Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

FC Nantes : "Il y a trois jours j'étais en retraite avec mes chiens au fin fond de la Bretagne"

-
Par , France Bleu Loire Océan

Il a pris tout le monde à contre-pied. Et peut-être même lui. Annoncé spectateur pour la rencontre face à Lille, ce dimanche, le nouvel entraîneur des Canaris, Christian Gourcuff, n'a pu résister à l'appel du terrain et s'est donc retrouvé sur le banc du FC Nantes, trois jours après son arrivée.

Alors que Patrick Collot devait assurer l'intérim sur le banc nantais, ce dimanche à Lille, c'est finalement Christian Gourcuff qui a pris les rênes de l'équipe, trois jours après son arrivée.
Alors que Patrick Collot devait assurer l'intérim sur le banc nantais, ce dimanche à Lille, c'est finalement Christian Gourcuff qui a pris les rênes de l'équipe, trois jours après son arrivée. © Maxppp - Eddy Lemaistre

Lille, France

Lorsque Christian Gourcuff est rentré sur la pelouse, vêtu d'une chemise blanche impeccablement repassée, et a serré à la poigne de Christophe Galtier, de nombreux journalistes se sont interrogés. "C'est qui finalement l’entraîneur à Nantes ?" "Ce n'était pas Patrick Collot qui devait être sur le banc ?" Initialement, oui. C'est d'ailleurs ce que l'ancien adjoint de Vahid Halilhodžić avait déclaré en conférence de presse d'avant match. C'était sans compter sur l'impatience de Christian Gourcuff qui a finalement dirigé son premier match sur le banc nantais, ce dimanche à Lille (2-1).

"C'est la passion du football qui a repris le dessus"

Le Breton de 64 ans est resté debout dans sa zone technique, pendant les pratiquement 100 minutes de la rencontre. Alternant bras croisés et mains derrière le dos, Christian Gourcuff a regardé. Beaucoup plus observé que coaché, et pour cause. L'ancien entraîneur du FC Lorient et du Stade rennais n'avait pas prévu de diriger son premier math à Lille mais à la Beaujoire face à Marseille. 

"Je pensais avoir plus de recul mais j'ai pris les choses plus en main à partir d'hier (samedi) même si j'étais observateur. J'ai commencé à m'intégrer car je ne pouvais pas être spectateur trop longtemps, confirme l’entraîneur le plus âgé du championnat. Il fallait que je découvre le groupe, je l'ai fait au fil des deux jours et j'en ai maintenant une bonne perception."

"Au début, il avait dit qu’il laisserait Pat’ Collot gérer le match. Mais c’est la passion qui l’a rattrapée. Quand on aime le foot et qu’on est coach, je pense qu’on ne peut pas s’empêcher de parler", explique le milieu de terrain Valentin Rongier. 

Dans les couloirs du stade Pierre Mauroy, Christian Gourcuff a rapidement repris ses habitudes. Conférence de presse, zone mixte... Et pourtant, "il y a trois jours j'étais en retraite avec mes chiens au fin fond de la Bretagne, s'amuse-t-il. C'est la passion du foot qui a repris le dessus. Maintenant ce n'est que du bonheur car je le fais sans pression mais beaucoup d'investissement."

Il a parlé aux joueurs à la mi-temps

A l'issue de la rencontre perdue 2 à 1, l'ancien Merlus a déclaré avoir l'ambition d'opérer de gros changements. Et de travailler le plus rapidement possible sur les failles nantaises observées, ce dimanche. "Il y a eu des périodes encourageantes et d'autres décevantes avec des pertes de balle qui ne permettaient pas d'avoir une assise sur la rencontre, analysait-il froidement. Ce qui est décevant c'est dans l'utilisation du ballon, avec des pertes de balles qui nous ont mis en difficulté et les deux buts qui interviennent sur de grossières erreurs."

Christian Gourcuff n'a d'ailleurs pas attendu la fin de la rencontre pour s'exprimer. C'est lui qui s'est chargé de la traditionnelle causerie d'avant-match, comme le confirme Molla Wagué, arrivé cet été d'Italie. "Il a pris la parole et nous a motivés avant le match."

"À la mi-temps, il nous a demandé d’être encore plus compacts"

Le remplaçant de Coach Vahid s'est également permis de recadrer ses joueurs passés à côté du premier acte. "À la mi-temps, il nous a demandé d’être encore plus compacts, confie Valentin Rongier, le capitaine des Canaris. On l’était au début de la rencontre, puis nos lignes se sont élargies. Mais il nous a surtout remotivés en nous rappelant qu'on avait qu'un but de retard." Le Breton a donc pris un peu d'avance, lui qui ne sera présenté officiellement que ce lundi après-midi, à la Jonelière. Foutu amour pour le ballon rond.