Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

FC Nantes : Elie Youan, une première timide en Ligue 1

-
Par , France Bleu Loire Océan

Auteur d'une prestation très encourageante en Coupe de la Ligue face au Paris FC (8-0), le jeune attaquant Elie Youan a été titularisé pour la première fois de sa carrière en Ligue 1 ce dimanche après-midi face à Bordeaux. Des débuts compliqués pour un des grands espoirs nantais en attaque.

Titularisé pour la première fois de sa carrière en Ligue 1, le jeune Elie Youan (20 ans), a peu pesé dans le derby de l'Atlantique, ce dimanche après-midi.
Titularisé pour la première fois de sa carrière en Ligue 1, le jeune Elie Youan (20 ans), a peu pesé dans le derby de l'Atlantique, ce dimanche après-midi. © AFP - Thibaud Moritz

Nantes, France

Lorsque la composition du FC Nantes est tombée, ce dimanche peu avant 15 heures sur le site internet de la Ligue de Football Professionnel, plus d'un supporter des Canaris a été surpris par le choix de Christian Gourcuff de titulariser le jeune Elie Youan sur le front de l'attaque à la place de Kalifa Coulibaly. Régulièrement présent sur les feuilles de match depuis l'arrivée du technicien breton sur les bords de l'Erdre, le joueur se contentait jusque-là de quelques minutes grattées ici ou là en championnat (10 minutes contre Metz et 13 face à Monaco). Et puis il y a ce match en coupe de la Ligue, mercredi dernier, contre le Paris FC. L'enfant des quartiers Nord a saisi sa chance, planté un but et délivré une passe décisive, suffisant pour convaincre son coach de le faire débuter dans le derby de l'Atlantique. La suite a été (un peu) plus compliquée pour la jeune pépite des Jaunes et Verts. 

Il a trop peu pesé sur la défense adverse

"Le coach m'avait demandé d'être disponible, de toujours être en mouvement, de profiter de ma vitesse et d'embêter les défenseur". Au sortir du 1/16è de finale de la Coupe de la Ligue, Elie Youan avait le sourire au moment de s'arrêter face à la presse. Les consignes avaient été appliquées à la lettre. "Il a eu la volonté de proposer des relais dans les dédoublements de passe, analysait le manager sportif des Jaunes et Verts au soir de la qualification en 8è de finale. On a vu une volonté de toucher le ballon, d'aider le partenaire et de fluidifier le jeu."

C'est un athlète, quand il est lancé vers le but, il est très bon. Il l'est peut-être un peu moins lorsqu'il doit aller vers le ballon.

Intégré dans une équipe quasiment type - si on prend en compte les joueurs blessés - le joueur de 20 ans a parfaitement suppléé l'international malien, laissé sur le banc pour l'occasion. Il a fait même mieux en convaincant l'ancien entraîneur du Stade Rennais de lui faire confiance pour débuter un match de Ligue 1. À l'extérieur qui plus est. Mais face à Laurent Koscielny, Elie Youan a eu beaucoup de mal. "Quand on est titularisé, on espère toujours repartir avec la victoire, surtout quand c'est une première, regrettait celui qui a fait toutes ses classes avec Imran Louza, également titulaire à l'occasion de ce 101è derby de l'Atlantique. Par rapport à mon dernier match contre le Paris FC, j'ai été moins efficace devant le but."

J'espère que mon but [en Coupe de la Ligue] est début d'une longue série de but avec le FC Nantes.

Si le numéro 24 du FC Nantes s'est procuré une occasion franche en première période - un face à face perdu face au portier adversaire, Benoît Costil - il n'a que trop influé sur le cours de cette rencontre de la 12è journée, en témoigne ses statistiques. Le jeune attaquant est le joueur de champs qui a touché le moins de ballons (26), qui a récupéré le moins de balles (2) et qui est crédité du faible pourcentage de passes réussies (75%) parmi les titulaires sur la pelouse du Matmut Atlantique. Surtout, il n'a subi aucune faute de la part des défenseurs adverses, signe qu'il a peu pesé sur la défense à trois adverses concoctée par Paulo Sousa

"Elie Youan, c'est quelqu'un de généreux"

"Face à Bordeaux, il a manqué de justesse et notamment dans ses remises dos au jeu, analyse l’entraîneur de la réserve nantaise, Pierre Aristouy, qui n'a rien manqué de la première titularisation du joueur qu'il a dirigé pendant trois ans. Mais ses déplacements étaient intéressants, il a fait preuve de mobilité même s'il a manqué de justesse dans son jeu avec les autres." Face aux Girondins, l'international U20 a longtemps été mis en échec de la tête et dans le jeu au sol par le pressing effectué par le trio Pablo-Koscielny-Mexer. Il a tout de même réussi à se mettre en bonne posture à deux reprises et s'est créé une des deux plus grosses opportunités de son équipe. 

C'est peut-être passé inaperçu mais c'est quasiment une première pour lui d’enchaîner pratiquement deux matchs en intégralité en l'espace de trois jours.

"Son point fort, c'est son action en fin de première mi-temps", ajoute Pierre Aristouy. On joue alors la 44è minute et sur un service délicieux d'un de ses meilleurs amis, Imran Louza, l'attaquant de 1 mètre 81 pour 70 kilos se joue de la défense pour aller défier le dernier rempart bordelais. Son tir est cadré mais la tête de Benoit Costil lui enlève ce qui aurait été sa première réalisation dans l'élite. "C'est un joueur qui aime les courses et qui aime se placer entre les défenseurs adverses pour prendre la profondeur, explique le coach dont l'équipe est actuelle classée septième de sa poule de Nationale 2. C'est un athlète, quand il est lancé vers le but, il est très bon. Il l'est peut-être un peu moins lorsqu'il doit aller vers le ballon." 

À 20 ans, le joueur a encore des progrès à faire pour s'imposer dans l'équipe nantaise et notamment sur le plan physique et de l’enchaînement des matchs au niveau professionnel. "C'est peut-être passé inaperçu mais c'est quasiment une première pour lui d’enchaîner pratiquement deux matchs en intégralité en l'espace de trois jours. C'est incontestablement un facteur à prendre en compte. Il faut lui laisser du temps." Elie Youan lui ne veut pas en perdre. "On est déjà concentrés sur le prochain match à la maison contre Saint-Etienne", lâchait-t-il quelques minutes après le coup de sifflet final à Bordeaux. Son prochain objectif ? Débloquer son compteur de réalisations en championnat après avoir trouvé la faille en Coupe de la Ligue, en milieu de semaine. "J'espère que ce but est le début d'une longue série de buts avec le FC Nantes."

Choix de la station

France Bleu