Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Fabrice Vandeputte, nouvel entraîneur du SM Caen : "se dépouiller et retrouver le plaisir"

Le nouvel entraîneur du SM Caen, Fabrice Vandeputte, s'est présenté aux médias ce mercredi 24 mars, au lendemain de l'éviction de Pascal Dupraz. L'ancien technicien de la réserve a insisté sur l'état d'esprit et le plaisir pour "rester en Ligue 2".

Fabrice Vandeputte au milieu de ses joueurs lors de sa première séance d'entraînement ce mercredi matin.
Fabrice Vandeputte au milieu de ses joueurs lors de sa première séance d'entraînement ce mercredi matin. © Radio France - Esteban Pinel

Une vingtaine de supporters a assisté à la première séance du nouvel entraîneur du SM Caen ce mercredi 24 mars. Au lendemain de l'éviction de Pascal Dupraz, Fabrice Vandeputte, qui entraînait jusqu'ici l'équipe réserve, a pris en main les destinées du SMC, 14e de Ligue 2 sous la menace des formations de bas de tableau. 

Le technicien, qui a salué le travail de son prédécesseur, a livré ses premiers mots à la presse :

On m'a proposé, et j'ai accepté la mission des huit derniers matchs, pas pour sauver le club mais pour rester en Ligue 2

Fabrice Vandeputte a promis "du travail avec de l'humilité et du respect", en soulignant que le SM Caen devait "agir, avec toutes les forces vives du club. S'inscriront dans le projet tous les joueurs motivés, et conscients que nous devons rester en L2".

"Je sais sur qui je peux compter"

Le formateur, avec timidité et quelques touches d'humour a insisté sur la nécessité de faire part de certaines valeurs, de retrouver "le plaisir et l'ambition" et amorcé des pistes tactiques : "Des choses simples, des repères communs, des joueurs à leur poste. 4-2-3-1, c'est bien. Je mets souvent ce système en place. Mais le plus important c'est qu'on fera dans le système. Notre premier défenseur est notre attaquant. Et notre premier attaquant c'est le gardien".

Verra t-on davantage encore de jeunes dans le groupe ? Fabrice Vandeputte n'annonce pas de révolution mais dit "savoir sur qui il peut compter". Il affinera sa réflexion après le retour des internationaux.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

La prise de pouvoir du nordiste, "qui n'[avait] pas demandé à être là", a donc été décidée mardi soir, après un entretien entre le président du club Olivier Pickeu et Pascal Dupraz. Le dirigeant a justifié son choix :

L'idée était de continuer jusqu'à la fin de la saison mais j'ai pris la décision d'arrêter la collaboration avec Pascal. Il fallait être en capacité d'avoir une équipe capable de finir la saison avec une énergie différente

Jamais Olivier Pickeu n'avait eu à écarter un entraîneur en cours de saison. Son choix d'une solution en interne, avec Fabrice Vandeputte et Cédric Hengbart, devra être payant pour assurer le maintien. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess