Football

EUROPA LEAGUE : Guingamp reçoit le Dynamo Kiev en 16e de finale

Par Benjamin Bourgine et Thomas Lavaud, France Bleu Breizh Izel mercredi 18 février 2015 à 19:07

Claudio Beauvue, l'attaquant de Guingamp
Claudio Beauvue, l'attaquant de Guingamp © Maxppp

Soirée historique pour les costarmoricains ce jeudi. Ils accueillent le mythique Dynamo Kiev en 16e de finale de l'Europa League. Le Roudourou sera plein pour cette grande soirée européenne. L'équipe de Jocelyn Gourvennec est au complet, et complètement à bloc

Un très grand nom du football européen joue à Guingamp, ce soir : Kiev. Le Dynamo Kiev, 13 fois champion d'URSS, 13 fois champion d'Ukraine, 9 fois vainqueur de la coupe d'URSS, 10 fois vainqueur de la Coupe d'Ukraine, 2 fois vainqueur de la coupe d'Europe : la coupe des vainqueurs de coupe en 1975 et 1986. Une pléiade de très grands joueurs ont porté le maillot de ce club.

Jocelyn Gourvennec, à la veille de la rencontre, ne cachait pas son appétit et sa fierté de voir son club à ce stade de la compétition "La grande fierté, c'était de se qualifier contre toute attente. Il faudra s'en rappeler"

guingamp gourvennec - Aucun(e)
guingamp gourvennec

 

Kiev, un favori qui n'a pas joué depuis deux mois

Le favori de cette double confrontation, c'est clairement l'équipe ukrainienne, même si les joueurs s'en défendent. Le Dynamo a l'habitude de la coupe d'Europe. Mais Guingamp est gonflé à bloc. D'abord parce que ce match est le premier rendez-vous officiel pour les Ukrainiens depuis 2 mois. 2 mois ? Oui, car la trêve est longue en Ukraine, comme l'hiver. Guingamp de son côté est inarrêtable depuis deux mois et demi avec 12 victoires lors des 16 derniers matchs. Toutes compétitions confondues. Guingamp qui, en plus avance au complet ce jeudi soir : pas de blessé, ni de suspendu.

Conférence de Presse Avant Guingamp / Kiev - Radio France
Conférence de Presse Avant Guingamp / Kiev © Radio France - Thomas Lavaud

Menace d'incidents avec les supporters stéphanois ?

Le contentieux remonte au 11 décembre dernier. Lors du déplacement des Verts à Kiev pour y jouer un match délocalisé contre Dniepropetrovksk, les supporters stéphanois avaient été violemment agressés par de véritables hooligans. Les plus ultras des stéphanois avaient fait part de leur envie de venir se "venger" lors de la rencotre Guingamp-Kiev, en-dehors du cadre du Roudourou. Mais pour le commissaire Antoine Boutonnet, chef de la division anti-hooliganisme, "On a effectivement eu cette crainte, mais les supporters stéphanois finalement n'envisagent pas de déplacement. Kiev et Dnipropetrovsk Ce n'est pas le même groupe de supporters".

Foot Sécu - PAD