Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

FC Nantes : des Canaris plaisants dans le jeu n'arrivent pas à enchaîner face à Metz (1-1)

-
Par , France Bleu Loire Océan

L'histoire se répète entre Messins et Nantais. Si les Canaris ont dominé leur adversaire, ce dimanche, ils n'ont pu que concéder leur 6e nul sur les 9 derniers matchs face aux Grenats. Kolo Muani avait pourtant parfaitement lancé les siens mais Fabio a concédé un penalty en fin de première mi-temps.

Bien que supérieurs aux Messins, les Canaris n'ont pas réussi à bonifier leurs situations, ce dimanche après-midi, et concèdent un nul frustrant.
Bien que supérieurs aux Messins, les Canaris n'ont pas réussi à bonifier leurs situations, ce dimanche après-midi, et concèdent un nul frustrant. © AFP - Sébastien Salom-Gomis

Les Canaris n'avaient joué qu'une seule rencontre débutant à 13 heures jusqu'à ce dimanche. C'était la saison passée face à Lyon et les Jaune et Vert étaient sortis victorieux de leur déplacement. Mais leur dynamique de l'époque était toute autre. Toujours à la recherche de son match référence, le FC Nantes n'a cette fois pas réussi à faire plier les Messins (1-1). La faute à un manque de réalisme qui est venu ternir la proposition de jeu des joueurs de Christian Gourcuff

Randal Kolo Muani confirme l'étendue de son talent

À l'heure de la sieste et alors que l'ambiance faisait encore une fois défaut, le club octuple champion de France a réussi à emballer cette rencontre, dans l'espoir d'enchaîner avec un second succès consécutif en Ligue 1, ce qui aurait été une première depuis 11 mois. "On a fait 30 premières minutes de grande qualité, analyse Sébastien Corchia. On a mis du rythme et on a joué dans leur camp."

À force d'insister et de faire reculer le bloc messin, les Jaune et Vert ont été récompensés. Auteur d'un déboulé dans son couloir droit et en bout de course, l'ancien Lillois s'est arraché pour centrer vers Randal Kolo Muani qui, moins d'une semaine après son premier but avec les Bleuets, a récidivé d'une frappe puissante (1-0, 30e). 

Ludovic Blas est passé proche du but de l'année

Longtemps apathiques et sans aucune intention dans le jeu, les Grenats sont passés tout proche d'encaisser un des buts de l'année après un festival de sombreros de Ludovic Blas dans la surface de réparation stoppé in extremis par Alexandre Oukidja (34e). Puis les hommes de Frédéric Antonetti se sont réveillés dans les ultimes instants du premier acte avec un penalty concédé par le malheureux Fabio et converti par Aaron Leya Iseka (1-1, 45e). 

Sur l'ensemble du match on leur a laissé des miettes.

"Le gros regret c'est qu'on se relâche cinq minutes et qu'on concède ce penalty venu de nulle part, déplore l'entraîneur du FC Nantes Christian Gourcuff. C'est le gros regret parce que sur l'ensemble du match on leur a laissé des miettes." Si les coéquipiers d'Alban Lafont ont insisté dans le second acte et multiplié les phases de possession puis les occasions par l'intermédiaire de Kader Bamba, Abdoulaye Touré, Marcus Coco ou encore Mehdi Abeid, cela n'a pas permis d'inscrire le second but. 

L'absence des supporters a pesé

"Si supporters avaient été là, ils nous auraient vraiment aidés, confie un Sébastien Corchia très actif pour sa deuxième titularisation. Mais au final, on n'arrive pas à prendre les trois points et ce qui est un peu frustrant étant donné ce qu'on a montré." Face à Lens, dans trois jours, puis contre Marseille, les Nantais ne bénéficieront pas non plus du soutien du public. 

Mais s'ils se montrent aussi constants et entreprenants que face à Metz, ce dimanche, les Canaris pourront espérer renouer avec la victoire. À condition de savoir "finir les actions", dixit Christian Gourcuff. Un problème qui se répète et qui ne trouve pour le moment pas de solution

Choix de la station

À venir dansDanssecondess