Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

FC Nantes - Abdoulaye Touré : "On est au fond du trou"

-
Par , France Bleu Loire Océan

En conférence de presse après la défaite contre Reims, ce mercredi 3 mars, Abdoulaye Touré a eu des mots forts. "On joue comme si c'était, entre guillemets, un match amical", estime le milieu de terrain du FC Nantes.

Après la défaite contre Reims, Abdoulaye Touré tire la sonnette d'alarme.
Après la défaite contre Reims, Abdoulaye Touré tire la sonnette d'alarme. © Maxppp - Jérôme Fouquet

Moins d'une heure après la défaite contre Reims, mercredi 3 mars, Abdoulaye Touré, le milieu de terrain du FC Nantes, s'est présenté en conférence de presse le visage abattu. Après une première mi-temps de bonne facture, récompensée par un but de Moses Simon, le FC Nantes a déjoué. Konan avant la pause, puis Abdelhamid, ont permis aux Rémois de s'imposer au stade de la Beaujoire.

France Bleu : Abdoulaye Touré, à nouveau, le FC Nantes a montré deux visages dans ce match, comment l'expliquez-vous ?

A. T. : C'est vrai qu'on fait une bonne première période mais après le but qu'on encaisse, tout s'écroule. Dans notre situation, ce sont des matchs qu'il faut bien entamer et bien finir. Il faut faire des matchs complets. Dans nos têtes, il faut qu'on se dise qu'on est dans une situation très compliquée, qu'on joue le maintien. Je ne pense pas que, collectivement, on ait cette idée-là. On joue comme si on était en milieu de tableau et qu'on avait rien à jouer mais ce n'est pas du tout le cas.

Jouez-vous avec la peur au ventre ?

Non, on se dit que c'est un match comme un autre, mais ce n'est pas cette attitude qu'il faut avoir. Aujourd’hui, on est au fond du trou. Ce n'est pas en faisant des prestations comme celle-ci qu'on va s'en sortir. Certains n'ont pas l'habitude de jouer le maintien. On joue comme si c'était, ente guillemets, un match amical, alors que ces rencontres-là doivent être des finales pour nous.

Vous estimez que tout le monde n'a pas la bonne mentalité pour jouer le maintien ?

Si ce n'est pas le cas, il va falloir changer de sport. C'est une attitude qu'il faut avoir tout les jours, à l'entraînement ou en match. Un footballeur doit avoir envie de gagner. Avoir envie de toujours faire le maximum. Si on n'a pas cette envie collective, on n'arrivera pas à avancer. Quand je rentre sur le terrain, je donne le maximum car si on descend en Ligue 2, c'est une perte pour tout le monde. On joue aussi pour les salariés du club. Il faut se mettre en tête qu'on joue le maintien.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess