dernière année de contrat au club. 

Arnaud, c'est un alignement des planètes pour vous pour accrocher les barrages ?

Oui clairement, c'est vraiment le moment. On a vu que les résultats nous étaient plutôt favorables et en plus on a un match en retard donc il faut vraiment en profiter sur les prochains matches. Il faut garder notre avance et pourquoi ne pas arracher les barrages. 

Est-ce que, avec toute l'équipe, vous vous dites que le classement est quand même très favorable pour vous pour cette fin de saison ?

On en a parlé ce lundi matin à l'entraînement, on a un peu discuté des résultats. On a vu que c'était vraiment favorable pour nous. Le destin est entre nos mains, parce que ce ne sont plus les autres, c'est vraiment nous qui avons notre destin entre nos mains. On a vu que les autres avaient fait de mauvais résultats donc là, on a vraiment la chance de finir troisième. 

Le match face au Mans la semaine dernière a été reporté pour des cas de Covid, comment va l'équipe justement ? Est-ce que tout le monde a repris ?

On a fait une semaine sans match, il y a eu beaucoup de cas de Covid, après beaucoup sont revenus ce lundi à l'entraînement, d'autres sont encore chez eux. On est en train de récupérer, on se prépare et on essaye de bien se préparer pour le prochain match contre Bourg-en-Bresse. 

Après Bourg-en-Bresse, il y aura le Mans à rejouer, Sète, Concarneau, Villefranche et Laval. Ça va être une fin de saison à suspense pour toi ?

On a six matches, ce sera six finales. On n'a pas d'autres choix que de gagner. Si on fait un faux-pas ou si on fait un match nul, les équipes derrière peuvent nous rattraper. Donc là ça sera six gros matches, six finales qu'on doit impérativement gagner si on veut espérer quelque chose en fin d'année.

Comment tu analyses toi cette deuxième partie de saison? Il y a eu une prise de conscience chez tous les joueurs pour être aussi bien classé sur la deuxième phase ?

Je crois qu'il y a eu une prise de conscience parce qu'avec la qualité des joueurs qu'on a, on s'est dit que c'était impossible qu'on ne fasse pas minimum les barrages parce qu'avec la qualité, l'effectif qu'on a, ce serait vraiment très dommageable de ne pas faire les barrages. Je pense que c'est aussi un regain de confiance parce qu'il y en a qui n'avait pas vraiment confiance en eux dans l'équipe en première partie de saison, on en s'entendait pas tous très bien mais après les six premiers mois, on a commencé à être ensemble, on sait ce qu'on a à faire, on a un but et ça je pense que c'est bien rentré dans les têtes. C'est pour ça aussi qu'on a eu beaucoup de bons résultats. Y a encore des nuls, des défaites mais on sent que ça a changé par rapport aux six premiers mois.

Tu n'as encore pas encore joué cette saison en championnat. Comment tu vis cette concurrence à droite?

J'étais blessé les quatre ou cinq premiers mois donc ça a été un peu difficile pour moi après j'ai essayé de revenir au meilleur de ma forme. Je pense que je le suis ou en tout cas je n'en suis pas loin. Mais c'est comme ça, c'est le football. L'équipe s'est faite sans moi donc maintenant, c'est à moi de m'intégrer dedans et de gratter des minutes. Quand Stéphane (Lambèse) et Loïc (Goujon) ont joué ils étaient bons donc c'est normal que le coach leur fasse confiance. C'est à moi de faire mieux qu'eux mais je ne m'inquiète pas parce que je sais qu'au bout d'un moment, même si ce n'est pas cette année, j'aurai ma chance, que je jouerai et que j'enchaînerai des matches. Donc je ne m'inquiète pas trop sur ça.

Il te reste encore une année de contrat, comment vois-tu ton avenir à l'USO ? 

Moi je suis bien à l'USO, même si je ne joue pas, je suis quand-même bien ici ça se passe bien. Ça pourrait mieux se passer si je pouvais jouer mais après c'est le foot. J'aimerais beaucoup rester, surtout si on remonte en Ligue 2, après je sais que je pense que ça va recruter donc ce sera à moi de m'accrocher et essayer de gratter quelque chose, de me faire ma place. Si ce n'est pas le cas, si on ne compte pas sur moi, je partirai en prêt par exemple je ne sais pas mais moi mon but, mon intention, c'est de rester pour l'instant. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess