Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Euro 2016 de football

VIDEOS - Euro 2016 : les images que l'on n'oubliera pas

-
Par , France Bleu

L'Euro 2016 s'est achevé ce dimanche soir sur une victoire du Portugal face à la France (1-0). Les joueurs de foot ne sont pas les seuls à avoir tout donné depuis un mois. Dans les tribunes, les supporters ont aussi eu leurs moments de gloire. Retour sur les moments qui ont marqué cette compétition.

Les supporters français lors de la finale de l'Euro, face au Portugal
Les supporters français lors de la finale de l'Euro, face au Portugal © Maxppp - Federico Gambarini

L'Euro, c'est terminé. Un mois de compétition, de chants de supporters, de fan zones... Ce dimanche soir, la finale Portugal-France a marqué la fin d'un Euro fort en émotions. Nous vous avons sélectionné quelques moments qui auront marqué cet Euro 2016.

-

Qu'ils gagnent ou qu'ils perdent, les joueurs n'ont pas su retenir leurs émotions durant la compétition, émouvant ou amusant parfois les supporters.

Les larmes de Dimitri Payet

La compétition a commencé sous le signe de l'émotion. Lors du match d'ouverture France-Roumanie, Dimitri Payet a brillé avec son but vainqueur à la 89ème minutes. Sa sortie est encore plus émouvante que son but : remplacé à la 90ème minute, le milieu offensif quitte le terrain sous l'ovation du stade de France. L'émotion le gagne et des larmes coulent sur son visage alors qu'il se dirige vers Didier Deschamps et le staff des Bleus.

La séance de tirs au but entre l'Italie et l'Allemagne

Un pur moment de stress. En quarts de finale, l'Italie  affronte les champions du Monde en titre. Après avoir fini les prolongations 1-1, les deux équipes ont été départagés aux tirs aux buts. Les Allemands sont parvenus à marquer six tirs aux buts, tandis que les Italiens en ont réussi cinq... sur 18 tentatives. Une victoire acquise dans la douleur, le stress et la tension.

L'impressionnant clapping islandais...

Ils ont beau avoir perdu, les Islandais ont eu leur moment de gloire après s'être inclinés face à la France en quarts de finale (5-2). Les joueurs se sont dirigés vers leurs supporters pour leur rendre hommage et célébrer leur parcours lors de l'Euro 2016. Ils avaient fait la surprise en éliminant l'Angleterre et se sont offerts des adieux en clapping, enflammant le stade de France.

... et sa version française

Les Français aussi ont voulu célébrer leur qualification en finale avec leurs supporters. Ils se sont donc mis au clapping dans un stade Vélodrome bouillonnant. Un moment de communion impressionnant !

Les Bleus inconsolables après leur défaite en finale

Les Bleus se sont inclinés ce dimanche 10 juillet face au Portugal, 1-0. Si les Tricolores n'ont pas démérité, ils n'ont pas réussi à retenir leurs larmes. Blaise Matuidi, Adil Rami, Bacary Sagna, André-Pierre Gignac se sont effondrés au coup de sifflet final, voyant la coupe leur échapper. "On a gagné ensemble, souffert ensemble, on a perdu ensemble malheureusement", soulignait Didier Deschamps : les 23 joueurs se sont consolés dans ce moment de déception.

Morgan Schneiderlin et Eliaquim Mangala réconfortent Blaise Matuidi, effondré
Morgan Schneiderlin et Eliaquim Mangala réconfortent Blaise Matuidi, effondré © Maxppp - Richard Mouillaud
Benoît Costil et Eliaquim Mangala réconfortent Bacary Sagna en larmes
Benoît Costil et Eliaquim Mangala réconfortent Bacary Sagna en larmes © Maxppp - Richard Mouillaud
Anthony Martial console André-Pierre Gignac, à terre
Anthony Martial console André-Pierre Gignac, à terre © Maxppp - Richard Mouillaud

Le Portugal sacré champion d'Europe

Le Portugal est quant à lui sorti vainqueur de la compétition pour la plus grande joie de Cristiano Ronaldo, qui avait pourtant déclaré forfait à la 25ème minute. Le triple Ballon d'Or remporte sa première compétition internationale avec le maillot de la Seleçao.

Le Portugal est sacré Champion d'Europe 2016
Le Portugal est sacré Champion d'Europe 2016 © Maxppp - Federico Gambarini

Du côté des supporters, l'ambiance était folle durant ces quatre dernières semaines. Les tribunes des stades français, les fan zones mais aussi les bars et les foyers ont résonné au rythme de la compétition, nous offrant de grands moments de joie.

Les Irlandais, meilleurs supporters de cet Euro ?

Les Irlandais avaient la joie de vivre et ils l'ont montrée. Les supporters ont chanté haut et fort, saluant leur équipe bien sûr, mais aussi les autorités françaises, les éboueurs français. Les "boys in green" ont enflammé la Toile avec leurs exploits : changer le pneu d'un couple âgé, chanter une berceuse à un enfant, chanter pour les forces de l'ordre, ramasser leurs ordures (constituées en grande partie de bières). Leur bref passage en France restera gravé dans les esprits.

Les chants anglais résonnent au stade Geoffroy Guichard

Les supporters anglais savent mettre l'ambiance dans les stades. Face à la Slovaquie, les chants des fans ont résonné au stade Geoffroy Guichard à Saint-Etienne. De quoi nous faire (presque) oublier les débuts difficiles de l'Euro avec les hooligans britanniques.

 Le sourire de CR7 à une hôtesse stéphanoise

Hôtesse au stade Geoffroy Guichard lors de la rencontre Portugal-Islande, Céline Fisher a retenu l'attention des téléspectateurs et des internautes. Pour cause : le Portugais Cristiano Ronaldo lui a sourit en passant devant elle. C'est tout ce qu'il a fallu pour enflammer la Toile et la presse people.

Gummi Ben, le commentateur sportif islandais

On se souviendra du commentateur islandais Gummi Ben. Il n'a pas pu retenir sa joie immense lorsque son équipe s'est qualifié en quart de finale face à l'Angleterre. Fou de joie, il saute et crie tel un grand fan. Une joie qui se propage assez vite !

La sérénade belge à une Niçoise

Les supporters irlandais ne sont pas les seuls à s'être distingués lors de l'Euro 2016. A Nice, les Diables Rouges ont tenté de séduire une Française en lui chantant "Hey baby girl" en sérénade. Une scène semblable à Roméo et Juliette... Sauf qu'il y a avait près de 300 Roméo sous le balcon de la Niçoise.

La chanson officieuse de l'Euro par un Amiénois

Si la chanson "Champions" n'a pas fait porté chance aux Bleus, elle aura tout de même eu un succès auprès des supporters tricolores. L'Amiénois Paul MKA a souhaité rendre hommage aux 23 de Didier Deschamps afin de les accompagner jusqu'à la finale en leur composant une chanson.

Les larmes d'un supporter français séchées par un fan portugais

Cette vidéo pourrait bien être le symbole de la finale Portugal-France. Un supporter français laisse échapper des larmes lorsqu'il comprend que son équipe ne sera pas sacrée championne d'Europe. Un enfant portant les couleurs du Portugal se dirige vers lui pour le consoler. Ils finissent par se prendre dans les bras; Car le football, c'est aussi des beaux moments de partage et de rassemblement.

L'Euro n'a pas été de tout repos pour les forces de l'ordre et les organisateurs. Face à un risque d'attentat élevé, des mesures de sécurité exceptionnelles ont été mises en place par les autorités. Des débordements ont tout de même eu lieu en marge de la compétition.

Les hooligans anglais et russes gâchent le début des poules

L'Euro 2016 commençait mal du côté des supporters. A Marseille, des hooligans russes et anglais en sont venus aux mains lors de la rencontre entre les deux équipes le 11 juin. Des scènes de guérilla urbaine en plein centre de la ville phocéenne. Des affrontements qui ont donné lieu à plusieurs interpellations.

De violents affrontements ont éclaté à Marseille le samedi 11 juin 2016
De violents affrontements ont éclaté à Marseille le samedi 11 juin 2016 © Maxppp -

Un mort à Belfort après la rencontre Allemagne-France

Blessé dans une barrage à la suite de la demi-finale Allemagne-France, un homme a perdu la vie à Belfort. L'homme d'une soixantaine d'années n'aurait pourtant pas participé à la rixe. Un Belfortain de 21 ans a été mis en examen et écroué pour "violences volontaires en réunion ayant entraîné la mort sans intention de la donner".

Les affrontements près de la fan zone parisienne pendant la finale

La finale a été le théâtre de nombreux affrontements en marge de la fan zone du Champs de Mars ce dimanche. Une soixantaine de personnes ont été interpellées à la suite des incidents survenus entre supporters et forces de l'ordre. des poubelles ont été brûlées, des projectiles lancées sur les autorités et une voiture prise de panique par la foule mécontente aurait renversé deux personnes.

Des poubelles et des véhicules ont été incendiés à proximité de la fan zone parisienne, près de la Tour Eiffel
Des poubelles et des véhicules ont été incendiés à proximité de la fan zone parisienne, près de la Tour Eiffel © Maxppp - Nicolas Serve

Un Euro fort en émotions, qui se termine dans la douleur en France, mais dans la joie au Portugal. Rendez-vous en septembre pour les qualifications de la Coupe du Monde 2018.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess