Football

FC Metz : une victoire, pour un nouveau départ ?

Par François Pelleray, France Bleu Lorraine Nord samedi 8 février 2014 à 0:57

MEA 300 FC Metz
MEA 300 FC Metz © maxppp

Enfin, la voila ! La 1ère victoire de 2014 des footballeurs messins, 2 buts à 1 à domicile face à Caen, dans cette 23ème journée de Ligue 2. Des buts signés Gaëtan Bussmann de la tête dès la 2ème minute et Diafra Sakho sur penalty à la 53ème. A la 17ème, le gardien Johann Carrasso a fait ce qui s'appelle une boulette, il a laissé glisser le ballon entre ses gants.

Le FC Metz se redonne un peu d'air en tête de la Ligue 2. Cette victoire peut marquer un nouveau départ dans ce championnat pour les Messins. Ils ont à nouveau battu un candidat à la montée. Une équipe pourtant coriace qui n'est pas restée longtemps assommée après avoir encaissée le premier but sur corner dès la deuxième minute. A la 17e, les Caennais égalisaient.

Cette victoire est d'autant plus marquante qu'elle symbolise la stratégie des grenats. Faire le plein de points à domicile. Ce match qui sera peut-être un match référence, est arrivé logiquement au terme d'une semaine d'entrainement elle aussi de référence insiste Albert Cartier. « On s'est remis en mouvement  ».

« Au moins, on a assuré le maintien ! »

Alors, pourquoi avoir fait quasiment du surplace durant tout le mois de janvier ? « Les raisons sont certainement mentales, mais je les cherche encore  » poursuit Albert Cartier qui souligne chaque aspect positif de son équipe. Au moins, avec cette victoire qui nous mène à 44 points, nous avons assuré le maintien. Seulement, maintenant l'objectif, c'est la Ligue 1.

L’entraineur Albert cartier a surpris son monde en alignant d'entrée la recrue brésilienne, l'attaquant Eduardo. Albert cartier qui fait son éloge.

Cartier sur Eduardo SON

Foot ENRO Eduardo

Prochain rendez-vous avec les Grenats sur France Bleu Lorraine, vendredi prochain, le 14 février, avec un déplacement à Nîmes. Les nîmois qui ont gagné hier soir au Havre 1-0. Ils sont 15ème.

Confidence d’Albert Cartier :

L’entraîneur messin aurait pu mener en parallèle une autre bataille. Il a refusé de s'engager sur une liste aux élections municipales au Ban-Saint-Martin. Mais il était touché qu'on lui propose.

Partager sur :