Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Euro 2016 de football

Euro 2016 : la sécurité en question après les attentats

-
Par , France Bleu

Le ministre des Sports, Patrick Kanner, a exclu mardi de renoncer à organiser l'Euro 2016 de football en France après les attentats de Paris qui ont notamment pris pour cible le Stade de France. Des attaques qui posent la question du dispositif sécuritaire.

Un policier au Stade de France après les attentats du 13 novembre 2015
Un policier au Stade de France après les attentats du 13 novembre 2015 © Reuters

La France peut-elle assurer la sécurité l'Euro 2016 ? Et par conséquent toujours l'accueillir ? A sept mois du début de la compétition (10 juin - 10 juillet), ces questions se posent après les attentats de Paris.

Les institutions confiantes

"Pas question" d'annuler. La réponse est venue du ministre des Sports, Patrick Kanner, quatre jours après les tueries. Le ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports a exclu de renoncer à organiser l'Euro 2016. Et d'ajouter : "En aucun cas le sport ne peut être arrêté par le terrorisme."

L'UEFA a également affiché sa confiance envers le comité d'organisation de l'Euro 2016 en France, pour prendre toutes les "mesures nécessaires" à la sécurité du tournoi. "Pendant trois ans maintenant, le comité d'organisation de l'Euro 2016 a travaillé étroitement avec les autorités concernées pour développer les mécanismes les plus appropriés, afin de garantir un tournoi en toute sécurité, et nous sommes confiants dans le fait que les mesures nécessaires seront prises", a précisé l'instance européenne dans un communiqué.

"Le risque terroriste est maximal"

Même son de cloche du côté de Jacques Lambert. Le président d’Euro 2016 SAS, société chargée de l’organisation du tournoi, a été clair : "Le risque terroriste, depuis la rédaction du dossier de candidature, est considéré comme un risque clé. On sait depuis des mois que le risque est maximal. Ce que les attentats de janvier avaient montré, c'est que ce risque devenait plus aigu mais ça ne changeait pas les fondamentaux."

Et d'ajouter : "Ma principale préoccupation aujourd’hui, c’est d’offrir le niveau de sécurité maximal. Si cela doit passer par des mesures moins “friendly” (moins conviviales, ndlr), tant pis. Ce qui m’importe c’est que les gens rentrent chez eux sains et saufs."

51 matches dans 10 villes pendant un mois

Vendredi soir, trois kamikazes se sont fait exploser avec une ceinture explosive aux abords du Stade de France. Bilan : quatre morts, dont les trois terroristes et 15 blessés graves. L'enceinte de Saint-Denis accueillera sept rencontres de l'Euro dont la finale.

Durant la compétition, 51 matchs auront lieu dans dix stades français (Paris, Saint-Denis, Lille, Lens, Lyon, Bordeaux, Saint-Etienne, Toulouse, Marseille, Nice). Entre sept et huit millions de visiteurs sont attendus durant le tournoi. Un million de billets ont déjà été vendus et plus de 800.000 places seront mises à la disposition jusqu’à fin décembre pour les supporters des 24 équipes qualifiées.

Si on ne peut pas faire l'Euro au Stade de France, il faut le donner à un autre pays

 — Just Fontaine

Les "fans zones" - où le public se réunit pour suivre les matches - seront présentes les dix villes hôtes. La sécurité sera assurée par les collectivités locales qui auront recruté des membres d’agences de sécurité privées. Ces espaces peuvent accueillir jusqu'à 100.000 personnes selon les communes.

Les camps de base des 24 équipes qualifiées doivent faire l’objet d’une prise en compte anticipée du dispositif opérationnel de sécurité.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess