Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Euro 2016 à Saint-Étienne

EURO 2016 | "L'UEFA doit payer pour la sécurité en plus dans les fans-zones" Gaël Perdriau, le maire de Saint-Étienne

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a autorisé ce mardi l'organisation des fans-zones dans les villes hôtes de l'EURO 2016. Pour faire face aux menaces terroristes la sécurité devra cependant être renforcée. Pour le maire de Saint-Étienne, c'est à l'UEFA de payer pour ces surcoûts.

Gaël Perdriau, le maire de Saint-Étienne
Gaël Perdriau, le maire de Saint-Étienne © Radio France

Les 10 villes hôtes de l' Euro 2016 de football pourront organiser des fans-zones. Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve les autorise à condition que la sécurité soit renforcée dans un contexte de menace terroriste. C'est donc un budget supplémentaire pour les villes organisatrices. Le ministre de l'Intérieur a proposé de diviser la note entre l'État, les villes hôtes et l'UEFA, une solution qui ne convient pas du tout à Gaël Perdriau. Le maire de Saint-Étienne estime que les collectivités ont déjà assez investi dans l'organisation de cet événement sportif, maintenant c'est à l'UEFA de payer :

"On a investi plusieurs centaines de milliers d'euros dans les caméras de vidéo-surveillance, plusieurs centaines de milliers d'euros avec des sociétés de sécurité pour assurer la sécurisation de la Fan-zones, les événements actuels doivent maintenant être assurés par l'UEFA. Je trouve légitime que l'organisateur, l'UEFA participe à titre exceptionnel, compte tenue des conditions exceptionnelles au surcroît de sécurité dont nous aurons besoin pour protéger les dizaines de milliers de spectateurs qui vont se rendre dans les dix villes hôtes. L'EURO 2016 va être une manifestation qui va générer beaucoup d'argent dont le principal bénéficiaire est l' UEFA, les collectivités ont déjà beaucoup investi dans la rénovation des stades, beaucoup investi pour l'organisation de ces fans-zones, moi j'assumerai la part qui était la notre tel que c'était prévu mais le surplus doit être assuré par l' UEFA"

    — Gaël Perdriau, le maire de Saint-Étienne

Gaël Perdriau, le maire de Saint-Étienne

Choix de la station

À venir dansDanssecondess