Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Euro de football

Euro de football : nombre de remplacements, Covid-19, VAR, ce qu'il faut savoir de l'édition 2021

-
Par , France Bleu

Repoussé d'un an en raison de la pandémie, l'Euro débute le 11 juin avec le match Turquie - Italie. L'UEFA a décidé d'adapter les règles de la compétition pour tenir compte de la crise sanitaire. On fait le point sur le règlement.

Nombre de remplacements, Covid-19, VAR, etc. Tout ce qu'il faut savoir du règlement de l'édition 2021 de l'Euro
Nombre de remplacements, Covid-19, VAR, etc. Tout ce qu'il faut savoir du règlement de l'édition 2021 de l'Euro © AFP - Fabrice COFFRINI

Qui pour succéder au Portugal de Cristiano Ronaldo ? Nous connaîtrons le nom de la sélection gagnante de l'Euro le 11 juillet prochain, mais en attendant 24 équipes doivent s'affronter à partir du 11 juin. La compétition, repoussée d'un an en raison de la pandémie, a dû adapter ses règles pour tenir compte de l'impact de la crise sanitaire. Règlement, nombre de remplacements, Covid-19, voici ce qu'il faut savoir. 

Règlement

Pas de changement par rapport à l'Euro 2016. Pour se départager, les 24 équipes sont réparties en six poules de quatre, suivie de quatre tours de phase finale à élimination directe. Chaque équipe disputera trois matchs de poules, en rencontrant une fois chaque adversaire. Les deux premiers de chaque groupe sont qualifiés en huitièmes de finale, ainsi que les quatre meilleurs troisièmes. 

En cas d'égalité entre au moins deux équipes du même groupe, elles seront départagées selon - dans l'ordre, le nombre de points, la différence de buts et le nombre de buts marqués lors de leurs confrontations directes. A partir des huitièmes de finale, commenceront alors les matchs couperets, sur une rencontre unique et avec un possible prolongation et des tirs au but, jusqu'en finale. 

Combien de remplacements ? 

Depuis la reprise du football après la pause forcée par la pandémie, les équipes ont le droit d'effectuer cinq remplacement par match, au lieu de trois habituellement. Une décision prise par l'UEFA afin de tenir compte des calendriers surchargés par la crise sanitaire qui accentuent le risque de blessure. L'instance européenne a également permis aux sélectionneurs de convoquer 26 joueurs, mais seuls 23 figureront sur chaque feuille de match : trois devront donc s'asseoir en tribune, un paramètre inédite et potentiellement délicat dans la gestion des groupes. 

Enfin jusqu'au premier match, il sera possible de remplacer librement un joueur en cas de blessure ou de maladie sérieuses, attestée médicalement, y compris en cas de contamination au coronavirus ou de cas contact. Les gardiens pourront eux être remplacés avant chaque match "en cas d'incapacité physique". 

Suspensions

Comme pour tous les grands tournois, les joueurs ou officiels exclus sont automatiquement suspendus pour le match suivant de la compétition. En cas d'infraction grave, l'instance disciplinaire de la Fifa peut aggraver la sanction et l'étendre à d'autres compétitions. Les suspensions à la suite d'un carton rouge non purgées durant l'Euro sont reportées aux matchs de la qualification pour la Coupe du monde. Côté avertissements, les joueurs et officiels recevant deux cartons jaunes sont suspendus pour le match suivant, mais leur compteur repart à zéro à l'issue des quarts de finale. 

La VAR pour la première fois à l'Euro

Elle avait fait son apparition lors de la Coupe du monde 2018, la très décriée assistance vidéo à l'arbitrage (VAR) sera déployée pour la première fois dans l'histoire de l'Euro. En 2016, la compétition européenne avait intégré la technologie uniquement sur la ligne de but. Le recours ou non aux "arbitres assistants vidéo" est laissé "à la libre appréciation de l'arbitre principal", sans recours possible, précise l'UEFA. 

Dotations et solidarité

Pour le football européen, financièrement étranglé par l'arrêt des compétitions aux printemps 2020 puis la reprise dans des stades vides, l'Euro est aussi un enjeu financier majeur : dès 2018, l'UEFA prévoyait de distribuer 371 millions d'euros aux 24 participants. Une sélection battue à chaque rencontre touchera ainsi 9,25 millions d'euros, tandis que le champion empochera jusqu'à 34 millions d'euros. En outre, les revenus de l'Euro alimenteront les 775 millions d'euros versés aux 55 fédérations européennes sur le cycle 2020-2024 au nom de la "solidarité", et les clubs se partageront 200 millions d'euros pour avoir mis leurs joueurs à disposition. 

Covid-19

Si une équipe est partiellement placée en quarantaine ou à l'isolement, le match se jouera comme prévu si l'équipe "dispose d'au moins treize joueurs, y compris un gardien". Si c'est impossible, l'UEFA peut le reprogrammer "dans les 48 heures", quitte à le faire dans un autre site. Si cette reprogrammation est impossible, l'instance sanctionnera l'équipe jugée "responsable de l'annulation du match" d'une défaite par forfait sur le score de 0-3. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess