Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

FC Nantes : au mental, les Canaris prennent un point à Lens "après une première période honteuse"

-
Par , , France Bleu Loire Océan

Quatrième match nul de la saison en Ligue 1 pour le FC Nantes ce soir à Lens (1-1). Menés après un premier acte décevant, les Canaris ont imposé leur rythme en seconde période jusqu'à cette égalisation d'Abdoulaye Touré sur penalty.

Le Lensois Banza, premier passeur décisif du match, accroché par le Nantais Sébastien Corchia à Lens le 25 novembre 2020.
Le Lensois Banza, premier passeur décisif du match, accroché par le Nantais Sébastien Corchia à Lens le 25 novembre 2020. © AFP - François Lo Presti

Trois jours après un match nul encourageant contre Metz à la Beaujoire (1-1), les Canaris ont couru après le score à Lens, mais ont finalement réussi à ramener un point grâce à un penalty d'Abdoulaye Touré (1-1) dans les dix dernières minutes.

En première période, rien n'était évident pour le FC Nantes. S'ils ont allumé la première mèche avec un raid de Randal Kolo Muani dans la surface lensoise (0-0 à la 3è), les Canaris ont par la suite subi.

Cette première mi-temps était honteuse. On jouait arrêté, ce n’est pas compréhensible. 

Trois changements à la mi-temps

Les Lensois ont concrétisé leur domination par l'intermédiaire de Gaël Kakuta à la 27e minute de jeu. Simon Banza a profité d'une glissade d'Andrei Girotto sur le côté gauche pour adresser un centre à l'ancien Amiénois. Sa frappe du plat du pied a trompé un Alban Lafont, pas irréprochable sur la situation (1-0). "En première période, il manquait agressivité, d'intensité et de combativité, avouait Randal Kolo Muani, muet, ce mercredi soir. On aurait dit qu'on avait peur." 

Dans l'analyse de ce premier acte maqué, Christian Gourcuff va même beaucoup plus loin. "Cette première mi-temps était honteuse dans l’attitude et le comportement, n'hésite pas à dire le technicien des Jaune et Vert. On jouait arrêté, ce n’est pas compréhensible. Tout le monde était arrêté et c'est un scénario qui se répète", conclut-il en faisant référence au match remporté contre Lorient.  

Un penalty raté... puis réussi

Pour relancer son équipe, Christian Gourcuff a choisi la manière forte à la pause. Trois changements avec les entrées de Fabio, Chirivella et Bamba. Et les mots de l'entraîneur nantais ont eu l'effet escompté. Les Nantais ont montré plus d'envie, plus de justesse, plus de tout. Les occasions se sont multipliées sur le but de Jean-Louis Leca. 

D'abord Randal Kolo Muani a dribblé le gardien lensois (1-0 à la 53è), mais il n'a pas réussi à rabattre le ballon pour marquer. Mais à force d'insister, les Canaris ont été récompensés. "RKM", encore lui, a été fauché dans la surface. Penalty incontestable. Abdoulaye Touré a tenté sa chance une première fois, Jean-Louis Leca a arrêté le ballon, mais il n'avait pas les deux pieds sur la ligne au moment du tir. Le penalty a donc été retiré par le joueur formé à Nantes et cette fois-ci, il a trompé Leca en choisissant le même côté (1-1 à la 81è).

Nantes enchaîne ... les nuls

En fin de match, les Jaune et Vert auraient même pu arracher les trois points mais ils ont manqué de lucidité pour marquer le deuxième but synonyme de victoire. Un nouveau match nul qui permet de consolider cette 14e place avec 13 points. "On va pas faire la gueule ce soir mais il faut savoir retenir les choses, confie Christian Gourcuff. On est dans la réaction. Quand on est dos au mur, on est capable de faire autre chose."

L'histoire se répète pour ce Nantes qui n'a plus gagné au stade Bollaert depuis plus de 17 ans. Et si "cette remise en question à la mi-temps", dixit Randal Kolo Muani, a permis aux Canaris d'arracher un point, ça risque d'être insuffisant, si les coéquipiers de Marcus Coco veulent rééditer la même performance que la saison passée. Et enfin affirmer leurs ambitions dans cette saison si particulière. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess