Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

FC Nantes : la métropole triple le loyer du stade de la Beaujoire

Par

La mesure a été votée à l'unanimité lors du conseil métropolitain de ce mardi 29 juin, à Nantes : le loyer annuel du stade de la Beaujoire passe de 160 000 euros à 450 000 euros. Jusqu'ici, le montant était "une anomalie" selon Ali Rebouh, vice-président de la métropole en charge des sports.

la convention d'occupation temporaire a été signée après des négociations avec la direction du FC Nantes. la convention d'occupation temporaire a été signée après des négociations avec la direction du FC Nantes.
la convention d'occupation temporaire a été signée après des négociations avec la direction du FC Nantes. © Radio France - Antoine Denéchère

Le précédent contrat - convention d'occupation de l'espace public - passé entre la ville et le FC Nantes pour la Beaujoire s'achevant ce mercredi 30 juin, il fallait en signer un nouveau. Ce mardi, le conseil métropolitain a approuvé à l'unanimité la mesure présentée par Ali Rebouh, vice-président en charge des sports : une convention temporaire de deux ans avec un loyer trois fois plus important qu'auparavant pour le stade mythique.

Publicité
Logo France Bleu

On était dans les tarifs les plus bas de ligue 1                    
- Ali Rebouh

"J'ai presque envie de vous dire que l'on essaye d'effacer une anomalie, affirme Ali Rebouh. On était dans les tarifs les plus bas de ligue 1." La métropole a donc étudié, comparé les loyers dans les autres villes. "Et on arrive, poursuit-il, à un prix qui semble juste, équilibré et qui correspond à notre stade. Il n'y avait pas de volonté d'être revanchard."

Ali Rebouh est également adjoint au maire de Nantes en charge du sport. © Radio France - Paul Sertillanges

Les négociations ont débuté à peine quelques jours après le maintien du club en ligue 1, lors du match de barrage retour face à Toulouse, pour s'achever le 19 juin. "Il a fallu discuter, il a fallu argumenter, être ferme sur les propositions mais au final, on a réussi à trouver un accord", assure l'élu.

Un loyer variable

Le précédent contrat datait d'il y a 20 ans. Le FC Nantes payait chaque année un montant fixe de 160.000 euros par an. Désormais, pour les deux prochaines années, il payera chaque année un montant fixe de 250.000 euros et une autre somme qui varie en fonction du chiffre d'affaires du club. Cette dernière est à l'heure actuelle de 200.000 euros.

Il s'agit d'un contrat de seulement deux ans car la métropole voulait plus de temps pour analyser la situation avant de signer pour une durée plus longue. "Pour nous, le FC Nantes, cela fait partie du patrimoine, continue Ali Rebouh, c'est un enjeu extrêmement important et sur lequel on voulait se donner le temps de pouvoir prendre des bonnes décisions."

La métropole payera pour la pelouse

La pelouse de la Beaujoire, une des pires de ligue 1 à l'heure actuelle , doit être refaite avant la coupe du monde de rugby 2023 et les JO de 2024. "Elle sera refaite à l'intersaison 2022 et sera prise en charge par la métropole, dévoile l'élu nantais. Au club, ensuite, de l'entretenir."

Publicité
Logo France Bleu