Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

FC Nantes : l'heure de la revanche pour les Canaris face au PSG ?

mardi 16 avril 2019 à 20:37 Par Florian Cazzola, France Bleu Loire Océan

Deux semaines après son élimination en demi-finale de la coupe de France, le FC Nantes affronte de nouveau le PSG, ce mercredi soir, au stade de la Beaujoire. Les Canaris, revanchards, ont l'opportunité de créer un exploit face à un ogre parisien diminué et en mal de confiance.

Le 3 avril dernier, le FC Nantes s'est incliné 3 à 0 face au PSG, en demi-finale de la coupe de France.
Le 3 avril dernier, le FC Nantes s'est incliné 3 à 0 face au PSG, en demi-finale de la coupe de France. © Radio France - Daniel Fouray

Nantes, France

Pour retrouver la dernière victoire nantaise à la Beaujoire face à Paris, en Ligue 1, il faut remonter le temps et sortir les cahiers d'histoire. Le 16 octobre 2004, devant plus de 35.000 personnes les Canaris venaient à bout d'un PSG entraîné par un certain Vahid Halilhodžić 1 à 0, grâce à un penalty transformé par Nicolas Savinaud. Depuis de l'eau a coulé sous les ponts. Le club de la capitale a pris une tout autre dimension. Mais, ce mercredi soir, les Nantais ont une occasion en or de mettre fin à près de 15 ans de disette face à des Parisiens diminués et humiliés, la semaine passée face à Lille (5-1). 

Les Nantais se sont déjà inclinés deux fois cette saison face au PSG

Les Parisiens ont beau se présenter à la Beaujoire privés de huit joueurs majeurs (Marquinhos, Neymar, Cavani, Bernat, Verratti, Silva, Meunier et Di Maria), le club propriété de Qatar Sports Investments n'en demeure pas moins effrayant. "On ne va pas se mentir, Paris c'est largement au dessus, lance lucide le milieu de terrain Abdoulaye Touré. On va faire avec nos armes, on sait qu'on a les moyens de les embêter." Sauf que jusqu'à présent, sur les deux confrontations entre Nantes et Paris, cette saison, les Canaris n'ont jamais réussi à gagner ni même à inscrire le moindre but. 

Jamais humiliés cette saison, contrairement à Paris balayé 5 buts à 1 le weekend dernier par Lille, les Nantais veulent s'appuyer sur leur performance en coupe de France, il y a 15 jours, pour tenter de titiller les joueurs de Thomas Tuchel. "J'essaie de créer cette ambiance [de revanche], explique Vahid Halilhodžić, en conférence de presse. Il faut tenter quelque chose. Mais ils vont être vexés. Ils vont chercher à se racheter après cette belle gifle. Ils vont venir beaucoup plus motivés, organisés et volontaires pour gagner."

S'appuyer sur la victoire face à Lyon pour créer un exploit

Après un mois de mars très difficile - 0 victoire en championnat - et un début de mois d'avril tout aussi inquiétant - 2 défaites d'affilée, les Canaris ont retrouvé le sourire, vendredi dernier, à la faveur d'un succès probant face à Lyon (2-1). Plus compacts défensivement et capables de faire le dos rond lors des temps forts adverses, sans toutefois encaisser de but, les coéquipiers de Valentin Rongier ont enfin réalisé leur match référence. "Ça nous donne de la force de rencontrer ce genre d'écuries, analyse Abdoulaye Touré. A la base, le PSG est plus une équipe de Ligue des champions que de Ligue 1 mais là, l'équipe qu'on va affronter va plus ressembler à une équipe de Ligue 1."

Et même si le FC Nantes est plutôt à l'aise à domicile face au top 5 de Ligue 1 (2 victoires, 1 nul et 1 défaite) cette saison, les Canaris vont, cette fois, devoir redoubler de prudence face au champion en titre qui possède des joueurs de classe mondiale. "Si vous laissez un peu d'espace à Kylian MBappé, c'est fini, il y a but, prévient l’entraîneur Nantais. C'est vraisemblablement un des meilleurs joueurs du monde actuel. Il est efficace et il a des qualités de vitesse et de passe fantastiques. Et en plus il n'a que 20 ans." Les pensionnaires de la Beaujoire sont avertis. 

Si le Paris SG veut être sacré champion de France, dès mercredi soir, il devra impérativement s'imposer face au FC Nantes.