Football

EUROPA LIGUE | Le beau parcours européen de Guingamp se termine dans une ambiance déplorable

Par Annaïg Haute, France Bleu Armorique et France Bleu Breizh Izel jeudi 26 février 2015 à 23:52

Une partie des ultras du Dynamo Kiev
Une partie des ultras du Dynamo Kiev © Radio France - Jerome Cadet

Guingamp éliminé en 16ème de finale d'Europa League (défaite 3-1 au match retour à Kiev). Un beau parcours européen pour En Avant qui se termine dans une ambiance regrettable en tribune. Les supporters bretons qui ont fait le déplacement à Kiev ont dû quitter le stade, sous la pression des ultras ukrainiens.

Les Guingampais, qui ont su résister en première période malgré l'ouverture du score ukrainienne (Teodorczyk, 31e), n'ont pas su concrétiser leurs occasions en deuxième mi-temps, dans un Stade Olympique miné par les tensions.

Dès les premières minutes de la deuxième période, Buyalski accroît l'avantage ukrainien, avec un deuxième but pour le Dynamo Kiev, mais Mandanne redonne de l'espoir à En Avant, en marquant à la 66e. C'est finalement Gusev qui achèvera les Guingampais (75e). Claudio Beauvue s'excuse : "j'ai eu plusieurs occasions franches ce soir.Je n'explique pas comment je les ai manquées".

La rencontre interrompue 10 minutes

Mais ce match a surtout été marqué par des incidents, qui viennent clôturer d'une bien triste manière l'aventure européenne de Guingamp. La rencontre a été interrompue pendant dix minutes, après que des ultras ukrainiens aient rejoint la piste d'athlétisme autour de la pelouse, pour aller menacer les supporters bretons qui avaient fait le déplacement.

Les supporters bretons évacués du stade par l'armée

Les membres du Kop rouge ont été évacués du stade par l'armée, en plein match, leur protection a été assurée à la sortie, puis les autorités leur ont donné l'ordre de se disperser.

Les supporters affirment pourtant ne pas regretter ce déplacement, déconseillé par le Quai d'Orsay et le club : "On le referait assurément" , explique Lydie. « Tout se passait bien jusque là, assure la fervente de l'En avant. On regrette juste de ne pas avoir pu saluer nos joueurs à la fin du match."

"J'ai eu peur pour nos supporters" - J. Gourvennec

Ces tensions, elles ont inquiété l’entraîneur des Rouges et noirs Jocelyn Gourvennec : "J'ai eu peur pour nos supporters, j'ai repensé aux incidents de Dniepropetrovsk /St-Etienne". Les Stéphanois sont en effet rentrés de Kiev avec des blessés parmi les supporters, agressés aux couteaux et au pistolet à grenaille. De son coté, le milieu de terrain Dorian Lévêque affirme : "On n'a pas eu peur pendant les débordements, on était loin."

Des incidents qui écartent presque malheureusement le coté sportif de la rencontre. Malgré cette élimination, l'arrivée de l'En Avant de Guingamp jusqu'en seizièmes de finale de Ligue Europa reste un exploit, une première historique.

Une heure avant la rencontre, rien ne laissait présager les tensions parmis les 50 000 supporters du stade olympique de Kiev. - Radio France
Une heure avant la rencontre, rien ne laissait présager les tensions parmis les 50 000 supporters du stade olympique de Kiev. © Radio France - Thomas Lavaud