Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La saison 2020-2021 du FC Metz

FC Metz : Kiki Kouyaté, recrue prometteuse en défense et "capable de marquer"

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

Dernière recrue du FC Metz, Kiki Kouyaté a été présenté officiellement ce mercredi par le club. Doté d'un bon jeu de tête, porté sur le jeu offensif, il se présente comme une doublure prometteuse pour la charnière centrale après une très grosse saison en Ligue 2.

Boubakar "Kiki" Kouyaté, à Frescaty au centre d'entraînement du FC Metz ce mercredi.
Boubakar "Kiki" Kouyaté, à Frescaty au centre d'entraînement du FC Metz ce mercredi. © Radio France - Marc Bertrand

C'est peut-être l'un des coups de ce mercato estival pour le FC Metz. Le jeune international malien Boubakar "Kiki" Kouyaté, 23 ans, a signé cette semaine au FC Metz. Il arrive de Troyes, en Ligue 2, où il a été l'un des meilleurs défenseurs du championnat, et était courtisé par plusieurs clubs. Formé au Mali et passé par Marrakech, le FC Metz a commencé à s'intéresser à lui quand il a été recruté par le Sporting Lisbonne, avant d'arriver à Troyes. Un joueur "jeune, au très bon état d'esprit, il correspond au profil qu'on cherchait depuis quelques temps pour renforcer le secteur défensif".

1. Un défenseur au profil très offensif

"Je suis un défenseur très offensif, je suis capable de marquer dans n'importe quel match", explique le grand - 1 mètre 93 - Kiki Kouyaté : "Ca peut aider l'équipe dans les matchs costauds avec moins d'occasion, où un coup de pied arrêté peut tuer le match". Recruté pour suppléer la charnière centrale constituée par Dylan Bronn et John Boye, son objectif est, dit-il, "d'apprendre". Notamment auprès de l'expérimenté John Boye, 33 ans, "que j'ai vu jouer la coupe du monde" avec le Ghana.

2. Le FC Metz, "un bon club pour progresser"

Courtisé par plusieurs clubs européens, notamment le Celtic de Glasgow ou Schalke 04, mais aussi par le RC Lens, les discussions ont duré près d'un mois pour réussir à l'attirer au FC Metz. Si Kiki Kouyaté a choisi Metz, c'est parce que "c'est un bon club pour les jeunes joueurs africains, j'en ai parlé avec mes coéquipiers en sélection. Surtout pour progresser", dit le jeune défenseur. "Beaucoup de joueurs africains sont passés ici, comme Kalidou Koulibaly de Naples [passé par le FC Metz en 2009-2010], qui aujourd'hui est un des grands défenseurs à son poste".

3. Et au fait, c'est Boubakar ou Kiki ?

"Je préfère qu'on m'appelle Kiki", sourit, donc Kiki Kouyaté. "C'est mon surnom, Boubakar dit Kiki, mais tout le monde m'appelle Kiki", dit le jeune homme. Le défenseur messin portera le numéro 23 dans l'effectif. Est-il la dernière recrue messine du mercato estival ? "L'équipe peut démarrer, on est à peu près armés", assure Philippe Gaillot : "Maintenant il n'y a plus d'urgence, on va voir en fonction des départs et des arrivées, car beaucoup de choses peuvent se passer dans les deux sens en fin de mercato et on doit se tenir prêts à réagir en cas de départ ou d'arrivée". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess