Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

FC Nantes : "Face à Brest, j'ai vu des efforts que l'on ne faisait pas avant"

-
Par , France Bleu Loire Océan

Les sentiments des Nantais étaient partagés, ce samedi, après le match nul (1-1) obtenu à Brest, en Ligue 1. Si il y avait d'un côté des regrets sur l'issue de la rencontre et ce but encaissé plus qu'évitable, tous ont tenu à louer un état d'esprit retrouvé après ces quatre défaites d'affilée.

Le capitaine du FC Nantes, Abdoulaye Touré, et ses partenaires sont allés féliciter Kalifa Coulibaly après son but marqué face au Stade Brestois, ce samedi soir.
Le capitaine du FC Nantes, Abdoulaye Touré, et ses partenaires sont allés féliciter Kalifa Coulibaly après son but marqué face au Stade Brestois, ce samedi soir. © AFP - Fred Tanneau

Nantes - France

Ce déplacement dans le Finistère avait tout du parfait traquenard pour des Canaris en mal de confiance et qui restaient sur quatre revers consécutifs, leur pire série depuis mars-avril 2016. Un stade à l'ancienne, un promu quasiment intraitable sur ses terres - 1 seule défaite en 7 matchs - et un temps à rester chez soi emmitouflé sous une couette. Pour couronner le tout, les Jaunes et Verts devaient faire sans leur principal atout depuis l'entame du championnat, leur charnière centrale suspendue pour accumulation de cartons jaunes. 

Mais les protégés de Christian Gourcuff ont "une fierté, de l’ego et des valeurs", dixit le revenant Dennis Appiah. Et ils l'ont prouvé en allant bousculer l'équipe entraînée par Olivier Dall'Oglio, ce samedi soir. "C'est une question d'état d'esprit", soulignait le successeur de Vahid Halilhodžić sur le banc nantais. Un caractère retrouvé pour les coéquipiers de Molla Wagué qui auraient même pu retrouver le gout de la victoire, sans une erreur d'Alban Lafont. 

Les Canaris sur la voie de la guérison

"On a beaucoup de regrets sur le but car c'est une grossière erreur, lâche Christian Gourcuff. Les matchs basculent aussi là dessus." Il n'y a pas si longtemps, les Nantais avaient la fâcheuse tendance à sombrer après avoir encaissé un but. Pas cette fois. Très concernés dès les premières minutes, auteurs d'un pressing tout terrain pendant une grande partie de la première période et appliqués dans la récupération du ballon et la projection vers l'avant, le FC Nantes a paru métamorphosé. "Nous étions très impliqués, il y avait beaucoup de communication et de solidarité, explique le milieu de terrain, Abdoulaye Touré. On s'est dit les choses, on s'est remobilisé. Individuellement et collectivement on savait qu'il fallait en faire plus pour retrouver les bases qui étaient les nôtres en début de saison."

A droite quand il n'était pas de l'autre côté, au pressing sur les défenseurs brestois avant d'aller proposer des solutions partenaires du milieu de terrain, Imran Louza a été l'illustration parfaite de cette envie et de cette détermination. "Le plus important sur ce match, c'était l'état d'esprit que l'on allait dégager, confie l'international français chez les Espoirs. On avait à cœur de réagir, de montrer un état d'esprit de gagnant. Sur ces derniers matchs on l'avait un peu perdu, on l'a retrouvé ce soir et il faut continuer sur cette lancée." L'unique buteur côté nantais complète : "L'ambiance n'était pas au top, confirme Kalifa Coulibaly. Il fallait faire quelque chose aujourd'hui (samedi). Le coach a fait beaucoup de choses pour nous, il fallait lui rendre. On a bien travaillé ces deux derniers jours."

Molla Wagué, est le deuxième joueur à avoir gagné le plus de ballons (22), derrière le Brestois Romain Perraud (25)

Dans l'investissement, Christian Gourcuff n'a pas eu grand chose à reprocher à ses joueurs. Même la défense expérimentale qu'il avait concoctée a tenu bon face aux assauts des locaux. Molla Wagué, en délicatesse à Lille lors de son premier match sous les couleurs nantaises, et Thomas Basila n'ont pratiquement jamais été pris au dépourvu. "Ils ont fait le job, abonde leur entraîneur. Ça montre qu'ils sont là et qu'on a un collectif qui sait surmonter les épreuves." Apathiques lors de deux derniers matchs loin de leurs bases, les coéquipiers d'un Charles Traoré remuant sur son côté gauche ont retrouvé des couleurs. "On a remis les choses dans l'ordre, se satisfait le technicien breton de 64 ans. Ce qui m'a plus, c'est l'implication de chacun dans l'organisation, dans la volonté de jouer et en première mi-temps on a été très bons tactiquement avec une alternance de pressing très haut et de replacement. J'ai vu des efforts que l'on ne faisait pas avant, de la générosité de la rigueur même si on aspire à plus de maîtrise dans la tenue du ballon avec quelques fois trop de déchets."

Et maintenant ? 

Deux jours avant ce "match crucial", selon Abdoulaye Touré, son entraîneur avait exigé de ses joueurs "une prise de conscience" pour ne pas égaler cette sombre série de novembre-décembre 2004 quand les Canaris avaient enchaîné cinq déconvenues de rang. Le message est semble-t-il passé. "On a fait un match, lâche d'emblée l'ancien entraîneur du Stade Rennais. On a fait un match qui est très satisfaisant sur le plan collectif, de l’investissement et de l'organisation. Globalement ça a été très positif." En l'absence de Mehdi Abeid, forfait de dernière minute, René Krhin a été titularisé dans l'entre-jeu et le Slovène a été un des éléments de satisfaction de cette rencontre. Travailleur de l'ombre, il a ratissé le milieu de terrain, a rassuré son équipe grâce à un jeu propre et sans prise de risque inutile. Il est d'ailleurs le titulaire qui a perdu le moins de ballon (8) sur la pelouse du stade Francis-Le Blé. 

"On voulait se rattraper", ajoute Dennis Appiah, de retour dans le groupe nantais après avoir soigné sa sciatique. On avait à cœur de montrer que l'on n'était pas qu'une équipe de coups. Il nous a encore manqué un peu de maîtrise dans les moments difficiles pour calmer le feu qu'ils étaient en train de nous mettre." "On aspire à plus de maîtrise dans la tenue du ballon avec quelques fois trop de déchets, embraye Christian Gourcuff. Ça ne se fait pas en un coup de baguette magique. Mais c'est cet état d'esprit qui nous permettre de progresser." Et de renouer avec le succès dès dimanche face Toulouse ? "On va essayer", répond sobrement celui qui a inscrit son quatrième but de la saison. 

Pour l'occasion, les Jaunes et Verts pourront compter sur les retours de Nicolas Pallois et Andrei Girotto en défense centrale. "Il faut continuer sur cet élan et on a pas le droit de se relâcher comme a pu le faire sur quelques matchs." Entre temps, les Canaris auront eu une semaine pleine pour souffler - 10 joueurs sont partis en sélection pendant la trêve internationale - et peaufiner leurs réglages pour glaner un premier succès  en championnat depuis pratiquement deux mois. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu