Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

FC Nantes : inexistants en attaque, les Canaris s'inclinent logiquement à Reims

-
Par , France Bleu Loire Océan

Avec un seul tir cadré, en première période, les Nantais ne se sont jamais montrés inquiétants. Pire, face à une équipe rémoise en pleine confiance, ils se sont fait surprendre sur un exploit personnel de Rémi Oudin. Au classement, les Canaris restent englués à la 15è place.

A Reims, les Nantais se sont logiquement inclinés (1-0), ce dimanche après-midi, et reculent d'une place au classement (15è).
A Reims, les Nantais se sont logiquement inclinés (1-0), ce dimanche après-midi, et reculent d'une place au classement (15è). © Radio France - Florian Cazzola

Sans aucun supporter nantais, privés de déplacement au dernier moment par un arrêté ministériel qui pose question, les hommes de Vahid Halilhodžić se sont logiquement inclinés au stade Auguste Delaune (1-0) face à une formation rémoise bien plus entreprenante et remuante. Les Canaris, qui avaient l'occasion d'assurer un peu plus le maintien, restent finalement à neuf points de la zone rouge et voient leurs rêves de top 10 s'envoler match après match. 

Trop de déchets en attaque

Preuve de leur inefficacité offensive, ce dimanche après-midi, le FC Nantes n'a cadré qu'un seul de ses 7 tirs face à Reims. Il est l'oeuvre de Charles Traoré qui a tenté sa chance en tout début de rencontre (4è), sans aucun danger pour Edouard Mendy, le gardien rémois. 

En défense, nous sommes costauds mais pas efficaces car on prend des buts. A la récupération, on panique un peu et on perd le ballon trop vite ce qui nous empêche de nous projeter en attaque", résume parfaitement le gardien Maxime Dupé.

Le reste du match a été beaucoup trop brouillon du côté des Canaris pour espérer quoi que ce soit. Face à un bloc rouge et blanc plutôt haut, très concentré et qui se projette très vite vers l'avant les coéquipiers de Diego Carlos, auteur d'une belle prestation, ont trop souvent subi

Avec un peu plus de réussite et beaucoup de chance, les Nantais auraient même pu mener à la pause. Mais la demi-volée de Nicolas Pallois a fui le cadre adverse (35è). Si les coéquipiers de Lucas Lima se sont montrés très entreprenants en début de seconde période, ils ont progressivement reculé jusqu'à l'ouverture du score, superbe, de Rémi Oudin d'une frappe croisée qui est venue se loger dans la lucarne d'un Maxime Dupé impuissant (59è). 

"Supporters, pas criminels"

Le reste de la partie a été quelconque, les erreurs de transmissions se multipliant de part et d'autre. A noter tout de même, la seconde expulsion de la saison pour Andréi Girotto, coupable d'un tacle en retard (78è) et d'un pied haut (89è) qui a anéanti les derniers espoirs des Canaris, sous les yeux du président Kita, présent en tribune, ce dimanche. 

A la fin de la rencontre, les visiteurs sont symboliquement allés présenter un maillot nantais face au parcage vide de tout supporter et sur lequel était inscrit "supporters, pas criminels". Pour cause, le ministère de l'Intérieur a interdit au dernier moment la présence des 426 membres de la Brigade Loire dans les travées d'Auguste Delaune qui voulaient fêter les 20 ans de leur groupe. 

"Nous sommes dégoûtés [par cette interdiction de déplacement], lance Valentin Rongier, assez énervé. Les supporters ne peuvent pas vivre ça. _J'espère que les instances concernées vont se remettre en question pour éviter que ce genre de stupidités se reproduisent_. On a l'impression que les ultras sont considérés comme des personnes dangereuses, alors que j'ai rarement vu des débordements commis par les supporters de la Brigade Loire."

En conférence de presse, Vahid Halilhodžić a également regretté l'absence de soutien. Un public qui aura encore un grand rôle à jouer après la trêve internationale. Les Nantais recevront le LOSC, le 31 mars à 17 heures, avant de s'envoler pour Paris disputer une demi-finale de Coupe de France. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess