Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

FC Nantes : le début de saison impressionnant des Canaris vu par les anciens de 1994/1995

-
Par , France Bleu Loire Océan, France Bleu

Grâce à son succès samedi soir à la Beaujoire face à l'OGC Nice (1-0), le FC Nantes est assuré de passer la trêve automnale à la deuxième place de Ligue 1. Surtout, il réalise son meilleur début de saison depuis 1994/1995. Et les septièmes champions de France de l'Histoire du club apprécient.

Le FC Nantes réalise son meilleur début de saison depuis 1994/1995. A l'époque, les coéquipiers de Patrice Loko (image) avaient remporté le championnat de France.
Le FC Nantes réalise son meilleur début de saison depuis 1994/1995. A l'époque, les coéquipiers de Patrice Loko (image) avaient remporté le championnat de France. © Maxppp - Rémy Le Morvan

Nantes, France

La satisfaction de l’entraîneur du FC Nantes, Christian Gourcuff, était à peine voilée ce samedi soir quelques minutes après la fin du match remporté par ses joueurs (1-0) contre les Aiglons. "On a 19 points déjà, ce n'est pas rien, savoure l'ancien Merlu. L'équipe progresse, c'est incontestable, des joueurs se révèlent aussi. Mais il n'y a pas de risques d'enflammade car le groupe est sain." "Est-ce le meilleur début de saison de votre carrière ?", embraye un des journalistes présents. Réponse illico du successeur de Vahid Halilhodžić : "Ce n'est pas très important. En revanche, pour Nantes ça doit faire un moment que ça n'était pas arrivé." Et il n'a pas tort. Forts de 6 succès en 9 matchs, les Canaris réalisent leur meilleure entame d'exercice depuis la saison 1994/1995. "C'était une bonne cuvée", sourit celui qui a toujours admiré le jeu proposé par la bande à Jean-Claude Suaudeau. 

"Par séquences, on voit du jeu à la nantaise et ça fait plaisir"

Ils ne sont plus sur le terrain mais ils gardent toujours un œil vigilant et passionné sur le parcours de leurs successeurs. Et en ce moment, les Loko, Pignol et Capron prennent leur pied. Il faut dire que depuis le mois d’août, les joueurs de Christian Gourcuff s'amusent avec les chiffres. Après avoir mis fin à une série de 14 ans sans victoire à domicile dans le derby breton, les Canaris se sont permis d'aller assommer Lyon, chez lui - une première en 22 ans - pour au final réaliser un début de saison canon. Encore meilleur qu'il y a deux saisons sous la houlette de Claudio Ranieri. "Ça met un petit peu de baume au cœur, lâche l'ancien défenseur, Eddy Capron. Ces dernières années, on avait plutôt l'habitude de voir le FC Nantes dans le ventre mou du championnat ou en queue de classement."

Seuls le Paris-Saint-Germain (12 victoires) et Lille (11) ont remporté plus de rencontres à domicile que le FC Nantes (10) en Ligue 1 en 2019

"Christian Gourcuff peut être l'homme de la situation pour redonner des couleurs au club, espère le défenseur champion de France 1995, Christophe Pignol. Il ne faut pas comparer l'équipe de 1995 et celle de cette saison et tirer de bilan trop hâtif. Au FC Nantes, si on veut avoir des résultats, ils ne viendront que si il y a du jeu. Et par séquences, depuis le début de la saison, on voit du jeu à la Nantaise et ça fait plaisir. Ça donne des résultats, c'est la preuve qu'on peut jouer au ballon, avoir des combinaisons, du jeu collectif, des affinités sur le terrain et avoir des résultats." Son ancien partenaire, Patrice Loko, lui aussi se refuse à faire tout parallèle. Pour autant, il avoue une nette amélioration dans le jeu de son équipe de cœur. "Cette équipe a l'air de bien vivre ensemble, évoque celui qui s'est déplacé à plusieurs reprises à la Beaujoire pour voir jouer les Jaunes et Verts. Elle essaie de produire collectivement un jeu vers l'avant, ça ne marche pas à chaque fois mais on sent que cette équipe a du potentiel même si tous les joueurs n'ont pas un grand niveau. En tout cas, elle réussit un bon début grâce à son collectif et ça c'est important."

Notre victoire de 1995 s'est construite dès 1993 avec des bons résultats et un bon championnat. Si Nantes n'arrive pas à tenir le rythme cette saison, il faudra voir l'année prochaine ou celle d'après.

Ces dernières semaines, les "élèves" du "professeur" Gourcuff ont répété à qui voulait l'entendre qu'il ne fallait surtout pas s'enflammer et continuer à travailler pour ne pas chuter de leur rang. Christophe Pignol acquiesce. "Il va falloir trouver un peu plus d'efficacité offensive car ils ne gagnent que par un but d'écart pour le moment." En l'espace de 9 matchs, les pensionnaires du club des bords de l'Erdre n'ont trouvé la faille qu'à 9 reprises, ce qui fait d'eux la première équipe de l'Histoire du championnat à s'installer sur la deuxième marche du podium en ayant inscrit aussi peu de buts. "J'espère qu'elle ne craquera pas dans les prochains matchs", confie de son côté le meilleur buteur (22 réalisations) de l'exercice 1994/1995.

Christian Gourcuff, la meilleure recrue pour les héros de 1995

"Christian Gourcuff a, je pense, bien tout planifié, analyse l'ancien Rennais, Eddy Capron. Il redonne de la confiance à l'équipe." Le changement tactique opéré par le Breton a été sa première décision. Le second a été d'incorporer certains jeunes dans l'équipe première. Il tente désormais de donner une identité de jeu à sa formation. Un savoir-faire qu'il tente d'inculquer à ses joueurs à l'entrainement pour qu'ils puissent ensuite livrer leur partition sans fausse note le weekend. "C'est du travail, ajoute Christophe Pignol. En 1994/1995, on répétait nos gammes, nos mouvements à l'entrainement." Et ça prend du temps. "On n'a pas tout mis en place dès la première année, détaille Eddy Capron. Notre victoire de 1995 s'est construite dès 1993 avec des bons résultats et un bon championnat. Si Nantes n'arrive pas à tenir le rythme cette saison, il faudra voir l'année prochaine ou celle d'après."

Christian Gourcuff peut faire retrouver ce jeu que l'on avait avant, à la Nantaise.

En attendant, le bâtisseur poursuit sa mission, celle de stabiliser un club qui en a tant besoin pour pouvoir construire sur la durée. "_J_e pense que pour Nantes, c'était la meilleure solution après le départ de Vahid, note Patrice Loko. Le FC Nantes avait besoin d'un entraîneur qui puisse aligner des jeunes joueurs avec d'autres qui ont plus d'expérience pour pouvoir retrouver un jeu collectif. Cet entraîneur là peut faire retrouver ce jeu que l'on avait avant, à la Nantaise."

Comme il y a un quart de siècle, le technicien de 64 ans s'attache à avoir une défense solide (0 but encaissé à domicile, une première depuis mais-octobre 2003). Mais il aura beaucoup de mal à faire aussi bien que l'équipe dirigée par Jean-Claude Suaudeau qui était restée invaincue pendant 32 matchs consécutifs. "Les joueurs ne sont pas les mêmes", indique Christophe Pignol. La concurrence non plus. Qu'importe, "la mayonnaise prend", sourit l'ancien numéro 30 de la Maison jaune. Et c'est en grande partie grâce à Christian Gourcuff, "la personne qu'il fallait au club pour retrouver cette culture de jeu.

Choix de la station

France Bleu