Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football DOSSIER : Ligue 2 : résultats, classement, direct et calendrier

Face à Niort, le HAC retrouve son stade et entend bien se (re)mettre son public dans la poche

Ligue 2. J2. Le HAC retrouve son stade Océane ce vendredi avec la réception de Niort en championnat. L'occasion de valoriser le point ramené d'Ajaccio, mais aussi de prendre un bon départ à domicile. Le club sait que son enceinte doit être un atout phare pour ses ambitions.

Le stade Océane, plein, pour le quart de finale du mondial féminin entre l'Angleterre et la Norvège (3-0), le 27 juin dernier.
Le stade Océane, plein, pour le quart de finale du mondial féminin entre l'Angleterre et la Norvège (3-0), le 27 juin dernier. © Radio France - Esteban Pinel

Le Havre, France

Une semaine après son match nul à Ajaccio en ouverture du championnat, le HAC retrouve son stade et son public ce vendredi, face à Niort. L'occasion de prendre le bon wagon en ce tout début de saison, face à une équipe battue chez elle par Troyes pour démarrer (0-2).

Avec 6734 spectateurs de moyenne la saison dernière, Le Havre n'a pas affolé les compteurs du stade Océane. Au regard de l'immense succès du mondial féminin au Havre au mois de juin, l'on se dit que les soirées de Ligue 2 seraient plus chaleureuses avec davantage de supporters. 

"Pour attirer du monde, il faut des victoires. Si le HAC gagne trois matchs de suite, vous verrez qu'il y aura plus de monde", assure Florian, alias Floqe, abonné de longue date, qui appelle de ses voeux "un cercle vertueux" :

"Tout s'imbrique logiquement : les résultats appellent les spectateurs. Plus d'ambiance appelle plus d'engouement. Et plus d'engouement appelle d'autres victoires."

Cet aspect sportif, le directeur général du HAC Pierre Wantiez l'a bien compris. mais face à la glorieuse incertitude du sport, le dirigeant actionne d'autres leviers. _"Nous allons fermer le niveau supérieur du stade pour regrouper les spectateurs en bas_, afin de créer une ambiance plus chaleureuse." Une option qui ravit un autre Florian fan du HAC : "ce sera plus convivial. On aura plus de chants, plus d'ambiance."

La deuxième mesure concerne les abonnements, avec de nouvelles formules, "plus personnalisées, pour attirer de nouveaux publics au stade." Pierre Wantiez l'assure, "la courbe des abonnements est supérieure à celle de l'an passé à la même époque." Même si ces formules ne font pas l'unanimité auprès des supporters, certains estimant qu'elles manquent de souplesse et catégorise trop le public. 

La Fan zone sera aussi reconduite sur le parvis du stade.

Un bon parcours à la maison, une condition pour monter

Le HAC a tout intérêt à faire en sorte de se sentir bien en son domaine. Si l'on remonte au retour du club en Ligue 2, le constat est simple : toutes les meilleures équipes "à domicile" ont été promues.  Sur le même laps de temps, les footballeurs havrais ne sont montés que trois fois sur la troisième marche du podium de ce classement spécifique, en 2010/2011, 2015/2016 et 2017/2018. Insuffisant. 

L'année dernière, Le Havre a fini 7e dans ce registre, avec huit victoires, huit nuls et trois défaites, là où Brest et Metz, promus en L1, ont décroché 13 succès, prenant respectivement 43 et 42 points, soit une dizaine de plus que les Ciel et Marine.

Face à Niort, l'assistance pourrait bien être maigrichonne, la faute aux vacances, mais aussi à un recrutement en jachère, bien que les choses semblent avancer, dans le secteur défensif notamment. 

Reste que le HAC devra faire la loi chez lui, et dès ce vendredi face aux Chamois Niortais. Il pourra notamment compter sur le retour de Basque au milieu, ainsi que celui d'Hervé Bazile aux avants-postes. 

Ligue 2. J2. Le Havre - Niort 

Vendredi 2 août à 20h au stade Océane. Avant match dès 19h50 sur France Bleu Normandie. Réagissez sur #BleuHac, sur Twitter.

Le groupe havrais : Gorgelin, Fofana - Bese, W. Coulibaly, Mayembo, Camara - Fontaine, Gueye, Youga, Basque, Dina Ebimbe, Bonnet, Abdelli - Assifuah, Thiaré, Kadewere, Dzabana, Bazile.