Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : L'Euro 2016 à Bordeaux

Euro 2016 - Marc Wilmots, sélectionneur de la Belgique : "je suis en famille ici à Bordeaux"

-
Par , France Bleu Gironde

Pour sa 1ère conférence de presse au Haillan, au centre d'entraînement des Girondins de Bordeaux, là où les Belges vont s'entraîner durant l'Euro, Marc Wilmots le sélectionneur, qui a joué à Bordeaux il y a 15 ans, a déclaré "se sentir bien". Il est content également de retrouver "tous ses joueurs".

Marc Wilmots "un peu à la maison en Gironde"
Marc Wilmots "un peu à la maison en Gironde" © Maxppp - Maxppp

Marc Wilmots le sélectionneur des Diables Rouges, est apparu plutôt détendu, pour sa première apparition sur le sol girondin depuis l’atterrissage à l'aéroport de Bordeaux-Mérignac et l'installation dans le camp de base du Pian-Médoc. Ravi de retrouver un environnement qu'il connaît bien (il a joué aux Girondins durant la saison 2000-2001) et son équipe au complet. Entretien.

France Bleu Gironde : vous vous sentez un peu à la maison ici ?

Marc Wilmots : ça fait plaisir d'être soutenu. Je ne vais pas commencer à remercier les Girondins de Bordeaux... Ils m'ont déjà accueilli en tant que joueur. Et je crois qu'ils sont très fiers d'avoir l'équipe belge ici. Tous les gens qui sont au château, pour moi, c'est la famille, je suis en famille. On est bien et on espère y rester le plus longtemps possible.

Comment expliquez-vous cet engouement des Français pour la sélection Belge ?

On est voisin et il y a beaucoup de joueurs de chez nous, comme Eden ou moi, qui sont passés par le championnat français. Donc on a une certaine affection. Je sais que si la France est éliminée, le public français sera pour la Belgique. Et l'inverse sera aussi valable. Je crois qu'on a beaucoup de respect, beaucoup d'affinités aussi entre les joueurs, entre le staff. Moi j'adore Didier Deschamps et le travail qu'il fait. Pareil avec Laurent Blanc qui est passé par ici à Bordeaux. On fait un métier difficile mais on s'apprécie beaucoup dans le métier.

Comment vivez-vous la présence policière qui entoure votre délégation, notamment avec le GIGN ?

On a eu des gens très sympathiques qui se sont présentés hier soir (mardi) au repas. Ils nous ont expliqué qu'ils sont là pour nous aider sans nous déranger. Moi je suis habitué. Dans toutes les coupes du monde, c'est la même chose. Oui, il y a notamment le GIGN, mais je préfère des gens qualifiés, que des stewards... je pense que c'est logique. Au Brésil, par exemple, il y avait 12 motards devant le bus. Aux Etats-Unis en 1994, c'était la même chose. Sincèrement, moi, je ne les vois pas. Ce qui m'intéresse c'est que d'un trajet A à un trajet B, on mette 20 minutes, et que tout est programmé et réglé ! Et aujourd'hui, on a pris le plus long trajet que je pouvais faire (sourire). Je connais bien la région !

Comment se présente votre préparation ?

Aujourd'hui (mercredi) pour la 1ère fois depuis la préparation, on a eu 24 joueurs à l'entraînement (à huis-clos au Haillan). C'est la 1ère fois que ça arrive en 18 entraînements. Tous les bobos sont récupérés. La dynamique est bonne et on arrive avec une certaine fraîcheur pour préparer le tournoi.

►►► Notre dossier spécial Euro 2016

Les défenseurs Thomas Meunier et Thomas Vermaelen, et le milieu de terrain Yannick Carrasco, blessés jusqu'ici, se sont entraînés normalement ce mercredi matin au Haillan.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess