Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

FC Nantes : "Les mains dans les poches", les Canaris enchaînent un douzième match sans victoire

-
Par , France Bleu Loire Océan

Incapables de cadrer ne serait-ce qu'une frappe, ce dimanche après-midi face à Metz, les Canaris aggravent un peu plus leur situation déjà précaire. Malmené de bout en bout, le FC Nantes s'incline logiquement et étire sa série de rencontres sans succès à 12, du jamais vu dans l'histoire des Jaunes.

Le FC Nantes de Mehdi Abeid (image) a eu du mal à se procurer des occasions face à une solide équipe messine, ce dimanche après-midi en Moselle.
Le FC Nantes de Mehdi Abeid (image) a eu du mal à se procurer des occasions face à une solide équipe messine, ce dimanche après-midi en Moselle. © AFP - Jean-Christophe Verhaegen

Le manque de confiance n'excuse pas tout. A l'approche d'un mois qui pourrait être décisif dans la course au maintien, le FC Nantes s'est sabordé, ce dimanche après-midi face à une équipe messine toujours aussi emballante et disciplinée. Fantomatiques en Moselle et incapables de cadrer la moindre tentative, les Canaris n'ont eu que ce qu'ils méritaient avec ce douzième match sans succès, une première dans l'histoire des Jaune. 

"On jouait les mains dans les poches"

A la recherche d'un semblant de confiance, les Canaris se sont d'abord contentés de bien défendre et d'être propres dans les transmissions. Sans toutefois se montrer dangereux. La suite a été plus que laborieuse entre manque d'envie, passes ratées et bévues en défense. Le meneur messin, Farid Boulaya, a d'ailleurs profité de l'hallucinante passivité de la défense pour trouver dans le dos de la défense Aaron Leya Iseka qui a eu le temps de contrôler son ballon avant de lober un Alban Lafont impuissant (1-0 à la 35è). 

On ne peut s'en prendre qu'à nous même. Maintenant, c'est à nous de montrer des "cojones" et c'est tout.

Et si on pouvait s'attendre à un semblant de révolte, il n'en a rien été. "On jouait les mains dans les poches, lâche l'arrière gauche du FC Nantes, Charles Traoré, très en colère. Il faut arrêter de se croire plus beau que ce que l'on est. On joue le maintien, on voit des concurrents qui prennent le large. Il faut se réveiller, montrer plus d'envie et être tueur. Parler c'est bien, maintenant il faut agir." Mais pour le moment, on ne voit toujours pas l'esquisse du projet dessiné par l'international malien. 

Une prise de conscience qui tarde à venir

A défaut de bien jouer, il fallait au moins se montrer solide en défense, telle était l'ambition de Raymond Domenech. Mais même dans ce registre-là, les Jaune et Vert ont failli. L'attentisme nantais a profité en fin de match à Farid Boulaya, une nouvelle fois, qui d'une belle frappe au ras du poteau a aggravé le score (2-0 à la 91è). "On ne peut s'en prendre qu'à nous même, assure Charles Traoré. Maintenant, c'est à nous de montrer des "cojones" et c'est tout."

L'ancien sélectionneur de l'équipe de France qui raccourcit de plus en plus son temps passé face à la presse se montrait lui un brin moins défaitiste. "Charles Traoré a exagéré. C'est un ensemble de détails qui fait qu'on n'y arrive pas, observe Raymond Domenech. Il n'y a pas de synchronisation ni de mouvement. Jusqu'à présent on pouvait parler de qualité de jeu, de construire, maintenant on est dans le dur et les joueurs doivent en avoir conscience." Les joueurs promettent d'avoir intégré que la course au maintien fait désormais partie de leur quotidien. Mais visiblement, ça ne suffit pas.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess