Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Euro de football

Euro de football : "Il faudra le temps de digérer", réagit Didier Deschamps après l'élimination de la France

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

Les Bleus ont exprimé leur "énorme déception" après leur élimination de l'Euro de football en huitièmes de finale contre la Suisse, ce lundi 28 juin à Bucarest.

Les Bleus ont été éliminés en huitièmes de finale par la Suisse.
Les Bleus ont été éliminés en huitièmes de finale par la Suisse. © AFP - FRANCK FIFE / POOL

Immense déception pour les Bleus et leurs supporters ce lundi 28 juin après la défaite de l'équipe de France en huitièmes de finale de l'Euro. A Bucarest, les Français ont été éliminés par la Suisse au terme d'un match fou, qui s'est terminé par une séance de tirs au but (3-3 a.p., 5-4 t.a.b.).

La France nourrira d'immenses regrets, et beaucoup d'incompréhension. Eteinte pendant 55 minutes, flamboyante pendant les 25 suivantes, méconnaissable durant le dernier quart d'heure et exténuée en prolongation, la sélection championne du monde sera passée par toutes les émotions. Les Bleus étaient déboussolés, méconnaissables, notamment en raison du troisième schéma tactique dessiné par le sélectionneur Didier Deschamps en quatre rencontres de l'Euro, avec trois défenseurs centraux. Un système inédit dû aux nombreux blessés dans les rangs français.

"Il faudra digérer cette déception"

C'est donc la tristesse et l'abattement qui dominent après 120 minutes d'une bataille intense, entre exploits flamboyants et erreurs défensives manifestes. "Aujourd'hui on est du mauvais côté, il faut l'accepter même si ça fait mal. Il faudra le temps de digérer mais c'est sans doute qu'on ne méritait pas plus. C'est le foot, ça reste du foot quand même", a réagi Didier Deschamps au micro de TF1 après le match, déplorant un revers "cruel".

"C'est évidemment une énorme déception, a regretté le défenseur Raphaël Varane sur TF1. On a été à réaction ce soir, on a manqué notre première mi-temps. Il nous a manqué de tout. Et sur cette deuxième mi-temps, on réussit à réagir. Et ensuite, on a laissé trop d'espaces et donc ils sont revenus dans le match alors qu'on avait deux buts d'avance."

"Tout le monde attendait plus, nous les premiers. Il faudra digérer cette déception."

"C'est douloureux, a pour sa part indiqué le capitaine Hugo Lloris. Encore plus après une séance de tirs au but où ça devient de la loterie." "On ne peut pas nous reprocher le manque de générosité parce qu'on est allé au bout du bout. En face il y avait du répondant, de l'adversité. Le seul regret qu'on peut avoir, c'est qu'à 3-1, on doit certainement mieux gérer le match", a-t-il ajouté. "Tout le monde attendait plus, nous les premiers. Il faudra digérer cette déception."

La Suisse rejoint l'Espagne en quart de finale

"A 3-1, personne ne croyait plus à nous, mais avant le match on s'était di t: quoi qu'il arrive, quel que soit le scénario, on va jusqu'au bout, jusqu'au bout, a déclaré le gardien suisse Yann Sommer. On voulait absolument le faire, on est fiers."

Les Suisses rejoignent un quart de finale de grande compétition pour la première fois depuis le Mondial-1954. Ils seront opposés à l'Espagne vendredi (18h00) à Saint-Pétersbourg.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess