Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

FC Nantes : Cardiff City contraint de verser six millions d'euros dans le cadre du transfert d'Emiliano Sala

-
Par , France Bleu Loire Océan, France Bleu

Dans un communiqué publié, ce lundi, la FIFA ordonne au club galois de Cardiff City de régler au FC Nantes 6 des 17 millions d'euros du transfert d'Emiliano Sala, décédé le 21 janvier dernier dans un accident d'avion.

La Fifa a ordonné au club de Cardiff City de payer au FC Nantes 6 des 17 millions d'euros du transfert d'Emiliano Sala, décédé le 21 janvier 2019.
La Fifa a ordonné au club de Cardiff City de payer au FC Nantes 6 des 17 millions d'euros du transfert d'Emiliano Sala, décédé le 21 janvier 2019. © Maxppp - Ennio Leanza

La décision était attendue en fin de semaine dernière. Finalement, elle est tombée, ce lundi après-midi. Réunie mercredi passé pour évoquer le litige qui oppose le FC Nantes à Cardiff City, la FIFA a ordonné au club gallois de régler 6 des 17 millions d'euros du transfert d'Emiliano Sala, décédé le 21 janvier dernier dans un accident d'avion. 

La FIFA tranche en faveur du FC Nantes

Après la disparition du joueur, les dirigeants de Cardiff City, club de deuxième division anglaise, avaient décidé de ne pas honorer un premier versement de 6 millions d'euros sur les 17 du montant total du transfert de l'attaquant italo-argentin. Ce dernier avait pourtant été validé par les autorités du football avant l'accident. De fait, les Canaris avaient saisi la FIFA pour demander le versement de la totalité du paiement du transfert. 

Ces six millions d'euros correspondent seulement à la première échéance exigée par le club nantais dans le cadre du transfert de son ancien attaquant italo-argentin. Une deuxième échéance de 6 millions d'euros est programmée au mois de janvier prochain et une dernière en janvier 2021. "Cette décision correspond à ce que le club demandait", confie un proche du dossier. Suite à cette décision, le club de Cardiff City a la possibilité de faire appel devant le Tribunal arbitral du sport. Dans ses délibérations, la commission du statut du joueur de l'instance dirigeante du football mondial explique avoir pris en compte "les circonstances tragiques et singulières entourant le litige, décidant notamment de ne pas réclamer de frais de procédure aux parties". A la fin du mois d’août, la FIFA avait envoyé un courrier aux deux clubs dans lequel elle préconisait une conciliation pour le paiement du transfert de l'ancien numéro neuf des Canaris.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess