Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

FC Nantes : des supporters mécontents envahissent la tribune présidentielle face à Toulouse

dimanche 6 novembre 2016 à 1:32 Par Grégory Jullian, France Bleu Loire Océan et France Bleu

Le stade la Beaujoire a été le théâtre d'incidents ce samedi lors du match entre le FC Nantes et Toulouse (1/1). Des supporters nantais mécontents ont envahi la tribune présidentielle. Ils ont tenté de s'approcher du carré VIP et du président Waldemar Kita. Ils ont été refoulés par la police.

La tribune présidentielle
La tribune présidentielle © AFP - JSE

Nantes, France

Il restait 10 minutes à jouer. Les Canaris étaient menés 1/0 par Toulouse. Soudain, plusieurs supporters nantais ont envahi la tribune présidentielle du stade de la Beaujoire pour manifester leur mécontentement. Encagoulés, ils ont tenté de s'approcher de la loge présidentielle dans laquelle se trouvait Waldemar et Franck Kita, le propriétaire et son fils directeur général. Les forces de l'ordre sont alors intervenues.

Affolement en tribune présidentielle à la Beaujoire

Le président Waldemar Kita et sa famille ont été mis en sécurité dans le salon présidentiel du stade au rez de chaussée. Les supporters mécontents ont eux été repoussés à coups de matraques. Et certains spectateurs, venus assister à un match de football en famille, ont eux quitté leur siège pour se mettre à l'abri près des barrières aux bords de la pelouse.

La réaction du président du FC Nantes Waldemar Kita

"Je suis étonné qu'on laisse agir ces individus. Un jour, il y aura un grave accident. Je n'ai pas peur. Je ne suis pas marqué. Mais je suis juste surpris par leur réaction. Qu'est ce qu'ils vont faire ? Ils vont me tuer. Et alors. Est-ce que je tremble ? Est-ce que je suis en panique ? Pas du tout" affirme Waldemar Kita.

A ECOUTER

Ces incidents prouvent que la tension est vive entre la direction du club et certains supporteurs mécontents des résultats. Le FC Nantes est actuellement 15e de Ligue 1 avec 12 points.