Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Europa League : les Girondins de Bordeaux évitent le piège Marioupol (1-3)

jeudi 9 août 2018 à 20:56 Par Thomas Coignac, France Bleu Gironde

Alors qu'ils étaient menés 1-0, les Girondins de Bordeaux ont su réagir ce jeudi soir à Odessa, en Ukraine. Leur victoire 3-1 sur Marioupol, grâce à un doublé de Laborde et un but de Tchouameni leur offre une belle option sur la qualification en barrage d'Europa League.

Aurélien Tchouameni (à droite) a brillé, avec ses potes du centre de formation, Jules Koundé (à gauche) et Zaydou Youssouf (au centre).
Aurélien Tchouameni (à droite) a brillé, avec ses potes du centre de formation, Jules Koundé (à gauche) et Zaydou Youssouf (au centre). © Maxppp - ARCHIVE Maxppp

Bordeaux, France

Il y avait tour du match traquenard à Odessa. Un stade qui sonnait creux, une pelouse si affreuse qu'elle avait été repeinte en vert la nuit précédente, un adversaire méconnu qui avait décidé d'évoluer en contre.... 

Les Girondins le savaient, mais ils se sont ajoutés un handicap avec l'ouverture du score précoce ukrainienne, sur une frappe des 20 mètres de Myshnov (7e). Au départ, un Jules Koundé pas assez attentif qui laissait partir son adversaire sur une touche, puis concédait le corner. Et sur celui-ci, mal dégagé, le numéro 9 ukrainien plaçait sa frappe hors de portée de Benoît Costil. 

Gustavo Poyet sur son banc, tançait ses joueurs, qu'il accusait d'avoir prolongé la sieste. Ils allaient péniblement s'en réveiller, sollicitant le gardien ukrainien sur une tête à bout portant de Pablo (12e) et sur une frappe en pivot de Gaëtan Laborde à côté (13e). Mais ils manquaient également de concéder le même but, sur une frappe des 20 mètres de Myshnov, que Costil sortait cette fois-ci (19e). Mais on sentait que Bordeaux se remettait dedans, avec un Jaroslav Plasil précis, un Younousse Sankharé plus percutant, un François Kamano remuant. 

Laborde réveille Bordeaux 

Et ce sont les deux derniers, plein axe, qui allaient initier l'égalisation de Laborde. Servi dans la surface, le Landais égalisait d'un pointu (33e). Un vrai but d'avant-centre, avec la rage du numéro 24 bordelais, peut-être poussé par l'arrivée très probable de Jimmy Briand. Et cette rage allait de nouveau se mettre en action, quatre minutes plus tard, lorsqu'il allait presser le gardien Khudzhamov, contrait son dégagement, et s'offrait un doublé. 

Certes, Bordeaux s'en sortait bien à la pause, mais était passé en mode "contrôle". Les Girondins avaient la mainmise sur la rencontre. D'autant qu'ils avaient l'excellente idée de marquer tôt, dès le début de la seconde période. Et encore une fois, c'est un pressing haut qui allait donner la solution. Un ballon récupéré par Aurélien Tchouameni, et Younousse Sankharé, au relais, offrait d'une superbe talonnade, son premier but en professionnel au jeune milieu de 18 ans (49e).

A 3-1, on pouvait se dire que les Girondins allaient utiliser leur maîtrise technique supérieure pour fermer la boutique. Sauf qu'ils allaient encore se faire des frayeurs, de nouveau sur une frappe des 20 mètres. Cette fois-ci, Boryachuk trouvait le poteau de Benoît Costil (62e). C'est encore et toujours Gaëtan Laborde qui allait permettre à Bordeaux de réagir, avec un superbe enchaînement contrôle orienté - frappe puissante du gauche, repoussée par Khudzhamov.

Laborde et Vada manquent le K-O

Mais Bordeaux continuait de laisser des espaces, et Gustavo Poyet tentait d'y remédier à 15 minutes de la fin du match, en lançant ses soldats Igor Lewczuk et Lukas Lerager. Valentin Vada fut le troisième larron a entrer en jeu, et aurait pu s'offrir un but quelques secondes plus tard, mais sa volée à bout portant, sur un centre de Tchouameni, était sortie par le gardien. Puis c'est Laborde, seul dans la suface, qui manquait le triplé en frappant au dessus (90+2e).

Bordeaux aura donc réussi à se sortir du piège, dans lequel il semblait s'être enfoncé. Trois buts à l'extérieur en coupe d’Europe, c'est une option quasi définitive prise pour la qualification. Mais il faudra encore améliorer beaucoup de chose, avant la réception de Strasbourg, dimanche en Ligue 1. 

La fiche du match

FK Marioupol 1-3 Girondins de Bordeaux
A Odessa, stade Chernomorets
Arbitre : M.Bebek (CRO)

Buts : Myshnov (7e) pour Marioupol, Laborde (33e, 37e), Tchouameni (49e) pour Bordeaux
Avertissements : Churko (41e), Demiri (81e) pour Marioupol

Marioupol : Khudzhamov (cap) - Bykov, Yavorskyy, Dawa (Vakula, 66e) - Polehenko, Tyshchenko (Horbunov, 81e), Pikhalonok, Myshnov, Demiri - Fomin, Churko (Boryachuk, 46e)

Bordeaux : Costil (cap) - Gajic (Lewczuk, 77e), Koundé, Pablo, Poundjé - Plasil, Tchouameni, Sankharé (Vada, 87e)- Youssouf (Lerager, 77e), Kamano, Laborde