Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

FC Nantes : la suspension de la Ligue 1 est une "question de bon sens" pour Christian Gourcuff

-
Par , France Bleu Loire Océan

La LFP a décidé de mettre la Ligue 1 sur pause pour une durée indéterminée, suite à l'épidémie de coronavirus. La rencontre entre le FC Nantes et Nîmes, prévue samedi soir à la Beaujoire est donc reportée. "Le moment imposait que toutes les compétitions soient arrêtées", a réagi Christian Gourcuff.

Le FC Nantes de Christian Gourcuff (image) devait initialement disputer un match de Ligue 1 contre le Nîmes Olympique, ce samedi soir au stade de la Beaujoire.
Le FC Nantes de Christian Gourcuff (image) devait initialement disputer un match de Ligue 1 contre le Nîmes Olympique, ce samedi soir au stade de la Beaujoire. © Maxppp - Marc Roger

Après la Liga, en Espagne, la Serie A, en Italie, et la Premier League, en Angleterre, la Ligue 1 est à son tour suspendue, a annoncé ce vendredi matin la Ligue de Football Professionnel à l'issue de son conseil d'administration exceptionnel. La réception du Nîmes Olympique au stade de la Beaujoire, prévue samedi soir, est donc reportée à une date encore inconnue. "C’est une question de bon sens. Il fallait tout arrêter. Indépendamment de l’aspect huis-clos qui n’était pas satisfaisant, le moment imposait que toutes les compétitions soient stoppées", a réagi dans la foulée de cette annonce, l’entraîneur du FC Nantes, Christian Gourcuff, favorable à la mise sur pause du championnat avant même la décision des instances françaises du football. 

Les Canaris continuent de s’entraîner à la Jonelière

Si le championnat est mis en suspens, le FC Nantes ne compte pas pour autant stopper ses entraînements. "Samedi, on va faire une opposition interne de 90 minutes qui remplacera le match, détaille le technicien breton. On reprendra ensuite l’entrainement mardi matin et on va charger le programme d’entrainement de la semaine prochaine jusqu’à vendredi soir avant de laisser un weekend de deux jours aux joueurs." Contrairement au Paris Saint-Germain, à Bordeaux ou encore au Toulouse FC par exemple, la vie se poursuit pour le moment tant bien que mal à la Jonelière. 

Il faut maintenant éviter que les joueurs ne sortent. Leur laisser des vacances, c’est le risque de laisser les joueurs se déplacer et qu’ils soient contaminés.

Les Canaris restent dans l'optique de reprendre la compétition le 15 avril "même si on n’a pas de certitudes", avoue le coach des Jaunes et Verts, actuels treizièmes de Ligue 1, qui exclue pour le moment de mettre ses hommes au chômage technique. "Il faut maintenant éviter que les joueurs ne sortent. Leur laisser des vacances, c’est le risque de laisser les joueurs se déplacer et qu’ils soient contaminés. Il n’a pas été envisagé de couper ni d'effectuer un stage."

"Continuer n'avait aucun sens"

Interrogé sur le risque possible que l'exercice 2019/2020 n'aille pas jusqu'à son terme, Christian Gourcuff a tenu a déclaré que "le football, n'était pas tellement important dans ces moments, ajoute l'ancien Merlu. _Ça nous fait relativiser beaucoup de choses. L’aspect compétition passe au second plan._" Jeudi, lors de la traditionnelle conférence de presse d'avant-match, Christian Gourcuff avait mis un coup de pression sur la LFP en déclarant que ça n'avait "aucun sens" de maintenir la Ligue 1 dans des stades à huis-clos alors que l'épidémie qui a déjà fait plus de 60 morts dans l'hexagone. 

"Il faut peut-être arrêter le championnat, avait lui réagi le capitaine des Jaunes et Verts, Abdoulaye Touré. A un moment donné, il faut prendre des décisions." La parole du milieu de terrain et celle l'Union nationale des footballeurs professionnels, le syndicat français des joueurs professionnels qui plaidaient pour une suspension du championnat ont donc été entendues. "Il faut placer l'intérêt collectif au-dessus de tout", a entre autre déclaré le patron de la Ligue 1 pour motiver le report "jusqu'à nouvel ordre" des compétitions. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu