Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Euro Espoirs : France-Espagne en demi-finale, les Bleuets veulent aller au bout de l'histoire

-
Par , France Bleu

La France affronte l'Espagne pour une place en finale de l'Euro Espoirs ce jeudi soir (21h). Les Bleuets devront signer un exploit face aux favoris de la compétition, victorieux en 2011 et 2013, finalistes en 2017.

Houssem Aouar, le milieu de terrain des Bleuets
Houssem Aouar, le milieu de terrain des Bleuets © AFP - Matteo Ciambelli / NurPhoto

L'objectif intermédiaire - demi-finale et qualification pour les JO - a été atteint mais l'équipe de France Espoirs veut voir plus loin et croit toujours en ses chances de gagner l'Euro, ce qui passe par un succès jeudi à Reggio d'Emilie contre la redoutable Espagne.

Pourquoi ces poings serrés, ces bras levés et ces cris de joie lundi à Cesena après le match nul face à la Roumanie ? Pour la qualification pour les Jeux de Tokyo en 2020 ou pour celle pour la demi-finale de l'Euro jeudi ?

L'intérêt réel de ces jeunes footballeurs pour les JO est parfois difficile à évaluer, certains savent qu'ils n'y seront sans doute pas et Kylian Mbappé s'est chargé d'occuper l'espace mardi sur ce sujet.

Alors, le groupe de Sylvain Ripoll était sans doute surtout heureux de poursuivre son parcours en Italie, conscient de ne pas avoir marqué les esprits par sa qualité de jeu mais satisfait d'avoir échappé au jeu de massacre de cette phase de poules à quatre qualifiés sur 12, qui a laissé sur le carreau des équipes du calibre de l'Angleterre ou de l'Italie.

Sur la pelouse du Mapei Stadium, que la canicule aura transformé en fournaise (32 degrés annoncés au coup d'envoi à 21h00), Thuram et les Bleuets vont donc retrouver l'Espagne.

L'Espagne est habituée à briller dans cette compétition

Finalistes de la dernière édition, vainqueurs en 2011 et 2013, les Espagnols sont des habitués de ces hauteurs dans les compétitions de jeunes et partiront favoris, même si l'idée n'emballe pas le gardien Paul Bernardoni.

De fait, les Espagnols se sont relevés d'une défaite inaugurale face à l'Italie (3-1) où ils ont joué une première demi-heure de rêve, en battant la Belgique de justesse (2-1) puis en écrasant la Pologne (5-0).

Dans leurs rangs, le milieu offensif du Real Madrid Dani Ceballos, incroyable d'aisance technique, a parfois semblé venir d'une autre catégorie et sera l'un des principaux dangers pour une défense française qui a bien tenu le coup jusqu'ici.

La France en embuscade

Au point d'apparaître comme la première arme des Bleuets, pas très convaincants dans le jeu collectif et dont l'attaque est émoussée par les forfaits de Martin Terrier et Jonathan Bamba, ainsi que par la blessure de Moussa Dembélé, qui pourrait toutefois faire son retour jeudi.

Pour affronter une équipe qu'il juge "très technique et très mature", le sélectionneur Sylvain Ripoll rappelle, lui, qu'il devra compter avec "un peu moins de récupération", 48 heures tout de même, ce qui n'est pas rien compte tenu de la chaleur.

Lors des trois premiers matches, les Bleuets ont au moins montré qu'ils avaient du caractère. Et ils veulent plus que le dernier carré.

Demi-finales caniculaires

Les demi-finales de l'Euro-Espoirs, programmées jeudi à 18h à Bologne et à 21h à Reggio d'Emilie, dans le nord-est de l'Italie, se disputeront sous une température caniculaire "qui aura forcément un impact" sur les matches, selon le sélectionneur français Sylvain Ripoll.

La température devrait être de 34 degrés au coup d'envoi de France-Espagne, qui se jouera pourtant à 21h. Trois heures plus tôt à Bologne, à une quarantaine de kilomètres plus au sud, c'est par 38 ou 39 degrés que les Allemands et les Roumains devraient débuter leur match.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess