Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

ENTRETIEN - Guy Stéphan : "J'espère que Julien va inscrire une nouvelle ligne à son palmarès"

L’entraîneur-adjoint de Didier Deschamps en équipe de France de football, et père de l'entraîneur de Rennes Julien Stéphan était présent à Rennes ce lundi 9 décembre pour le tirage au sort des 32e de finale de la Coupe de France.

Guy Stéphan, entraîneur-adjoint de Didier Deschamps.
Guy Stéphan, entraîneur-adjoint de Didier Deschamps. © Radio France - Benjamin Fontaine

Le tirage au sort des 32e de finale de la Coupe de France de football s'est déroulé ce lundi 9 décembre au Roazhon Park de Rennes. Les clubs de Ligue 1 n'ont pas tous été servis de la même façon. Rennes recevra Amiens, il y aura aussi un derby breton et deux duels entre clubs bretons et normands. 

Ce tirage au sort a été en partie effectué par un duo de footballeurs que l'on voit rarement ensemble à la télévision. Julien Stéphan, entraîneur des Rouge et Noir et son père Guy Stéphan, adjoint de Didier Deschamps étaient présents pour cette cérémonie. L'occasion de s'entretenir avec le cadre de l'Equipe de France.

Que pensez-vous de ce tirage des 32e de finale ?

Je trouve que c'est un tirage très sympathique avec de bonnes affiches. Il donne de l'espoir à beaucoup de clubs amateurs pour se qualifier pour les 16e de finale. C'est aussi ça la Coupe de France, c'est magique. Je crois que les Rennais doivent aussi trouver cela magique depuis l'an dernier. Ils n'ont pas un tirage facile. C'est le même que pour la Coupe de la Ligue mais cette fois ce sera au Roazhon Park et je crois que ce sera un avantage. L'an dernier, pour démarrer la compétition, Rennes avait affronté Brest en haut de tableau de Ligue 2. Ça a été une victoire à l'arrachée, donc je pense que que ce sera encore un match serré contre Amiens.

En tant que Breton avez-vous un œil particulier sur l'aventure de nos clubs ?

Guinguamp n'est pas là ! Entre une équipe de Lorient qui veut revenir en première division et Brest qui veut y rester, je pense que le match Lorient-Brest va valoir le déplacement. Ça risque d'être spectaculaire. Guichen va vouloir continuer les exploits. C'est ça aussi la Coupe de France.

Votre fils Julien a réalisé un bel exploit l'an dernier. Dans ce genre de situation, l'année d'après est toujours compliquée à gérer...

Gagner deux fois de suite c'est compliqué sauf si on s'appelle le Paris-Saint-Germain. C'est une compétition qui a amené tellement de joie, tellement d’émotions, de frisson et de sourires sur tous les visages des Rennes et des Bretons en général... J'étais au stade pour la finale et j'ai vu des gens qui étaient quasiment dans un état second. C'est aussi ça le foot et c'est pour ça que nous, entraîneurs, on fait ce métier. Julien a mis une première ligne à son palmarès et j'espère qu'il y en aura d'autres. Je suis sûr qu'il va préparer ce match comme les autres mais il y a des adversaires qui veulent aussi gagner. Ça ne va pas être évident.

Effectuer le tirage au sort à ses côtés, ça représentait quoi pour vous ?

C'était l'occasion de se croiser d'abord car nous ne voyons pas si souvent. C'était un joli clin d’œil. Son emploi du temps est serré et moi je suis souvent en déplacement.

Il y a quelques jours, la France a découvert ses adversaires pour l'Euro 2020. Les Bleus se retrouvent dans un groupe très dur avec le Portugal et l'Allemagne. Comment avez-vous vécu cette annonce ?

C'est un tirage difficile mais une fois qu'on a dit ça, on peut aussi se dire que ce sera difficile pour nos adversaires. Je ne suis pas sûr que l'Allemagne et le Portugal soient ravis de jouer contre nous. C'est assez inédit de trouver le champion d'Europe du monde en titre, l'avant-dernier champion du monde et le champion du monde dans le même groupe. Le tirage est complexe, il faut se préparer à jouer l'Allemagne à Munich ça va être dur. Il faudra être prêt très rapidement. Les matches vont s'enchaîner. Il n'y aura pas de hors-d'oeuvre.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess