Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football DOSSIER : FC Metz : Toute la saison 2018-2019

FC Metz : Les coulisses radiophoniques de la Ligue 2, épisode N°2

mardi 9 octobre 2018 à 17:26 Par Clément Lhuillier et Thomas Jeangeorge, France Bleu Lorraine Nord

Grâce aux journalistes du service des sports de France Bleu Lorraine, vivez ici les coulisses, les inédits et les indiscrétions de la saison 2918-2019 du FC Metz en Ligue 2. Après le bel été grenat, voici les premiers couacs du relégué messin.

Un " sporty ", l'outil essentiel à une bonne retransmission radio sur France Bleu Lorraine
Un " sporty ", l'outil essentiel à une bonne retransmission radio sur France Bleu Lorraine © Radio France - thomas jeangeorge

Metz, France

J10, le 8 octobre, FC Sochaux Montbéliard 1-2 FC Metz : bienvenue au Deportivo Sochaux 

Depuis l'été dernier, le FCSM est passé sous pavillon chinois et espagnol. Le Groupe Ledus, propriétaire du FCSM a confié la gestion sportive et économique à Baskonia-Alaves. Beaucoup de joueurs espagnols ont donc rejoint la Franche Comté. C'est l'occasion pour moi de parfaire la prononciation des noms ibériques : Josema, Madger Gomes, Nando. De quoi occuper ma première période qui est insipide. Après la pause, les débats s'animent enfin : le magicien grenat Farid Boulaya a retrouvé son génie et Opa Nguette, de retour de blessure, a fait preuve de sang froid au moment de transformer son pénalty victorieux. Alexandre Oukidja, lui, a passé une soirée mouvementée sur la pelouse de Bonal. Il aurait pu être sanctionné à deux reprises dans sa surface de réparation, mais l'arbitre a été clément avec le portier messin. En zone mixte, l'ancien gardien strasbourgeois, plaide non coupable : " je ne suis pas un méchant ". Sur les réseaux sociaux, certains ne sont pas de cet avis. (TJ)

J9, le 29 septembre, FC Metz 0-1 Le Havre : un tifo amical, un retour au bercail et un premiers revers à domicile

Stade St Symphorien, au local de la Génération Grenat, avant le coup d'envoi, c'est la franche camaraderie : ces ultras messins reçoivent leurs amis havrais. Depuis plus de 20 ans, les fans des 2 camps entretiennent des rapports amicaux. Pour fêter ça, la GG a même confectionné et déployé un joli tifo en tribune Ouest. Juste en face, la Horda Frénétik, est de retour en Est Basse. Cet autre groupe ultra messin avait été repositionné en Est Haute pendant plus d'un an et demi, après l'affaire des pétards du match Metz - Lyon en décembre 2016. L'ambiance est donc au rendez-vous, mais les grenats, eux n'y sont pas. Une attaque muette, une première cette saison, et un exploit individuel du havrais Zinedine Ferhat font que le leader messin s'incline pour la première fois de la saison à domicile. L'automne messin est beaucoup plus compliqué que prévu. La remontée en Ligue 1 ne sera pas une simple formalité. (TJ)

J8, le 22 septembre, Paris FC 2 - 1 FC Metz : oh mon dieu, les grenats ont perdu...le fil 

Stade Charléty, l'antre du Paris FC. C'est un stade d'athlétisme, sans âme et avec peu de public. Ah qu'il est  bien difficile d'exister dans l'ombre de l'éblouissant PSG. Cette enceinte, bien que gérée par la ville de Paris, est aussi complexe que le labyrinthe de Vigy : impossible de trouver la ligne Numeris qui nous permet de faire la retransmission radio. Mais grâce à un autre mode de communication, le match sera bel et bien diffusé sur France Bleu Lorraine. Mais hélas, pour la première fois de la saison, les grenats chutent en Ligue 2. Un premier but parisien venu d'ailleurs et un autre juste avant la pause. Malgré une supériorité numérique, et un but de la panthère du lac Rose, Habib Diallo, le leader messin chute à Charléty. Dans les couloirs du stade, les joueurs du FC Metz ne s'éternisent pas. Seul John Boye s'arrête devant la presse lorraine. Avec le défenseur ghanéen, l'interview se fait en anglais : " how do you explain this defeat, John ? ". La traduction de sa réponse prendra du temps. Désolé Shakespeare ! (TJ)

J7, le 17 septembre, AS Béziers 1 - 3 FC Metz : quand les jardiniers biterrois ont du pain sur la planche

Après 16 jours de coupure, pour cause de trêve internationale, le FC Metz retrouve enfin la compétition. Direction Béziers, le promu et son stade de la Méditerranée. L'enceinte est surtout  connue dans le monde de l' ovalie.  Le club local de Rugby a été l'un des meilleurs de France, avant la seconde guerre mondiale. Et ce ne sont pas les rugbymen biterrois qui ont malmené la pelouse du stade, mais la sécheresse et deux champignons amateurs de gazon. Résultat, avant la trêve, la rencontre contre Lens a été reportée. Les jardiniers locaux ont beaucoup travaillé depuis, mais le résultat n'est pas à la hauteur de la Ligue 2. C'est donc un terrain difficile qui attend les grenats. La rencontre l'est tout autant. Les protégés de Coach Antonetti attendent la fin de la rencontre, pour l'emporter, grâce notamment à la première réalisation de la saison de l'attaquant Emmanuel Rivière. L'avant-centre devait partir lors du dernier mercato estival, mais finalement, il a préféré gambader sur le bon et tendre gazon messin.  (TJ)