Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

FC Nantes : les Canaris réalisent un de leurs pires débuts d'année depuis la remontée en Ligue 1

-
Par , France Bleu Loire Océan

Dix-septième équipe de Ligue 1 sur la phase retour, le FC Nantes réalise un début d'année aussi triste que la météo de Loire-Atlantique, en témoigne leur match très faible réalisé contre Angers, ce samedi. Analyse en chiffres d'un hiver qui vient contrarier les ambitions nantaises.

Depuis le début de l'année, le FC Nantes a empoché seulement 8 points sur 27 possibles.
Depuis le début de l'année, le FC Nantes a empoché seulement 8 points sur 27 possibles. © Maxppp - Jérôme Fouquet

Et si le superbe match des Canaris face à l'Olympique de Marseille n'était que l'arbre qui cache la forêt. Depuis cet éclat, le FC Nantes semble groggy, incapable d'afficher son visage maintes fois aperçu lors de la première partie de saison. A 21h51 ce samedi, au moment où Stéphanie Frappart, l'arbitre principale du derby des Pays de la Loire, mettait le sifflet à la bouche pour venir clore une soirée très douloureuse pour les supporters des Canaris, sur la pelouse, les joueurs semblaient abattus. 

Leur incapacité à réagir malgré les engueulades entre certains pendant la rencontre illustre la période de doute dans laquelle sont plongés les coéquipiers d'Abdoulaye Touré qui ont regagné, tête basse, leur vestiaire. Un début d'année très inquiétant durant lequel les Jaunes et Verts n'ont engrangé que 8 points sur 27 possibles depuis le 1er janvier

Le FC Nantes, aux portes de la zone rouge sur la phase retour

"Il y a maintenant un problème de doute qui s'installe dans l'équipe, on est plus tétanisés, avance l’entraîneur des Canaris Christian Gourcuff pour expliquer le mauvais match de ses protégés face à Angers SCO. Ça gamberge. Beaucoup de joueurs n'ont pas joué à un niveau qui était le leur, il y a quelques temps." Les victoires acquises sur le fil et au forceps en début de saison laissent désormais place à des revers en cascade. Bordeaux, Rennes, Paris, Lille et maintenant Angers qui ont fait plonger le FC Nantes à la 17ème place du championnat sur la phase retour. C'est même à se demander si la grisaille et la pluie qui touchent la cité des Ducs depuis plusieurs mois n'ont pas des répercussions inattendues sur le moral des joueurs. "C'est à nous de vite réagir, témoigne Imran Louza. Il faut se parler et prendre les choses en main."

On n'est pas bien et il va falloir se remobiliser. 

L'urgence n'est pas loin. Avec 13 défaites depuis le mois d'août, la maison Jaune enregistre son plus grand nombre de revers à ce stade de la saison depuis 2013/2014. "On n'est pas bien et il va falloir se remobiliser, lâche le capitaine nantais Abdoulaye Touré. On manque de rythme, de courses dans les espaces. Tout part du mental, tout vient de la tête et peut-être qu'on pêche à ce niveau là." Le technicien breton avance de son côté le manque de maîtrise de son équipe et le nombre important de blessés après la trêve hivernale pour expliquer en partie ce triste début d'année. Depuis la remontée du FC Nantes en Ligue 1, seuls Claudio Ranieri (7 points) en 2018 et Michel Der Zakarian en 2014 et 2015 (6 points) ont enregistré moins de points que la bande à Girotto. 

Le FC Nantes se classe à la 17è place de la Ligue 1 sur la phase retour.
Le FC Nantes se classe à la 17è place de la Ligue 1 sur la phase retour. © Maxppp - Jérôme Fouquet

Nîmes, une occasion en or de se relancer en Ligue 1

Treizièmes du championnat, ce dimanche, une première depuis sept mois, les Jaunes et Verts sont dans l'impératif de réagir, samedi prochain contre le Nimes Olympique. Mais ce championnat si serré et quasiment illisible alors que l'on attaque le dernier tiers de la saison permet malgré tout aux Canaris de continuer d'espérer terminer sur une bonne note. "C'est toujours ouvert pour nous, analyse un Imran Louza optimiste. On va essayer d'aller chercher quelque chose sur les prochains matchs et pourquoi en fin de saison." Mais pour arriver à leurs fins et donner aux supporters le droit de vibrer jusqu'au bout, le FC Nantes devra changer beaucoup de choses.

"C'est en retrouvant de la solidarité, de la rigueur et de la concentration qu'on arrivera à s'en sortir", admet le milieu de terrain nantais Abdoulaye Touré, en grande difficulté samedi soir sur la pelouse du stade Raymond Kopa. Il faudra effectivement gommer ce manque d'intensité aperçu contre Angers, ces successions de passes en touche et ce manque de solidarité qui a permis aux Scoïstes de faire à nouveau tomber son plus proche ennemi en Ligue 1. Et peut-être s'inspirer de ce qu'ont réalisé les coéquipiers de Valentin Rongier en fin de saison dernière. Ils avaient enchaîné sept matchs sans défaite dans le sprint final pour se remettre d'un mois de mars très compliqué (0 victoire). Bis repetita ?

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu