Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

FC Nantes : face à Lens, des Canaris sans ambition égalent un triste record vieux de vingt ans

-
Par , France Bleu Loire Océan

Le FC Nantes a enchaîné un onzième match sans succès ce dimanche 17 janvier, une première depuis 2001. Face à Lens, les Nantais ont longtemps mené au stade de la Beaujoire avant d'être rejoints en fin de match (1-1).

Imran Louza, le milieu de terrain du FC Nantes, a ouvert le score sur penalty à la 36e minute de jeu face à Lens.
Imran Louza, le milieu de terrain du FC Nantes, a ouvert le score sur penalty à la 36e minute de jeu face à Lens. © AFP - Jean-François Monier

Le FC Nantes n'avait visiblement pas digéré son déjeuner dominical. Avec un onzième match sans succès, les Canaris égalent ce triste record de onze rencontres sans victoire. Il date de 2001 et avait à l'époque eu raison de Raynald Denoueix sur le banc des Jaunes. Pourtant, pendant près de 50 minutes, les Canaris ont mené à la Beaujoire avant de voir Lens égaliser à 10 minutes de la fin (1-1). Après trois rencontres, Raymond Domenech n'a toujours pas gagné.

Kakuta a manqué un pénalty...

Le match a été aussi triste que l'état de la pelouse nantaise. Et pourtant, les octuples champions de France ont pour une fois pris les choses en main. Le premier buteur de la rencontre s'appelle Imran Louza. Le numéro 26 nantais a transformé un pénalty (1-0 à la 36è) après une faute stupide de Jonathan Gradit obtenue par Randal Kolo Muani. Avec son pied gauche, le "kid" de Nantes Nord a pris à contre-pied Leca, le gardien lensois.

Les joueurs étaient abattus à la fin du match et s'i ça n'avait pas été le cas, c'est moi qui l'aurait été.

Ce premier acte se résume finalement à une histoire de penaltys. Trois minutes avant l'ouverture du score, Lens avait gâché un pénalty. Après un une-deux entre Jonathan Clauss et Florian Sotoca, Fabio était allé faucher Clauss dans la surface d'Alban Lafont. L'arbitre de la rencontre, Frank Schneider, n'avait alors pas hésité à désigner le point de pénalty. Mais Gaël Kakuta, 100 % de réussite dans l'exercice cette saison, a envoyé son ballon dans la tribune Loire (0-0 à la 33è).

... avant d'égaliser sur corner

La seconde période a proposé peu de spectacle. Les Jaune et Vert se sont montrés pendant longtemps solides défensivement, privant Lens de solutions. Jusqu'à ce coup de pied arrêté. A peine entré en jeu, Tony Mauricio a trouvé Gaël Kakuta au beau milieu d'une surface de réparation, étrangement libre de tout marquage. L'ancien Amiénois ne s'est alors pas fait prier pour ajuster Alban Lafont de près avec son pied gauche (1-1 à la 81è). "Je ne l'ai pas sorti parce qu'il m'a dit qu'il marquait toujours contre Nantes, sourit le technicien lensois, Franck Haise. Et ça s'est encore vérifié." "C'est rageant, embraye le portier nantais. J'en ai marre de prendre des buts, c'est rageant."

Cet énième match nul met en lumière les énormes carences nantaises dans le jeu et le chantier énorme qui s'annonce pour l'ancien sélectionneur des Bleus. "Il y a de la déception car on prend un but dans les dix dernières minutes mais globalement, on ne peut pas dire que ça soit injustifié, observe Raymond Domenech. Les joueurs étaient abattus à la fin du match et s'i ça n'avait pas été le cas, c'est moi qui l'aurait été. Ca aurait fait du bien à notre moral de prendre ces trois points dont on avait vraiment besoin." Mais l'attentisme des défenseurs en a décidé autrement. A cause d'une absence ô combien préjudiciable, les Canaris laissent échapper une victoire qui leur tendait les bras. A croire que ce FC Nantes, incapable de l'emporter à la Beaujoire depuis le 18 octobre, ne sait plus gagner. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess