Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Fabrice Clément : " Le SM Caen a réussi le mercato qu'il souhaitait faire"

Fabrice Clément était ce mardi matin l'invité de France Bleu huit heures après la fin du Mercato, la période des transferts. Il est revenu sur le non-départ de Prince Oniangué et se dit satisfait du mercato du club de football normand.

Le président du SM Caen Fabrice Clément
Le président du SM Caen Fabrice Clément © Radio France - Olivier Duc

Caen, France

Le président du SM Caen était ce mardi matin l'invité de France Bleu. Fabrice Clément a fait un point sur les dernières heures du Mercato qui se sont achevées en France ce lundi à minuit.

Il s'est terminé pour le club de football normand par deux arrivées (Benjamin Jeannot et Steeve Yago) et sur un départ avorté, celui de Prince Oniangué. Parti à Braga (Portugal), le capitaine caennais a fait demi-tour.

"C'est toute la complexité de ces transferts. Il a pris l'avion hier (lundi) à Paris. Il est allé à Braga et au dernier moment ça ne s'est pas fait. Pour qu'une opération se fasse, il y a quatre acteurs : un club qui souhaite acquérir, un club qui accepte de céder, le joueur et son agent. Il faut que tout se petit monde-là se mette d'accord. Et je crois qu'au dernier moment là-bas, très tard vers 23h50, cela n'a pas été le cas avec Braga et probablement un agent."

Si ce n'est ce dernier accroc, le président du SM Caen se dit satisfait du mercato de son club après 18 départs et 13 arrivées.

"On a atteint notre objectif. On avait trois axes pour construire un effectif : d'abord une ambition sportive à ne pas galvauder, remettre des valeurs humaines au cœur du vestiaire qui avaient un peu disparues et puis faire en fonction des contraintes économiques liées à la descente en Ligue 2. Ces trois axes nous ont guidé et au final on a réussi le Mercato qu'on souhaitait." 

Fabrice Clément interrogé par Michel Legorjus

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu